#10YearsChallenge : 10 ans de plus et alors ?

3
#10YearsChallenge
© Sarah Stefani / 2019

HUMEUR // Depuis quelques semaines, vous avez certainement remarqué que les réseaux sociaux sont inondés par un nouveau défi baptisé #10YearsChallenge. Le principe : publier deux photos de soi avec 10 ans d’écart, soit l’une en 2019 et l’autre en 2009.

Je n’y ai pas cédé.

D’une, parce que – disons-le clairement – je pense que ça n’intéresse personne de voir à quoi je ressemblais 10 ans plus tôt. A part ma fille peut-être et encore, elle serait capable de me dire qu’entre les deux photos, j’ai des « traits » sur le visages, que je suis « vieille mais pas trop » et que j’ai « les tétés qui font la tête ». Donc on va épargner tout le monde (et moi la première).

De deux, parce que je suis d’accord avec certains médias qui dénoncent là un stratagème de Facebook pour obtenir une gigantesque base de données pour tester des logiciels de reconnaissance faciale. Et de trois, parce que c’est le présent qui m’intéresse, pas le passé. Ok ! Vous pouvez lire aussi « J’ai vieilli, je le sais ! Ce temps passe trop vite ». En somme, voir passer toutes ces publications avec le #10YearsChallenge m’a surtout rappelé que j’avais pris 10 ans dans la figure. Mon miroir me le rappelais déjà tous les jours. Mais maintenant c’est un hashtag qui le fait. Qui l’eût cru ?

Mise en situation // Tu te lèves le matin. Il est 6h. Il fait froid, tes cheveux font la gueule, t’as des traces d’oreillers sur le coin du visage et cette lumière jaune pissenlit qui t’irradie. Mon dieu ! Qui est-ce !? Que vois-je ? #10YearsChallenge se met alors à clignoter dans ta tête quand tu te retrouves face à toi-même.

10 ans plus tard…

Et puis on a beau faire : anti-cernes, anti-rides, anti-brillance, matifiant, sérum, fond de teint, highlighter, blush… les signes du temps sont là. Miroir, miroir, qui est là plus belle ? Quoi ma gueule, qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? Ok, je sors de la salle de bain !

Bref, il y a 10 ans, je ne jouais pas dans la même cours. Certes. Et 10 ans après, la quarantaine arrive à grandes enjambées. En un claquement de doigts, je suis passée du stade de jeune femme à madame et maman. Ces petites rides au front, aux coins des yeux, ces sillons qui se creusent… et puis on en parle du corps. Aïe ! Lui aussi il a pris 10 ans et pour ma part je ne lui épargne toujours rien. Je ne suis pas sympa quand je le vois mais je l’accepte aujourd’hui pour mieux cohabiter. Je le trouve toujours trop ou pas assez. Il me lâche parfois mais il est là et depuis le début et il sera là jusqu’à la fin. Fidèle au poste.

Vieillir, c’est ça qui est beau. C’est même une chance. Chaque ride qui se creuse raconte une histoire. Chaque trait qui se durcit, celle d’un choix de vie et d’une preuve de courage. La seule chose qui ne change jamais c’est le regard et ce qu’il y a dedans. C’est ça la vrai beauté ! Se voir et se regarder avec tout ce que notre corps et notre visage (nous) racontent.

Donc ce #10YearsChallenge – et tout ce qui se dit sur les femmes qui vieillissent et celles de plus de 50 ans – vous savez ce que j’en pense… et j’espère que vous aussi même si le matin vous avez #uneTêtedePicassoTouteFroisséeQuiNestPasInstagramable, vous êtes heureuses de la voir et de l’avoir !

Anne L.

3 Commentaires

  1. CC Anne,
    Je comprends tout à fait mais moi je l’ai fait car ma vie a tellement changé en 10 ans que je voulais faire voir aux femmes qui me suivent qu’il n’est jamais trop tard, ne rien lâcher!
    Par contre dans 10 ans je ne participerai peut être pas!!!
    Bon retour,

  2. Très bel article et qui reflète bien le ressenti que j’ai !
    Je n’ai pas non plus voulu entrer dans le jeu de ce challenge pour un peu les mêmes choses que toi et aussi car je trouve qu’il y a nettement plus important à l’heure actuelle que de se montrer 10 ans plus jeune et qu’il serait bon qu’il y ai autant de mobilisation sur des choses qui ont vraiment de l’importance …
    En tout cas j’ai pris beaucoup de plaisir à te lire sur ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.