BeFunky_10492496_905056842858633_4736545421711683143_n.jpgVous l’avez peut-être remarqué lors d’une déambulation dans le Vieux-Nice, mais en lieu et place des anciens locaux de La Trappa, une nouvelle enseigne a pris ses quartiers : Au Fût et à mesure. Il s’agit en fait d’un bar à bières inédit qui – après Montpellier, Toulouse, Clermont, Paris ou encore Lille – débarque à Nice.

Avec pour credo « On est jamais mieux servis que par soi-même », Au Fût et à mesure révolutionne le concept de bar : sur chaque table est installée une pompe à bière, et dans la poche du client, une carte RFID lui permettant de se servir seul, au gré de ses envies et de nouvelles rencontres*. Lancé en 2008 dans le Nord, le premier bar de l’enseigne a une ambition claire : lutter contre la disparition de la vie de comptoir en incitant les clients à aller les uns vers les autres, échanger, partager.

A la tête du nouvel établissement, Joël et Jean-Philippe, anciens décorateurs, qui ont décidé de se lancer dans l’aventure : « Aujourd’hui la bière rejoint le vin comme produit de dégustation, avec des cours de biérologie, de nouvelles saveurs, de nouveaux adeptes – et notamment les femmes. C’est ce que nous souhaitons faire découvrir aux niçois, aux niçoises et aux touristes de passage : des bières trappistes ou d’abbaye, des bières aromatisées, des blondes, des brunes, des blanches… », expliquent-ils.

10881688_905027082861609_424913491828573723_n

Au total, 8 pompes en salle et 4 au bar permettront de tester un large panel de bières pression, avec chaque mois, des découvertes. Des cocktails et tapas maison viendront compléter la carte. Côté ambiance, Au Fût et à mesure mêle un design moderne et industriel, à base d’abats jours en inox, de larges dalles effet rouille et de murs en ardoise ; à des matériaux naturels, de larges tablées de bois massif, et un éclairage tamisé et des couleurs chaudes…

Au Fût et à mesure ouvre ses portes le 9 janvier 2015. Alors, tentés par l’expérience ? 

Plus d’infos : retrouvez Au Fût et à mesure au 2, rue Jules Gilly (Vieux-Nice), à proximité du Cours Saleya et de la Place du Palais de Justice (ICI). En attendant l’ouverture, n’hésitez pas à liker la page Facebook ou à visiter le site www.aufutetamesure.fr

* Mon devoir est de vous rappeler que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il est à consommer avec modération (oui c’est moi qui dit ça !)

Crédits photos : Au Fût et à mesure, Nice 

6 commentaires

  1. Les commentaires des enragés me feront toujours beaucoup rire! Endroit très simpatique et accueillant le concept est Top! Très convivial nous avons bu et mangé une planche fromage ( 7 variétés ) et charcuterie (à mon grand bonheur il y avait du belotta).
    Je recommande cette endroit, pas trop guindé pour une fois. On a besoin de plus d’endroit comme celui là

  2. Curieuse de découvrir ce nouvel endroit, au concept prometteur la soirée s’annonçait sympathique ! Très bien accueillie, guidée et conseillée au début tout se passait bien ! Les bières étaient bonnes, les gens sympathiques (le concept force à la convivialité et ça fonctionne très bien!), la musique un peu forte … (oui … je sais, ça fait vieille co*** mais quand on est obligée de s’approcher à moins de 15cm de son voisin pour l’entendre oui, la musique est forte).
    La soirée s’est gâtée quand on a voulu commander à manger. Au fut et à mesure propose des planches de charcuteries, fromages et des terrines. Génial, on a faim !! On a porté notre dévolu sur la planche de fromages à 14€ et une terrine 6€. Quand la planche est arrivée, on a quand même demandé, par acquis de conscience s’il s’agissait bien de celle à 14€ et non de la planchette à 8€ … « oui, oui, c’était bien celle là » .. ah … mince!
    Parlons deux petites minutes du fromage. Il y en a peu (et c’est un doux euphémisme), très franchement pas terrible (certains n’avaient pas de goût : de la vache, de la brebis, du chèvre … mystère, mystère !) et semblent avoir été coupé et oublié sur un coin de table. Autant dire que ni la qualité ni la quantité étaient au rendez-vous … Le tout pour 14€ ?! Sérieusement ?!
    Pour la terrine, rien à dire. Elle est très bonne et la taille est correcte pour 6€.
    Pour accompagner le tout, du pain. Jusque là, pas de quoi en faire en sketch, sauf que … ! Ce n’était pas quelques bouts de pains, pas quelques tranches de pains mais bien des tranchinettes (pas plus épais qu’une biscotte). La planche était à partager entre 5. Nous avions 5 tranchinettes, un pot de terrine et quelques tranches de fromages. Bon, avec ça, on va pas s’étouffer. Une fois la première « corbeille » de pain terminée, on essaye tant bien que mal d’avoir du réassort de pain. Au bout de 20min de tentatives désespérées et il faut bien le reconnaître complètement vaines, on va directement au bar. Et là, rebelotte … 5 tranchinettes … damned ! Bon, ben … une fois notre morceau de pain terminé, il reste du fromage (que l’on a fini par picorer sans pain!) et de la terrine (la moitié). Nouvelle tentative pour du rab de pain : « Vous en consommez du pain ! » … aaah, il faut bien compenser, il y a tellement peu de fromage en même temps ! Et de là à dire que l’on consomme beaucoup de pain, je pense qu’il ne faut pas trop exagérer non plus. On a fini avec 3 tranchinettes de pain par personne : la folie !!
    Si l’approvisionnement de pain est un soucis, il y a des commerces qui pourront très certainement vous dépanner messieurs :)

    En conclusion : quel dommage !!! Le concept est très sympa mais je n’y remettrai pas les pieds. Compte tenu des nombreuses enseignes (et bonnes enseignes) dont regorge le vieux Nice, je ne perdrai pas une soirée supplémentaire là bas et ne rentrerai plus chez moi le ventre presque vide.

  3. Je peux comprendre la déception de la perte d’une ancienne enseigne, mais essayez ce concept.
    Il est vraiment sympathique, innovant, générateur de rencontres. Les bières sont bonnes et gage que les tapas le seront aussi.
    Amusez vous!!!!!
    Tchin depuis le nord…

Répondre