Dhelaroma : soigner ses maux avec l’aromathérapie et la réflexologie

0
Se soigner par l'Aromathérapie et la réflexologie plantaire / Pixabay

Avez-vous déjà pensé à améliorer votre santé et votre bien-être avec la médecine complémentaire ? Si vous suivez mon blog, vous avez certainement dû voir passer un article dédié au lâcher-prise.

Aussi, et dans la continuité de cette démarche, j’ai découvert il y a quelques temps les soins en Aromathérapie et réflexologie plantaire prodigués par David Lelong – Dhelaroma, thérapeute à Nice. Son but n’est pas de remplacer la médecine classique mais bien d’apporter une solution complémentaire pour préserver son corps et son esprit au quotidien, maitriser ses émotions et ainsi soigner des maux.

L’Aromathérapie pour soigner

Maître-Praticien en Aromathérapie et en Sophrologie, Praticien en Réflexologie et en Fleurs de Bach, David Lelong est tombé dans la marmite de l’aromathérapie pour soigner sa petite fille d’abord. « Depuis mon enfance, mes parents ont toujours utilisé l’homéopathie pour me soigner. J’ai donc connu très jeune ces médecines complémentaires », raconte-t-il. « Ma fille faisait des sinusites à répétition, des rhino-pharyngites et elle était très souvent sous antibiotiques. Un jour, elle est passée à deux doigts d’une pneumonie parce que le médecin de famille n’avait pas pris le temps de bien l’examiner. Je me suis alors dit qu’il fallait prendre soin d’elle autrement, en trouvant la cause de ses sinusites », m’explique-t-il.

« A l’époque responsable d’agence dans les services à la personne, je manageais plus d’une centaine de personnes… j’étais épuisé professionnellement et je ne me sentais plus à ma place. J’ai alors commencé à lire un premier ouvrage sur la naturopathie, puis un autre. J’avais une sensation bizarre d’avoir envie d’apporter autre chose », ajoute-t-il.

« J’ai alors découvert l’aromathérapie, les bienfaits des huiles essentielles sur ma fille, sur mes proches, sur moi et tout a basculé. Je n’arrivais à plus à décrocher. Je suis devenu passionné et j’ai souhaité en faire mon nouveau métier».

Dhelaroma : mon retour d’expérience

Se soigner par l'Aromathérapie et la réflexologie plantaire / Whataboutnice.fr

Je n’ai fait qu’une seule séance, mais je suis bluffée. Celle-ci a duré deux heures environ. Elle commence par un simple échange. Le praticien, à l’écoute, me pose tout une série de questions plus ou moins personnelles pour faire une sorte d’état des lieux : est-ce que vous dormez bien ? Qu’est-ce que vous mangez ? Avez-vous des allergies ? Qu’en est-il de votre vie sentimentale ? etc… un échange fort sympathique, bienveillant et sans filtre.

Puis, il m’explique qu’il va me faire respirer des huiles essentielles pour faire ressortir la ou les problématiques. L’huile essentielle de mandarine verte, par exemple, m’évoque ma grand-mère et sa cuisine, me rend nostalgique, confiante et heureuse. Inversement, l’huile essentielle de lavande m’angoisse et me rappelle les vieux souvenirs des odeurs aseptisées des hôpitaux.

Et de fil en aiguille, David Lelong réussit à isoler ce qui semble être la base de mes maux et de mes émotions mal maîtrisées. Incroyable et émouvant. Une sorte de clef émotionnelle. D’ailleurs, comme je dors très mal, il me conseille de respirer le soir au coucher de l’huile essentielle de mandarine verte, d’orange douce ou de petits grains bigarade. Vous le croirez ou non, mais depuis la séance, c’est ce que je fais et je dors presque toujours comme un bébé, parfois même je m’endors avec le flacon dans les mains. Glamour je sais !

« Je considère l’aromathérapie comme un outil au service des personnes que je reçois. Ce sont des moyens que j’utilise pour les aider, pour leur permettre d’amorcer un premier changement, de les accompagner dans leur bien-être au quotidien », me dit-il.

Après cette première approche et ce travail sur les émotions, la séance se prolonge avec la réflexologie plantaire où les mains du praticien deviennent alors des outils.

« Je me charge de pensées positives et je suis à l’écoute du corps, de ses énergies, de ses ondes. Je tente de sentir les organes via les différents points de pression, de les réactiver, de faire circuler la lymphe, le sang dans les pieds, les jambes, etc… » explique le thérapeute.

« Mon but est d’harmoniser les énergies, de « booster » la personne que je reçois, de l’aider à lâcher-prise et de s’accorder un moment de pure détente et de relaxation. J’aime passer du temps à mon cabinet à recevoir ces personnes, à les accompagner, à les écouter. Je trouve mon équilibre dans ces rencontres, ces moments de partage ». 

Et bizarrement, c’est comme si tout le corps se remettait en marche. On ressent le fluide circuler de nouveau à certains endroits du corps où tout semblait coincer. Et quand la séance se termine c’est un peu comme ci on se retrouvait face à un miroir dans lequel on se voit tel que l’on est vraiment avec des émotions et des maux que je voulais absolument faire taire à mon corps et qui pourtant, font partis de lui. « Accepter » et « comprendre », ce sont les mots que j’avais en tête en sortant de la séance chez Dhelaroma. Une première que je compte d’ailleurs réitérer et multiplier car je suis convaincue des bienfaits de ces thérapies. Soigner les symptômes c’est bien. Mais soigner les maux de l’âme c’est encore mieux.

Plus d’infos : Dhelaroma – David Lelong au Centre Thérapeutique de Nice / 54, avenue Gioffredo à Nice / www.dhelaroma.com / 06 79 23 07 78 / dhelaroma@gmail.com / Facebook / Tarif : la séance de découverte des huiles essentielles et d’un massage de réflexologie est à 78 euros (2h)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.