Dans le cadre de mon partenariat avec la boutique de prêt-à-porter de luxe DUNCAN – qui habille les hôtes et les hôtesses du Théâtre National de Nice (TNN) – j’ai eu la chance d’interviewer la Directrice des lieux, Irina Brook. Mais pas seulement, puisque que j’ai aussi réalisé un nouveau shooting dans les coulisses du TNN. Deux moments magiques !

Avec plus de vingt théâtres et de très nombreuses compagnies professionnelles de spectacle vivant, Nice est aujourd’hui une terre de théâtre à part entière. Situé dans le prolongement de la Coulée Verte, à la lisière de la vieille ville, l’incroyable Théâtre National de Nice (TNN) en est le digne représentant.

Le théâtre est le reflet du monde
Irina Brook. © Gaëlle Simon
Irina Brook, Directrice du Théâtre National de Nice. © Gaëlle Simon

A la tête de la Direction depuis janvier 2014 et reconduite jusqu’en 2020, la metteur en scène franco-britannique Irina Brook ne cesse de réinventer le théâtre pour en faire un théâtre pour tous, convivial et populaire. « Le théâtre c’est la fête, le partage, l’humanité, le reflet du monde et tout est un peu mieux que le monde extérieur », explique-t-elle, « mais il y a encore beaucoup trop d’aprioris et d’idées reçus et je mets tout en œuvre pour donner et redonner l’envie d’aller au théâtre ». Et d’ajouter : « Il faudrait littéralement aller chercher le public dans la rue ». Férue de Shakespeare mais aussi des dramaturges contemporains puisant leur inspiration dans l’actualité, la radieuse Irina a ainsi misé sur une programmation 2016/2017 accessible à tous, ludique et cohérente.

« Nous avons eu des moments de triomphe et des spectacles d’une telle force avec les représentations magnifiques de L’Envol des Cigognes et Le dernier jour du jeûne de Simon Abkarian. Un travail remarquable avec un public en délire. La saison n’est pas encore terminée mais j’en suis déjà très contente », confie la directrice. A venir, les Empreintes de l’âme de Giovanni di Martis, où des acteurs en situation de handicap offre un spectacle d’une émotion rare mettant en scène les théories d’eugénisme sous l’Allemagne nazie.

A ne pas manquer également : Fugue, un spectacle déjanté et musical pour toute la famille où l’on rit aux larmes ou encore Les Nuits Barbares, chorégraphié par Hervé Koubi, qui a choisi de mettre en scène la peur ancestrale de l’étranger, et de dévoiler les savoirs cachés et les raffinements des cultures dites « barbares ».

Des projets plein les cartons

Idéaliste et perfectionniste, Irina Brook s’appuie également sur de beaux projets avec sa pétillante Troupe des Eclaireurs pour faire briller le TNN. Comme Shakespeare Freestyle, dont la dernière édition s’est tenue en février dernier. Le but ? Des jeunes collégiens et lycéens du département présentent leur vision du mythe Shakespearien après quelques semaines de créations avec les comédiens de la troupe : Issam, Marjory, Irène et Kevin. A leurs égards, Irina est pleine d’amour et de bienveillance. « Mes éclaireurs sont populaires, charismatiques et je suis très fière d’eux. 2018, sera leur année », affirme-t-elle.

Sensible aux problématiques de l’environnement, Irina a également initié le festival « Réveillons-nous », imaginé en 2015 pendant la COP21 de Paris. Il s’agit d’une grande aventure éco-théâtrale réunissant des « lanceurs d’alerte », comme elle les appelle, en quête d’un monde meilleur, plus respectueux de l’humain et de la planète. Au programme : des films, des conférences, des débats, des ateliers pour les enfants, des cours de yoga et bien d’autres.

Et quand il s’agit de projets, Irina ne compte pas en rester là. Soucieuse d’attirer un public jeune, elle prévoit de leur dédier un festival, sur plusieurs semaines, à l’automne prochain. Un festival qui rentrera dans la lignée d’une saison 2017/2018 encore plus accessible à tous, où les arts vivants auront une place de premier choix et où la troupe des Eclaireurs sortira encore plus des murs du TNN pour aller conter ce qu’est le théâtre à ceux qui n’ont pas encore osé franchir le pas…

DUNCAN Woman, dans l’envers du décor

Pour ma part, le TNN n’a bientôt plus de secret pour moi. En effet, et dans le cadre de ma collaboration avec DUNCAN Woman – qui habille les hôtes et hôtesses du Théâtre National de Nice – j’ai eu la chance de découvrir ses coulisses, le temps d’un shooting incroyable, réalisé par la talentueuse et pétillante photographe professionnelle Gaëlle Simon. Après ses « Très petites histoires d’amour » proposées dans les cafés niçois, elle expose du 7 juin au 7 juillet à la Médiathèque de la Trinité.

Côté mode, j’ai voulu vous présenter deux styles, casual chic mais aussi très élégant. Pour ce faire, j’ai sélectionné dans la boutique de prêt-à-porter de luxe ces petites merveilles : une robe toute en soie signée DUNCAN (modèle Ross, style japonais) ainsi qu’un total look Inés de la Fressange Paris, le chic parisien par définition : pantalon Diego en coton bleu-marine, top Vanessa en soie couleur crème, veste Antoinette tout en lin blanche, sac Le Flâneur en cuir bleu-marine et sandales Rita en cuir doré. Deux styles, dont je raffole, très féminins, très chics et parfaits pour aller fouler les planches du théâtre de Nice. Et puis, un invité de marque a même bien voulu prendre la pose à mes côtés : Kévin, un des comédiens de la troupe des Eclaireurs.

Enfin, côté coiffure et make-up, j’ai une nouvelle fois confiée la tâche à l’équipe de Nathalie Calderini. Meilleur Ouvrier de France, Nathalie Calderini dispose d’un très beau salon de coiffure et institut de beauté à côté de TNL, rue Auguste Gal à Nice. Elle et son équipe sont au top ! C’est Déborah qui a pris mes cheveux en mains jouant sur le côté wavy, pour un effet coiffé décoiffé ultra-tendance et naturel. Quant à la super Make-up Artist, Agnès, elle a misé sur un maquillage naturel et printanier.

La suite, la voici en photos…

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon

Duncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle SimonDuncan Woman dans les coulisses du TNN. © Gaëlle Simon
Et vous, quand est-ce que vous venez au Théâtre ?

Plus d’infos :
Théâtre National de Nice (TNN) : Promenade des Arts, 06300 Nice / Tél. 04 93 13 19 00 / Mail / Facebook / Instagram / www.tnn.fr / Les Eclaireurs du TNN
DUNCAN Woman : 11 rue Alexandre Mari à Nice / Boutique ouverte 7 jours/7 / Tél. 04 93 13 50 80 / Mail / Facebook / Instagram / www.duncan-nice.com

Un grand merci à :
La photographe Gaëlle Simon : Facebook / Instagram / gaelle.simon@live.fr / www.gaellesimon.fr
*
Le salon de coiffure de Nathalie Calderini : 44, rue Auguste Gal 06300 Nice / Tél. 04 93 56 28 28 / www.nathaliecalderini.comFacebook

Aucun commentaire

Répondre