20140514_130151Même si Whataboutnice.fr n’est pas un blog culinaire, j’ai souhaité partager avec vous une recette qui me tient à cœur : celle de la focaccia. Mais pas n’importe laquelle : celle préparée par la plus niçoise des italiennes. Vous ne la connaissez pas ? Elle qui traverse Nice à la vitesse de la lumière, elle qui charme avec l’accent de son pays, elle sur qui on peut compter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit… elle aussi qui a traversé l’épreuve de sa vie sans jamais plier de l’adversaire. Elle, c’est Marina et c’est aussi la reine de focaccia… un plat symbole d’amitié et de partage, de force et de courage à déguster et à partager sans modération avec ceux que l’on aime.

De quoi avez-vous besoin ?

- 450 gr de farine à pain
- 1 pomme de terre moyenne cuite à la vapeur ou bouillie
- ½ cube de levure
- ½ cuillère à café de sucre
- 1 petite cuillère de sel
- 10 tomates cerise
- Huile d’olive extra vierge
- Origan (frais de préférence).
- Côté ustensiles : un moule en métal de 30 centimètres (pas de moule en silicone) et un peu d’huile de coude.

Voilà comment ça se passe…

Préchauffez votre four à 220°. Dans un saladier, mettez la farine et ajoutez-y la pomme de terre écrasée. Mélangez (avec les mains). Ajoutez-y ensuite la levure préalablement diluée dans un peu d’eau tiède et de sucre. Mélangez. Puis versez-y de l’eau tout doucement jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez le sel.

Mélangez énergiquement et « laissez rentrer l’air » (dixit Marina) pour « obtenir la consistance d’une crème pâtissière ». Puis laissez reposer entre 1h et 2h (la pâte va gonfler). Huilez-bien le moule et versez-y la pâte. Dans un petit bol à part, coupez en deux les tomates cerises, salez, huilez et ajoutez-y de l’origan.

Disposez-les ensuite sur la pâte. Enfournez le tout 25 mn. Vérifiez la cuisson à la pointe du couteau. La focaccia est cuite quand elle est dorée et croustillante… bonne dégustation !

Aucun commentaire

Répondre