Jusqu’à ce que je mette un pied dans la blogosphère, voilà deux ans, je pensais que c’était l’apanage des modeuses et des geeks qui inondent la toile à coup de fringues improbables et de tutos irréalisables.

Puis je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». En effet. Je venais de passer 8 ans au sein de la rédaction d’un journal en ligne dédié au tourisme, j’avais un carnet d’adresses bien rempli avec les noms qui font bien… et je ne voulais pas que la petite flamme pour le « journalisme* », qui m’anime depuis toujours, s’éteigne comme ça. Aussi et à défaut de voir venir la bonne opportunité, j’ai lancé mon blog à moi « What about Nice ? ».

L’angle et le nom sont apparus comme une évidence après deux bières descendues dans un pub à Bruxelles lors de mon premier week-end post-grossesse entre filles. Mon blog parlera donc de Nice et de tout ce que l’on peut y faire, y voir, y rencontrer, y manger…

Plus facile à dire qu’à faire

Les débuts ont été frileux voire décourageants. Puis vinrent les premiers commentaires, les premiers likes, les premiers tweets, les premiers partages… et de clics en statistiques j’ai commencé à être fière de ce petit bébé virtuel qui demande tout autant de boulot que le vrai (les couches et le bibi en moins je vous l’accorde). Aujourd’hui, et après deux ans de blogging un peu en dilettante, j’ai eu envie de passer la seconde et dans quelques jours, un tout nouveau tout beau Whataboutnice.fr débarquera sur la toile. Le but n’est pas de se la jouer à la Métamorphose de Kafka – quoique – mais de vous proposer un vrai changement (pas à la Hollande mais à la Anne !).

Sur la forme d’abord

Comme vous avez pu le constater, bannière, logo et trucs-machins-choses pluggins et autres templates c’est joli-joli mais avouez-le c’est de l’amateurisme. Logique puisque c’est moi qui les ai fait et que mon truc à moi c’est d’écrire et pas de concevoir des logos et des identités visuelles. Toute cette partie là, je l’ai confié au talentueux Cédric – plus très longtemps dans l’ombre d’ailleurs – qui m’a concocté un blog aux p’tits oignons. Et surtout un blog qui me ressemble… avec une vraie identité et même – pari lancé – un #WAN pour Twitter.

Sur le fond ensuite

Là aussi, il devrait y avoir quelques changements mais qui promettent de vrais arrachages de cheveux. Je m’explique. A de nombreuses reprises, mes amis – et je tairais leurs noms s’ils ne veulent pas se retrouver avec un corbeau cloué sur la porte de leur entrée – m’ont fait comprendre que mes billets étaient trop « mignons » ou « gentillets », que c’était le « monde des Bisounours ». D’abord vexée comme un pou, j’ai ensuite boudé… puis ai réfléchi et me suis dit qu’au final ils avaient peut-être raison. Voire certainement. Le but n’est pas d’être cinglante à tout bout de champs mais de me « dévoiler » un peu plus… d’être plus libre en fait. Ce que je vais tenter de faire avec mes 10 petits doigts et mon cerveau de « journaleuse » lavé par une longue période à écrire du publi-rédactionnel validé avant publication (on a tous besoin de manger). Je vais donc tout repasser à l’eau de Javel, remettre mes compteurs à zéro et tenter de vous proposer des articles avec plus d’âme et d’états d’âme.

* en voie de disparition…

9 commentaires

  1. Je te souhaite bonne chance dans ce virage!
    Il est vrai qu’en lisant certaines de tes anciennes rubriques, ça manque d’un esprit critique pointilleux.
    Je te fais confiance, et j’attends donc les nouveaux articles! Mais ne change pas trop non plus, j’aime bien ton style puis ça reste aussi ta marque de fabrique.

    C’est gentil et tout beau un bisounours :)

    Rendez vous dans 1 semaine donc!

  2. Fan de la première heure, j’adooore le nouveau ton de ce post dans lequel miss Lombardoooo se lâche. Alors, vivement le new whataboutnice… qui passe la seconde (hi, hi, il y a 6 vitesses, ça promet !).
    Biz d’une autre journaleuse qui va aussi passer son cerveau à l’eau de javel (merci pour le conseil).

Répondre