Mes 5 bonnes raisons de préférer Nice en septembre

0
nice en septembre / Whataboutnice 2017

Bye Bye les jolis mois d’été, septembre sonne l’heure de la rentrée ! Les plus jeunes ont repris le chemin de l’école, nous, celui du travail. D’accord on ne va plus pouvoir profiter de la plage à longueur de journée, des belles soirées d’été, des apéros ensoleillés au chant des cigales, de notre bronzage caramélisé, de nos petites tenues faciles à porter (et valables pour vous aussi messieurs), ni même d’une certaine insouciance qui rend l’été plus léger. D’accord, on va devoir reprendre le rythme du train-train quotidien et le sempiternel tram/boulot/dodo (et ces variantes en train ou en voiture). D’accord, et avouons-le, c’est un peu la déprime.

Oui mais voyons plutôt le côté positif des choses ! Septembre a tout plein d’avantage sur ses confrères estivaux. Du haut de mon grand âge, à vrai dire, je n’y vois que des avantages : on dort bien mieux, on respire mieux, on ne transpire pas à longueur de journée et, le must, on peut même ressortir son sèche-cheveux et se faire un brushing sans dégouliner de la tête aux pieds… what else ?! Nice, c’est mieux en septembre : la preuve par 5.

1 – En septembre, il y a beaucoup moins de touristes à Nice et sur la Côte d’Azur. L’occasion de retourner voir son glacier préféré sans attendre 20 minutes avant d’être servi. Idem pour les restaus, les boutiques… Bref, on reprend plaisir à profiter de petites choses simples sans qu’il y ait une foule oppressante de personnes, parfois peu courtoises (et je pèse mes mots).

2 – En septembre, il fait encore chaud, c’est l’été indien. Les températures sont idéales : fraîches le matin, douces le soir et tempérées en journée. On peut encore aller profiter des plages de galets sans se tartiner d’indice 50 toutes les 30 minutes ! Et vu qu’il y a moins de monde (voir paragraphe précédent) on peut même lézarder sous le soleil, sans se retrouver avec le pied d’un voisin (voire un voisin tout court) sur sa serviette.

3 – En septembre, on peut encore aller profiter de nombreuses expositions qui nous ont échappé tout l’été : « Nice 2017. École(s) de Nice » au Mamac, au Musée Masséna, à la Galerie des Ponchettes et au 109 ; Aux alentours : l’exposition dédiée à la Cité Interdite au Grimaldi Forum de Monaco ; Celle consacrée à Sacha Sosno en plein air à Saint-Jean-Cap-Ferrat ou encore l’incroyable rétrospective sur le couturier-parfumeur Christian Dior au Musée internationale de la parfumerie de Grasse. En somme, en septembre, on réactive ses petits neurones de l’art et de la culture.

4 – En septembre, c’est l’occasion de prendre des résolutions : se (re)mettre au sport (courir, faire du yoga, de la salsa…), se (re)lancer dans une cuisine saine en se promettant d’aller acheter bio ou local sur le marché (celui de Libération par exemple) et de troquer les chips et barbecues de l’été contre des petits plats équilibrés. En résumé, c’est le moment parfait pour prendre des décisions et de se donner de nouveaux objectifs !

5 – En septembre, enfin – et je dédie  ce paragraphe aux parents indignes qui me lisent – les enfants sont à l’école. Je n’ai qu’un seul mot : youpi, dieu existe !

Alors, convaincus ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here