Mes 5 bonnes raisons de préférer Nice en septembre

3
Mes 5 bonnes raisons de préférer Nice en septembre / Whataboutnice.fr

Septembre. Nous avons tous repris le chemin de notre train-train quotidien et de l’école pour les plus jeunes ! Les vacances, la plage, les cigales, les apéros à rallonge, les cocktails sur les rooftops niçois, les petites tenues légères, les couchers de soleil, les siestes, les balades nocturnes… tout ça c’est dans le rétroviseur avec, certainement, de très jolis souvenirs et un bronzage digne de Beyonce (avec les marques en prime).

(En revanche, on ne parlera pas de ces longs mois de canicule, des nuits en mode « étoile de mer », des moustiques, des brushings impossibles, de la climatisation à fond qui file des migraines et des extinction de voix, du sable dans la maison, du sable dans le lit, de la peau de crocodile, du prix des glaces, du prix des pizzas, de l’agressivité ambiante… ).

Bref septembre est là et j’en suis la première ravie. C’est mon mois préféré. Nice, c’est mieux en septembre et je vous dis pourquoi. En 5 raisons.

1 – En septembre, Nice se vide. Il y a beaucoup moins de touristes à Nice et sur la Côte d’Azur. L’occasion de retourner voir son glacier préféré sans attendre 20 minutes avant d’être servi. Idem pour les restaus, les boutiques… Bref, on reprend plaisir à profiter de petites choses simples sans qu’il y ait une foule oppressante de personnes, parfois peu courtoises (et je pèse mes mots).

2 – En septembre, il fait encore doux, c’est l’été indien. Les températures sont idéales : fraîches le matin, douces le soir et tempérées en journée. On peut encore aller profiter des plages de galets sans se tartiner d’indice 50 toutes les 30 minutes ! Et vu qu’il y a moins de monde (voir paragraphe précédent) on peut même lézarder sous le soleil, sans se retrouver avec le pied d’un voisin sur sa serviette (voire un voisin tout court).

3 – En septembre, on peut encore aller profiter de nombreuses expositions qui nous ont échappé tout l’été : « L’Asie rêvée d’Yves Saint-Laurent » au Musée des Arts Asiatiques jusqu’au 6 octobre, « Ben, la vie est un film » au 109 jusqu’au 19 octobre, « Liberté, Liberté chérie » jusqu’au 15 septembre à l’espace Lympia et bien d’autres. En somme, en septembre, on rouvre ses yeux et on réactive ses petits neurones de l’art et de la culture.

4 – En septembre, c’est l’occasion de prendre des résolutions et se fixer des objectifs : se (re)mettre au sport (courir, faire du yoga, du flamenco…), se (re)lancer dans une cuisine saine en se promettant d’aller acheter bio ou local sur le marché (celui de Libération par exemple) et de troquer les chips et barbecues de l’été contre des petits plats équilibrés. Pour ma part, je m’intéresse depuis quelques semaines au régime ayurvédique. Mais c’est plus un état d’esprit visant l’harmonie et il va me falloir beaucoup de temps encore pour en maitriser les principes.

5 – En septembre, enfin, c’est le retour des enfants à l’école, de l’automne, des dimanches pluvieux à faire des crêpes, des couettes sur le lit … c’est aussi la dernière ligne droite avant la fin de l’année. Et puis bientôt nous serons en décembre, nous râlerons parce que nous aurons hâte de l’été et parce qu’on a rien vu passé de cette année.

Et vous, quel est votre mois préféré ? Septembre aussi ?

Anne L.

3 Commentaires

  1. Septembre et octobre pour mon anniversaire
    Non trêve de plaisanterie j’adore l’automne pour toutes ces raisons. Nous avons une ville si magnifique nous pouvons de nouveau en profiter avec un climat (un peu plus) clement comme l’air ambiant en général . Bonne semaine à toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.