Moi, Maman, super-héros thermomix hystéro !

3
Moi Maman, super-héros thermomix hystéro © 2018 Sarah Stefani
© 2018 Sarah Stefani

Ses petites joues de bébé commencent à disparaître, son ventre tout rond aussi. Les traits de son visage s’affinent et s’affirment, en même temps que son caractère. Je vois désormais naître une petite jeune fille, tiraillée entre l’envie d’être une grande et celle de rester bébé. Le 25 novembre dernier, ma Louise chérie a fêté ses 8 ans, et moi, par la même occasion mes 8 ans dans le rôle de maman.

Huit ans déjà que j’ai endossé ce costume dans lequel je me sens parfois à l’étroit et pas toujours à l’aise. Parfois, quand je me regarde dans le miroir, que je me vois si épuisée et déjà débordée même après une nuit de sommeil, je me dis qu’il n’est vraiment pas fait pour moi et que d’autres femmes le porte tellement mieux. Et puis je la vois, elle, collée à mes basques avec son doudou, me regarder comme si j’étais la huitième merveille du monde. Vous l’aurez compris, c’est un petit billet plus personnel que j’avais envie d’écrire… sur mon rôle de mère qui jongle entre plusieurs casquettes. Comme vous toutes.

Louise est arrivée un matin d’automne en 2010. Quand on me l’a posée sur le torse, j’ai senti la chaleur de son petit corps et j’ai pensé « c’est moi qui ai fait ce petit truc tout rose ? ». En une seconde, en voyant ce petit animal sauvage, j’ai réalisé que ma vie ne sera plus jamais la même et qu’il faudra désormais improviser.

Car oui, j’ai bien cherché, demandé autour de moi, fouillé dans des archives, enquêté auprès des grands-mères et parfois même invoqué le ciel et cherché du côté d’Ikea… le mode d’emploi du bébé n’existe pas. Les bébés sont livrés sans mode d’emploi, ni livret d’accueil (et encore moins avec un bon de retour :p).

En revanche, les bébés sont fournis avec un cordon. Vous savez, ce drôle de petit lien qui nous attache à cette étrange créature et qui, même une fois coupé, existe à jamais. Il devient seulement invisible et nous, par la même occasion, invincibles.

Devenir maman, c’est ça : c’est créer un lien infini avec un petit être que l’on aime avant même qu’il ait ouvert la bouche et se transformer en une sorte d’animal nocturne qui ne craint plus rien ni personne… mais parfois vulnérable. En somme, une sorte de superhéros mais en version « Thermomix hystéro » pour ma part. Et sans cape ni couronne.

Pour la faire courte, je suis capable de tout faire en un rien de temps et en même temps – ménage, cuisine, devoirs, bains… – tout en passant du rires aux hurlements, d’un « ma loulou d’amour » dans un ton des plus mièvres, à un « Louuuuuuise !« , rouge colère, les yeux injectés de sang. Et c’est ainsi que la maman Princesse bienveillante que je suis devient un Gremlins qui braille à tout bout de champ. Ok, j’exagère à peine mais on en est pas loin ! Et parfois, j’avoue, quand je repense à ce genre de moments… j’en ris tellement (mais j’en pleure aussi).

Il y aurait tant de choses à dire et à raconter. Ce rôle de maman est le plus beau de ma vie et la voir grandir est le plus beau des spectacles. Même si je trébuche parfois, je me relève et j’improvise… avec une bonne dose d’amour (et quelques verres de vin).

Anne L.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.