Nice : le canon de midi, une histoire de femme(s)

2
La Promenade des Anglais © Whataboutnice.fr
La Promenade des Anglais depuis la Colline du Château

Nice et ses traditions : tous les jours, à midi pile, un coup de canon retentit dans tout Nice ! On en parle ?

Chaque jour à midi pile en effet, un coup de canon est tiré depuis la colline du château et surprend le tout Nice. Même si les locaux sont habitués – que celui ou celle qui n’a jamais sursauté en entendant le coup de canon lève la main – pour les touristes ce n’est pas toujours le cas !

Ces derniers ignorent souvent que c’est une tradition. Bien sur il ne s’agit plus d’un vrai boulet de canon mais d’un marron d’air – autrement dit un gros pétard – qui est propulsé dans le ciel et explose au bout de quelques secondes. Une tradition, oui, vieille de plus de 130 ans. Connaissez-vous d’ailleurs son origine ?

Cette coutume remonte aux années 1860, quelques temps après que Nice fut devenue française. Un lord anglais, ancien colonel de l’armée française, un certain Sir Thomas Coventry s’était installé dans le Vieux-Nice avec sa femme. Cette dernière, un peu trop bavarde, tardait souvent à rentrer de sa promenade, ce qui obligeait Monsieur à patienter avant de déjeuner.

Le canon de midi / Whataboutnice.fr

Avant de penser à cuisiner lui-même, ce dernier a alors eu l’idée d’imaginer une solution pour rappeler sa chère épouse à ses devoirs conjugaux : faire tirer un coup de canon à midi pour lui rappeler qu’il est l’heure de ramener sa fraise et lui préparer la popote. Le maire de l’époque accepta l’idée car le lord prenait tout à ses frais, l’artillerie également.

C’est ainsi que l’histoire du coup de canon est née. L’histoire, en revanche, ne nous dit pas comment a réagi l’épouse en question.

Toujours est-il que, par la suite, la population exigea le maintien du coup de canon à midi et en novembre 1885, un arrêté institua « lou canon de miejour« .

Et aujourd’hui, imaginez…

Aujourd’hui, quelques centaines d’années plus tard, imaginez recevoir un sms à midi pile de votre moitié pour vous sommer de rentrer pour lui préparer à manger : « Il est l’heure de rentrer car j’ai faim…« . Imaginez cela une seule seconde. Une seule.

Imaginez que monsieur redouble d’effort en postant une photo sur Instagram avec une assiette vide et en y ajoutant le #CherieJaiFaim #CherieTesOu ou encore #CherieTuRentresMePrepareraManger. Sûre que ça ferait le buzz sur les réseaux mais le « pauvre » n’aurait même pas le temps d’envoyer son sms – ou de publier son post – qu’il aurait déjà ses affaires sur le palier. Je me trompe ? (Ou si peu).

Ok j’exagère à peine et loin de moi l’idée de vouloir rentrer dans un débat sexiste mais cela donne matière à réfléchir. C’est une tradition comme une autre, nous étions en 1860 et l’histoire est plutôt drôle mais quand on y pense… 130 ans c’était hier, non ?

Sur ce, je vous laisse réfléchir, monsieur va bientôt rentrer et j’ai promis de lui préparer des lasagnes.

Anne L.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.