Nice : reconstitution théâtralisée du coup de canon de midi

0
Nice et alentours : mon top 5 des plus beaux panoramas / Whataboutnice.fr 2021

Chaque jour à midi pile, un coup de canon est tiré depuis la colline du château et surprend tout Nice. Même si nous autres niçois sommes habitués – que celui ou celle qui n’a jamais sursauté au son de la déflagration lève la main – pour les touristes, ce n’est pas toujours le cas !

Aussi, et dans le cadre de « Mon Eté à Nice 2021 » lancé par la Ville, chaque dimanche d’été, une reconstitution théâtralisée. L’occasion de comprendre d’où vient cette tradition et son histoire. Car oui il y a une histoire ! Je vous en avais d’ailleurs déjà parlé sur le blog.

Le coup de canon : la vraie histoire

Tir du canon / Crédit : Ville de Nice

En 1861, un gentilhomme anglais, Thomas Coventry, persuada la municipalité niçoise de tirer un coup de canon depuis la colline du Château pour marquer l’heure méridienne exacte. La légende dit que ce gentleman souhaitait rappeler l’heure du déjeuner à son épouse qui tardait à rentrer de sa promenade matinale, charmée par notre Baie des Anges et très bavarde…

Mais la réalité est bien différente. Thomas Coventry était passionné par les outils de mesure du temps. Il fit hisser un globe rouge à un mât sur le toit de l’hôtel Chauvain où il résidait, pour indiquer à l’artificier posté au château qu’il devait se préparer à tirer le canon de midi. Le 21 décembre 1863, le canon tonna ainsi pour la première fois. En 1867, Thomas Coventry donna son matériel à la Ville de Nice et, le 19 novembre 1875, un arrêté municipal institua « lou canoun de Miejour ».

En 1881, les artificiers se calèrent sur l’horloge de la tour Saint-François, puis sur l’horloge parlante à la radio après-guerre. La pièce d’artillerie fut remplacée à plusieurs reprises et le site de mise à feu transféré sous la plate-forme de l’esplanade. Depuis 1886, l’artificier déclenche une bombe de feu d’artifice, appelée « marron d’air ». Les techniques ont changé depuis 1863, une déflagration nous fait sursauter chaque jour à midi pile.

Rendez- vous ainsi jusqu’au 3 octobre (hors 22 août), Terrasse Nietzsche (Colline du château de Nice) pour revivre l’histoire avec la compagnie Théâtre d’Æther avec Frédéric Rey, Philippe Arnello & Rowena Cociuban (Costumes : Opéra Nice Côte d’Azur).

Plus d’infos : Ouverture des portes 11h15 / début 11h45 / Durée 30 mn / Masque et pass sanitaire exigé – https://www.moneteanice.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.