#RestezChezVous : Nice, en 10 p’tits bonheurs simples

0
Mes 5 bonnes raisons de préférer Nice en septembre / Whataboutnice.fr

4e semaine de confinement. Nice, comme le reste de la France, comme l’Europe et une grande partie du monde est à l’arrêt. Vous avez certainement vu passer les images de notre chère cité azuréenne totalement nue, vide de tout et de toute activité. Même s’il est difficile à voir et à réaliser, ce spectacle est aussi tellement saisissant et fort en émotions. Jamais, d’ailleurs, je n’aurais pensé écrire un jour un billet sur un Nice confiné, sans enfants à la Coulée Verte, sans personne sur l’avenue Jean Médecin, ni dans les cafés de la Place Garibaldi ou du Cours Saleya. Jamais je n’aurais pensé rester bouche-bée devant ma TV en voyant la Promenade des Anglais totalement inhabitée. Cette Promenade, si commune et à seulement 10 minutes à pieds de chez moi, je l’observe désormais à travers les écrans et elle me semble être à une éternité.

Et pourtant.

Quelques temps avant le confinement, en allant courir jusqu’à la Colline du Château, je me souviens avoir pensé que j’avais vraiment de la chance de vivre ici et qu’il était difficile de se lasser de ce décor même si on n’y prêtait plus vraiment attention. Et puis en quelques jours tout ce quotidien a basculé. Après 3 semaines de confinement, je ne sais pas vous, mais je réalise vraiment ce qu’il se passe et je commence aussi à me projeter dans l’après, à me demander quand tout cela finira, quand on pourra retourner se balader sur cette belle Promenade abandonnée.

Nice, des petits bonheurs simples

Depuis que je suis confinée – avec une privation de libertés, nécessaires et indispensables pour sauver des vies et enrayer l’épidémie rappelons-le – je réalise encore plus la valeur des choses et des choses simples que la vie nous offre. Quant à la santé, bien entendu, cela n’a pas de prix. Mais vous savez, ces petits bonheurs simples, ceux justement que je ne prenais plus vraiment le temps d’apprécier, faute de temps et happé par un quotidien parfois trop oppressant. Point positif, ces petites choses simples dont je vous parle, je suis certaine que je les apprécierai encore plus après !

Alors, pour se projeter dans le positif, j’ai voulu lister 10 p’tits bonheurs simples – sans compter ma famille et mes proches – que j’ai hâte de (re)découvrir, certainement avec encore plus d’intensité et de reconnaissance :

  1. Aller faire un footing tôt le matin et voir le soleil se lever depuis le Quai Rauba Capeu,
  2. Boire un café sur le Cours Saleya et faire un détour par le Marché aux Fleurs,
  3. Voir ma fille courir sur le miroir d’eau de la Coulée Verte, au milieu des centaines d’autres gamins,
  4. Se perdre dans les ruelles du Vieux-Nice et déguster une part de socca sur des tables communes,
  5. (Re)Prendre le train – même en retard – pour aller travailler et admirer le littoral jusqu’à Monaco,
  6. Aller chercher de véritables pan-bagnats et les déguster sur les galets, face à la mer,
  7. Marcher sur le sentier du Cap de Nice et admirer le Cap Ferrat,
  8. Se balader sur les quais du Port et compter les pointus niçois,
  9. Monter jusqu’au Château par les escaliers et se rafraichir à la Cascade,
  10. Et parce que les beaux jours reviennent, poser sa serviette au bord de la mer, musique sur les oreilles.
Nice, des petits bonheurs simples / Whataboutnice.fr

Loin d’être exhaustive, cette petite liste, je vous invite à la compléter. Quels sont, vous, vos petits bonheurs que vous avez hâte de retrouver pour mieux les apprécier…. ? Quant à ma To-Do List post « confinement », c’est un peu celle-ci aussi… mais j’y rajouterai : revoir mes Amis, mes proches, ceux que j’aime et – comme vous – qui me manque tant.

En attendant, prenez soin de vous, restez chez vous !

Anne L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.