Sarah James Hairstyle : l’art et l’amour de la coiffure

0

Sarah James Avec sa chevelure flamboyante, la belle et pétillante Sarah James (ci-contre) ne passe pas inaperçu. Toujours très chic et très classe, elle affiche un sourire chaleureux plein de bienveillance. Je l’ai rencontré à l’occasion d’un shooting et quand elle a commencé à me coiffer, j’ai compris qu’avant d’être coiffeuse elle était surtout une passionnée, qui porte en elle, en plus, l’amour de l’autre et l’envie de le rendre beau.

Sarah James, une passionnée avant tout

« Depuis que je suis petite fille, je suis tombée dans la marmite de la coiffure. Ma mère m’emmenait avec elle chez le coiffeur et j’adorais l’ambiance. J’étais fascinée par les magazines de coiffures et je reproduisais des tresses sur ma sœur et les copines de ma mère », se souvient Sarah. « Mon rêve était de faire de la coiffure artistique, pour le cinéma, les comédies musicales », ajoute-t-elle.

Mais la vie en a d’abord décidé autrement et, après un CAP Coiffure, des raisons personnelles la contraignent à arrêter sa passion. Pendant 8 ans. Heureusement, à 28 ans, la vie lui offre une seconde chance et Sarah reprend sa carrière en main. Car, ce qu’elle veut avant tout, c’est être coiffeuse. Alors elle reprend les ciseaux et c’est dans un salon, en Région Parisienne, qu’elle se met à vivre de sa passion. Chez Fabio Salsa. Elle continue son parcours professionnel dans différentes enseignes comme Franck Provost, Jean-Louis David, Biguine. Toujours sur Paris.

De Paris à Nice

Beads of Aquarius et Whataboutnice. © Instant Complice 2017
Plutôt indépendante dans l’âme, Sarah décide ensuite de s’octroyer une pause et lâche la son métier pendant quelques temps pour travailler dans un restaurant. « Un jour, la gardienne de mon immeuble m’a demandé de la coiffer et c’est là que j’ai commencé à me créer ma propre clientèle. Pendant plusieurs mois, j’ai continué mes deux activités en parallèle et un jour j’ai tout quitté à Paris pour venir à Nice, mon rêve depuis toujours ».

Mais Sarah n’est pas partie dans l’inconnu. Alors qu’elle travaillait dans le restaurant, elle sympathise avec des clients, des niçois, à qui elle raconte son parcours, son amour pour la coiffure et son désir de partir s’installer à Nice.

Pas de hasard, que des rencontres

Sarah James / Whataboutnice © Instant Complice

Sans le savoir, elle se trouvait en face de la gérante de 7 salons de coiffure à Nice. C’est de là que tout est parti. Une camionnette plus tard – remplie de tous ces effets personnels – elle s’offre un aller simple pour la capitale azuréenne. C’était en mai 2006. Elle commence rue Hôtel des Postes, dans un des salons de coiffure la fameuse cliente du restaurant et multiplie les formations et expériences. Elle ne lâche plus ses ciseaux jusqu’en 2015 et se lance dans la coiffure à domicile.

Sarah James / Whataboutnice © Instant Complice

Coiffure à domicile

Sarah James / Whataboutnice © Instant Complice

Aujourd’hui, du haut de ses talons et de ses 50 ans, elle coiffe comme elle respire et s’est même spécialisée dans la coiffure de mariée et les extensions de cheveux. Mais pas seulement. Mèches, ondulations, coupes, brushings, colorations, elle s’adapte à votre personnalité.

D’Antibes à Monaco, en pensant par Cannes et Nice, Sarah se déplace là que vous soyez : un hôtel, un bateau, un lieu de villégiature, un quai ! Elle s’adapte à toutes les situations et dans la plus grande discrétion. La preuve, les plus beaux palaces de la Côte d’Azur lui font confiance ! Et puis lorsqu’il s’agit d’une future mariée, Sarah ne fait pas les choses à moitié et se déplace même avec une maquilleuse professionnelle. Côté prix, c’est sur devis, mais très raisonnable !

Sarah James

J’ai eu un vrai coup de cœur pour Sarah James car c’est une belle personne, un vrai rayon de soleil qui vous illumine tout simplement.

Sarah James

Plus d’infos : Sarah James au 06 64 12 98 89 / www.sarah-james-hairstyle.com / Facebook.

Crédit photo © Christophe Ribeiro pour Instant Complice

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire.
Please enter your name here