Cannes

Vacances de la Toussaint : mes idées de sorties pour les enfants

(pour qu’ils nous lâchent un peu la grappe)

A peine la rentrée de septembre passée, nos chères têtes à poux sont déjà en vacances ! Celles de la Toussaint sont déjà demain ! Deux semaines de vacances pour nos chers enfants qui ne sont jamais fatigués. Pour certains, direction le centre aéré, pour d’autres les grands-parents… et pour d’autres encore, c’est tout bénef : deux semaines à la maison avec papa et/ou maman. Enfin pour les parents c’est une autre affaire car il faut les occuper pendant cette trêve automnale, pour éviter de les entendre dire « Je m’ennuie ». Et ce n’est pas une mince affaire ! Aussi, je vous propose ma petite sélection de 5 sorties et activités à faire à Nice et dans les alentours pendant les vacances. Tour d’horizon… et après ça, interdit de s’ennuyer sinon privé de télé !

A Nice, pour les curieux

A Nice, du 21 au 31 octobre, les centres AnimaNice accueillent les enfants pour les vacances, pour leurs faire découvrir de nombreuses activités et ateliers sur le thème de la danse, de l’art, de la magie, d’Halloween et bien d’autres. Accessibles à tous les jeunes âgés de 6 à 17 ans, dans la limite des places disponibles et à des tarifs très attractifs (à partir de 10 euros la semaine pour deux heures d’ateliers par jour).
Plus d’infos sur le site nice.fr

A Vence, pour les p’tits fermiers

Pour une jolie sortie en famille pendant les vacances de la Toussaint, je vous invite à prendre la direction de Vence puis Coursegoules pour aller à la rencontre des animaux de la ferme La Cavetière. Ici, les animaux sont chez eux et certains se baladent en liberté – comme les chèvres, les cochons, les poules, les ânes et bien d’autres ! Une participation de 10€ par adulte et 8€ par enfant est demandée. Des tables de pique-nique sont à disposition.
Plus d’infos sur lacavetiere.com

Vacances de la Toussaint : mes idées de sorties pour les enfants / Whataboutnice.fr

A Villeneuve-Loubet, pour les gourmands

Le Musée Escoffier de l’Art Culinaire a conçu un tout nouveau « Livret-jeu des gourmands » pour les enfants à partir de 6 ans ! Une façon ludique de découvrir cet unique musée, installé dans la maison natale du Chef cuisinier Auguste Escoffier. Celui-ci retrace la vie et l’œuvre de ce personnage incontournable de la gastronomie française. Ce livret-jeu nécessite sens de l’observation, curiosité et imagination ! Mots fléchés, charade, labyrinthe et autres énigmes ponctueront leur parcours de visite.
Plus d’infos sur musee-escoffier.com

A Cannes, pour les artistes en herbe

Du 18 octobre au 2 novembre, la Ville de Cannes organise son festival jeune public pour les 3 à 13 ans : le Festival P’tits Cannes à You. Au programme, des spectacles à tous petits prix à partager en famille : théâtre, cinéma, cirque, expositions, danse et ateliers.
Plus d’infos sur www.cannes.com

A Monaco, pour faire le plein de sensations

Du 18 octobre au 19 novembre, la fête foraine reprend ses quartiers à Monaco : près de 80 stands, manèges et attractions attendent les petits et les grands sur le Port Hercule : de la pêche aux canards aux manèges à sensation, il y a de quoi faire ! Rendez-vous du dimanche au jeudi de 11h à 23h et les vendredis et samedis jusqu’à minuit. L’accès au site est gratuit, mais les différentes attractions payantes.
Plus d’infos sur foire-attractions-monaco.com

… et jouer les observateurs

Le Musée océanographique de Monaco propose depuis quelques semaines un nouvel aménagement à ciel ouvert pour découvrir et aller à la rencontre des tortues marines. Un « parcours tortues » vous fera voyager dans le temps pour comprendre leur histoire et leur évolution. La grande aventure des tortues se découvre en famille !
Plus d’infos sur oceano.org

Et vous, qu’avez-vous prévu pour occuper et amuser vos enfants pendant les vacances de la Toussaint ?

Le BFire by Mauro Colagreco embrase la Plage du Majestic

Un air de vacances souffle sur le blog ! Je vous emmène à Cannes découvrir une adresse gourmande de haut vol qui vous fera voyager : BFire by Mauro Colagreco. Rien que ça !

Pour la 3e année consécutive, le chef argentin multi-étoilé et fraîchement élu « Meilleur Chef du Monde », enflamme la plage de l’Hôtel Le Majestic avec son concept de restauration innovant et festif : BFire. B pour Barrière, Fire pour… feu : en cuisine, les braises ici sont reines !

Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr
Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr

La carte fait la part belle aux produits de saison et à un mode de cuisson au feu de bois maitrisé : Epaule d’agneau cuite au four à bois, Daurade grillée, Rougets sur la braise, Poulpe « alla gallega »… des délices à savourer en solitaire ou à partager à deux. Comme le pain du partage, servi avec une huile d’olive incroyable !

Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr

Au menu également, les ceviches, comme celui au pagre et aux fruits pour réveiller les papilles. Si vous avez encore un peu de place, une jolie farandole de desserts vous attend : Panacotta à la verveine, assiette de fruits frais ou encore des profiteroles au chocolat.

Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr
Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr

Le tout se déguste dans une ambiance colorée et festive aux accents argentins, avec des airs de bodegas. En toile de fond, la mer et la musique qui donnent le ton. Coté prix, comptez à partir de 21euros les entrées et 32 euros les plats. C’est un prix – certes – mais c’est une adresse qui vaut le détour. Parfait pour un déjeuner avec sa moitié ou entre amis. D’autant que l’équipe est aux petits soins et tout sourire. Au BFire, vous êtes ailleurs, loin de Nice, de Cannes et loin du quotidien.

Le BFire by Mauro Colagreco / Whataboutnice.fr

Plus d’infos : BFire by Mauro Colagreco, Plage Barrière Le Majestic, 10, La Croisette, Cannes / Ouvert tous les jours de 12h à 16h / Réservation au 04 92 98 77 00

Salon du Vintage : Mandelieu prend des airs rétro

Salon du Vintage : quand Mandelieu prend des airs rétro

Si vous êtes à la recherche d’une pièce de luxe rétro, d’un accessoire vintage ou même d’un objet de décoration 80’s, rendez-vous au Salon du Vintage les 27 et 28 avril prochain.

Après le succès rencontré l’an dernier à la Gare du Sud à Nice, le salon investit le Centre Expo Congrès de Mandelieu. Pendant ces deux jours, plus de 150 exposants – venus de France, Espagne, Italie, Angleterre, Belgique ou encore Suisse – vont proposer le meilleur du mobilier design, de la décoration, de la mode luxe, de la frip-chic, des vinyles et aussi du rétrogaming, du néo-vintage.

Plusieurs marques seront également présentes pour l’occasion à l’instar de Solex. En exclusivité cette année, vous replongerez dans trois décennies cultissimes à travers l’exposition « Objets iconiques des années 70 au années 90« .

De nombreuses autres animations viendront ponctuées ce week-end placé sous le signe de la nostalgie : barber shop, tatoueur, make-up, flippers, bornes d’arcades et bien d’autres. Prêts pour ce voyage dans le passé ?

Salon du Vintage : quand Mandelieu prend des airs rétro

Infos pratiques : Salon du Vintage les 27 et 28 avril 2019 au Centre Expo Congrès de Mandelieu de 10h à 19h / Entrée 5 € / Gratuit pour les moins de 12 ans / www.salonduvintage.com

Côte d’Azur : ces 10 infos que vous ignorez peut-être

Dans le billet qui suit, je vous livre 10 informations que vous ignorez peut-être à propos de la Côte d’Azur, et qui sont parfois surprenantes, marrantes voire totalement insolites ! Tour d’horizon.

1 / Le terme Côte d’Azur est né en 1887 et est attribuée à l’écrivain dijonnais Stephen Liégeard (1830-1925) et à son livre « La Côte d’Azur »… publié en 1887.

2 / Le célèbre N°5 de Chanel a été créé en 1921 avec les fleurs du Pays de Grasse par Ernest Beaux, nez du Tsar de Russie, pour Coco Chanel.

3 / Le dessert la Pêche Melba a été créé par le Chef Auguste Escoffier – natif de Villeneuve Loubet – en 1894 pour remercier la cantatrice Nelly Melba de places qu’elle avait offerte au Chef de l’hôtel Savoy à Londres.

© Musée Escoffier de l'Art Culinaire

4 / La Route Napoléon – entre Vallauris Golfe Juan et Grenoble – est la toute 1ère route touristique créée en France en 1932. Elle compte 314km

5 / Le ski nautique a été inventé par un Antibois en 1931 : Léo Roman déclina tout simplement le principe du ski alpin au principe de ski tractés sur l’eau.

6 / La plus longue tyrolienne de France est installée à la Colmiane avec une longueur totale de 2 663 mètres, un temps moyen de descente d’1m 50 et une vitesse moyenne de 120 km/heure.

La plus grande tyrolienne de France a été installée en Vésubie-Valdeblore © CG 06

7 / La toute première affiche du Festival de Cannes fut créée par Jean-Gabriel Domergue pour l’édition programmée en septembre 1939. Elle fut annulée du fait de la déclaration de la guerre.

8 / Le Parc national du Mercantour célèbrera ses 40 ans en 2019. Il compte plus de 2000 espèces végétales sur les 4200 connues en France. Parmi elles, 220 sont considérées comme très rares dont 40 endémiques.

Picasso à l’exposition de céramique. Vallauris, été 1951/ © edwardquinn.com © Succession Picasso, Paris, 2017

9 / En 1936, à Mougins, Picasso séjourne à l’Hôtel Les Muscadins (ex Vaste horizon) et peint une fresque sur l’un des murs de sa chambre. Le propriétaire de l’époque lui a expressément demandé de recouvrir en blanc…

Nessia, poussez la porte des églises à Nice / Whataboutnice.fr
Abbaye Saint-Honorat

10 / Jusqu’en 1944, l’Ile Sainte Marguerite qui abrite le Fort Royal était une prison. Le célèbre masque de fer y fut emprisonné pendant 11 années.

Alors, le saviez-vous ?

Plus d’infos ? Rendez-vous sur le site du CRT Côte d’Azur France.

Sur la Route du Mimosa, il fait toujours soleil

Parmi les marronniers sur le blog, il y a la Route du Mimosa dont je ne me lasse pas. Chaque année, en cette saison d’hiver, qui donne les premiers balbutiements du printemps, la région se pare de mimosa.

Vous savez, ces petits pompons d’or qui chatouillent le nez quand on respire leur délicate senteur. Il existe différentes espèces de mimosas. Elles sont utilisées à des fins très variées : fleur coupée, plante ornementale ou de rocaille, haie défensive ou brise vent, retenue des sables et des sols, mais aussi pour la parfumerie. Et le mimosa se décline même en saveurs gourmandes comme les sirops et les bonbons.

Mais pour revenir à nos pompons, je suis tombée dans une marmite de mimosas à ma naissance. Logique, puisque dans le Var, le mimosa est roi ! J’allais souvent me balader avec mes parents à Bormes-les-Mimosas, un petit village médiéval posé telle une crèche provençale sur le flanc d’une colline, face à la Méditerranée. Et c’est ici précisément que commence la fameuse Route du Mimosa, dont il est question dans l’article. Celle-ci s’étend en effet sur 130 kilomètres, de Bormes à Grasse.

Cet itinéraire touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d’une Côte d’Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil. Ainsi, après Bormes-les-Mimosas,direction le Rayol Canadel, puis Sainte-Maxime, Saint-Raphaël, Mandelieu-la-Napoule, Tanneron, Pégomas et enfin Grasse. Dans chacune de ses villes et villages le mimosa est à l’honneur pendant cette période de l’année et de nombreuses manifestations font la joie des petits et des grands.

Route du Mimosa / Whataboutnice.fr / Copyright OT Bormes-les-Mimosas
Route du Mimosa / Copyright OT Bormes-les-Mimosas

Voici une petite sélection de manifestations 

A Bormes-les-Mimosas

– Tous les mardis jusqu’au 26 mars 2019, visite guidée du Parc Gonzalez : découverte du jardin remarquable qui fait la part belle à 320 variétés de plantes australes dont une quarantaine de mimosas.

– Dimanche 24 février 2019, Corso Fleuri avec défilé de 12 chars magnifiquement décorés de fleurs fraîches et de mimosa, accompagnés de groupes folkloriques et de fanfares sans oublier la bataille de fleurs au moment de la clôture. Renseignements auprès de l’office de tourisme / 04 94 01 38 38 / www.bormeslesmimosas.com

A Saint-Raphaël
Jeudi 21 et 28 février 2019 / Jeudi 7 mars 2019, balade pédestre à Saint-Raphaël organisée avec l’Office National des Forêts dans le Massif de l’Estérel autour du thème du mimosa. Renseignements et réservations auprès de l’Office de Tourisme / 04 94 19 52 52 / www.saint-raphael.com

A Mandelieu-la-Napoule
– Samedi 23 février 2019, élection de la Reine du Mimosa, animée de chorégraphies et de chants, présentée par le Comité Miss Côte d’Azur pour Miss France.

– Dimanche 24 février 2019, grand corso fleuri, sur le thème des Aventures de Marco Polo ! Les chars tressés de mimosa sont accompagnés par de nombreux artistes de rue, de groupes musicaux, de danseurs. Renseignements auprès de l’Office de Tourisme / 04 93 93 64 64 / www.ot-mandelieu.fr

Au Rayol-Canadel
Le Domaine du Rayol célèbre l’arrivée du printemps et propose à cette occasion de nombreuses animations, de saison. Au programme : rallye nature dans les jardins pour toute la famille, visites guidées, atelier brico-déco en matériaux du jardin, conseils de jardinage à la Pépinière etc. Renseignements et réservations au 04 98 04 44 00 – www.domainedurayol.org

Plus d’infos : rendez-vous sur www.routedumimosa.com

Il était une fois… le Château de La Napoule

S’il y a bien un lieu que j’adore dans notre région, c’est le Château de La Napoule, à Mandelieu, à un peu plus d’une demi-heure de Nice. Située sur le front de mer, face à la baie de Cannes, cette ancienne forteresse médiévale dégage un je-ne-sais-quoi de mystérieux.

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Restauré par un couple d’artiste américains, Henry et Marie Clews, pendant les années folles, le château a été bâti à la fin de 14e siècle par les Comtes de Villeneuve. Celui-ci a ensuite connu les invasions, les pillages, les guerres et autres révolution, jusqu’à ce qu’il soit racheté en 1917 par les Clews.

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Le couple fantasque a souhaité donner aux lieux une ambiance magique pour en faire un lieu de rêve et d’imaginaire. Et l’écriteau « Once upon a time » gravé juste au dessus du portail du château donne le ton ! De leurs mains, de leurs inspirations et de leurs talents, naquit ce site, désormais touristique, entouré d’un jardin mêlant des influences diverses, et peuplé de créatures étranges, sculptées dans la pierre rouge de l’Estérel.

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Once upon a time, Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Labellisés Jardin Remarquable depuis juin 2005, les jardins du Château de La Napoule ont été réaménagés autour d’une grande allée centrale géométrique et donnent accès de chaque côté à des petits jardins très romantiques.

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Bassin avec parterre de fleurs, jardin secret avec vue sur la mer, sculptures, pont… on aime s’y perdre et se laisser porter par cette ambiance si extraordinaire. Les enfants pourront même partir pour une chasse aux trésors à travers les allées du parc. Une sortie à ne pas manquer !

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Plus d’infos : Château de La Napoule, Bd Henry Clews 06210 Mandelieu-La Napoule / Tél. 04 93 49 95 05 / message@chateau-lanapoule.com / www.chateau-lanapoule.com / Ouvert toute l’année, tous les jours, horaires variables / Gratuit pour les moins de 8 ans / Entrée Adulte 6€

Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018
Château de la Napoule / Whataboutnice.fr 2018

Nessia : et si on (re)découvrait le patrimoine religieux ?

Je ne sais pas vous mais, peu importe où je me trouve, quand je me balade, j’adore aller visiter les églises. Alors non, je ne suis pas spécialement croyante – et là n’est pas l’objet de cet article et puis de toute façon peu importe – mais je voue une fascination pour l’architecture du patrimoine religieux que nos ancêtres nous ont légué.

Nessia, poussez la porte des églises à Nice / Whataboutnice.fr

De la petite chapelle abandonnée au détour d’un chemin de randonnée, à l’imposante et magnifique cathédrale, le patrimoine religieux est incroyable ! Raison pour laquelle aujourd’hui, je vous invite à télécharger sans tarder la nouvelle application mobile baptisée Nessia.

Lancée en septembre dernier par la Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs (PRTL) – un service du diocèse de Nice – cette nouvelle application a pour objectif de guider les locaux et les touristes à la (re)découverte du patrimoine religieux des Alpes-Maritimes.

Nessia, voyage voyage…

Nessia – qui signifie « voyage » en hébreux – vous invite ainsi à pousser les portes de plus de 1000 églises, cathédrales, chapelles et autres sanctuaires, du littoral azuréen aux sommets de l’arrière-pays niçois.

Grâce à une carte interactive, vous pouvez ainsi explorer les plus beaux édifices du département et tout savoir sur leurs histoires et particularités.

Basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice / Whataboutnice.fr
Basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice / Whataboutnice.fr

Au-delà de son aspect ludique et pratique, Nessia propose en outre une immersion au cœur de la communauté catholique : contacter un prêtre chargé des mariages, s’évader le temps d’un pèlerinage ou encore célébrer une fête patronale.

Initié l’année dernière sous l’impulsion du Père Frederic Sanges, responsable de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL), ce concept unique en France a vu le jour grâce à une équipe jeune et dynamique ! Et peu importe que l’on soit croyant ou non-croyant, Nessia réunit tout le monde autour d’un seul et même héritage culturel commun… au creux de la main !

Plus d’infos : l’application Nessia est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et sur Google Play / https://nice.catholique.fr

suscipit Sed Praesent pulvinar ut mattis quis, non