Cannes

Nessia : et si on (re)découvrait le patrimoine religieux ?

Je ne sais pas vous mais, peu importe où je me trouve, quand je me balade, j’adore aller visiter les églises. Alors non, je ne suis pas spécialement croyante – et là n’est pas l’objet de cet article et puis de toute façon peu importe – mais je voue une fascination pour l’architecture du patrimoine religieux que nos ancêtres nous ont légué.

Nessia, poussez la porte des églises à Nice / Whataboutnice.fr

De la petite chapelle abandonnée au détour d’un chemin de randonnée, à l’imposante et magnifique cathédrale, le patrimoine religieux est incroyable ! Raison pour laquelle aujourd’hui, je vous invite à télécharger sans tarder la nouvelle application mobile baptisée Nessia.

Lancée en septembre dernier par la Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs (PRTL) – un service du diocèse de Nice – cette nouvelle application a pour objectif de guider les locaux et les touristes à la (re)découverte du patrimoine religieux des Alpes-Maritimes.

Nessia, voyage voyage…

Nessia – qui signifie « voyage » en hébreux – vous invite ainsi à pousser les portes de plus de 1000 églises, cathédrales, chapelles et autres sanctuaires, du littoral azuréen aux sommets de l’arrière-pays niçois.

Grâce à une carte interactive, vous pouvez ainsi explorer les plus beaux édifices du département et tout savoir sur leurs histoires et particularités.

Basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice / Whataboutnice.fr
Basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice / Whataboutnice.fr

Au-delà de son aspect ludique et pratique, Nessia propose en outre une immersion au cœur de la communauté catholique : contacter un prêtre chargé des mariages, s’évader le temps d’un pèlerinage ou encore célébrer une fête patronale.

Initié l’année dernière sous l’impulsion du Père Frederic Sanges, responsable de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL), ce concept unique en France a vu le jour grâce à une équipe jeune et dynamique ! Et peu importe que l’on soit croyant ou non-croyant, Nessia réunit tout le monde autour d’un seul et même héritage culturel commun… au creux de la main !

Plus d’infos : l’application Nessia est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et sur Google Play / https://nice.catholique.fr

Vacances de la Toussaint : mes idées de sorties pour les enfants

0

La rentrée de septembre c’était hier… et les vacances de la Toussaint c’est déjà demain ! Deux semaines de vacances pour nos chers bambins. Pour certains, direction le centre aéré, pour d’autres les grands-parents… et pour d’autres encore, c’est tout bénef : deux semaines à la maison. Dans tous les cas, pendant cette trêve automnale il va falloir trouver de quoi occuper nos têtes à poux pour éviter de leur entendre dire « je m’ennuie ». Et ce n’est pas une mince affaire ! Aussi, je vous propose ma petite sélection de sorties et d’activités pour occuper les enfants pendant la Toussaint. Tour d’horizon.

Mes idées pour occuper nos enfants pendant la Toussaint © 2018 Sarah Stefani
© 2018 Sarah Stefani

♥Festival Génération Z au Théâtre de Nice
Du 25 octobre au 3 novembre, et pour la deuxième année consécutive, le Théâtre national de Nice réitère son festival de théâtre pour les plus jeunes : Génération Z. Pendant 8 jours, 4 spectacles et 12 représentations attendent les enfants à partir de 2 ans. Au programme, en plus, des rencontres privilégiées avec les artistes, un week-end de stage pour les ados avec Les Éclaireurs, des ateliers et des propositions hors les murs. A voir : Le Petit Bain, un spectacle qui plonge les tout-petits dans un énorme bain de mousse magique… Plus d’infos sur www.tnn.fr

2018-08-317-le-petit-bain
Le Petit Bain au TNN pour les tous petits

♥La Fête foraine sur le Port de Monaco
Du 19 octobre au 19 novembre, la fête foraine reprend ses quartiers à Monaco : près de 80 stands, manèges et attractions attendent les petits et les grands sur le Port Hercule : de la pêche aux canards aux manèges à sensation, il y a de quoi faire ! Rendez-vous du dimanche au jeudi de 11h à 23h et les vendredis et samedis jusqu’à minuit. L’accès au site est gratuit, mais les différentes attractions payantes. Plus d’infos sur www.foire-attractions-monaco.com

♥La grotte du Jardin exotique de Monaco
On reste à Monaco ! Je vous en parlais il y a quelques temps sur le blog : le Jardin exotique de Monaco est une balade idéale à faire en famille. Ce jardin recense une grande variété de plantes exotiques – principalement des cactus – issus de plusieurs zones sèches lointaines. Mais le clou de la visite reste sans nul doute la Grotte de l’Observatoire. Niché tout en bas du jardin, elle se visite avec un guide spécialisé après avoir descendu près de 300 marches. Pour les aventuriers en herbe, c’est magique ! Plus d’infos sur www.jardin-exotique.mc

Jardin exotique de Monaco / Whataboutnice.fr

♥Le Festival P’tits Cannes à You
Du 19 octobre et jusqu’au 3 novembre, la Ville de Cannes propose son désormais traditionnel festival pour le jeune public de 3 à 13 ans : le festival P’tits Cannes à You. Au programme, des spectacles à tous petits prix à partager en famille : théâtre, cinéma, cirque, marionnettes, contes, danse et ateliers… il est interdit de s’ennuyer. Plus d’infos sur www.cannes.com

♥Halloween au Parc Alpha
On prend un peu de hauteur, direction le Parc Alpha à Saint-Martin Vésubie. Du 20 octobre au 4 novembre, pendant toutes les vacances de la Toussant, le parc se met à l’heure d’Halloween et nos petits vont adorer avoir peur. Au programme : atelier de la Trouille, concoction d’une potion magique d’Halloween, création d’un Grimoire ou encore d’un grigri ! Bon plan : l’entrée du parc sera gratuite pour les enfants costumés ! Plus d’infos sur www.alpha-loup.com

♥Aller voir les dauphins en pleine mer
Je vous en parlais sur le blog il y a quelques jours ! L’association SOS Grand Bleu vous propose de sorties en mer jusqu’au 12 novembre pour aller observer des cétacés dans leur milieu naturel, à bord du Santo Sospir. Ouvrez grand vos yeux, les dauphins et les baleines pourraient surgir du fond de la mer. Un vrai beau moment à partager en famille. Plus d’infos par ici ou via mon article.

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr
Louise et SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / A.L – Whataboutnice.fr

Et vous ? Quels sont vos idées pour occuper (et vous débarrasser de) vos enfants pendant les vacances de la Toussaint ?

Anne L.

Mes 5 plus beaux villages de l’arrière-pays niçois

Loin de l’agitation du Festival de Cannes et du brouhaha de la ville en général, je vous propose un détour par 5 magnifiques villages situés dans l’arrière-pays niçois. Ces derniers méritent largement qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour se ressourcer le temps d’une journée ou de quelques heures.

Eze-Village

Eze / Crédit photo : Whataboutnice.fr
Eze / Crédit photo : Whataboutnice.fr

A une dizaine de kilomètres de Nice, quand on emprunte la Moyenne Corniche en direction de Monaco, on ne peut pas manquer Eze. Du haut de son éperon rocheux perché au-dessus de la mer, il apparaît au détour d’un ultime virage. A l’intérieur, ses ruelles ensoleillées dévoilent un riche patrimoine en pierres sèches. Ces dernières grimpent jusqu’au sommet du village, dominé par les ruines d’une forteresse médiévale. On y croise des ateliers d’artistes et de créateurs et des hôtels très luxe. Parfois pris d’assaut par des cars de touristes, il reste cependant un site incontournable.

Gourdon

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Gourdon / Crédit photo : Whataboutnice.fr

Situé à 1 heure de Nice dans l’arrière-pays grassois, ce magnifique village accroché au sommet d’une falaise de 760m d’altitude, domine les Gorges du Loup et la Côte d’Azur. Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, Gourdon compte de magnifiques ruelles bordées de maisons médiévales en pierre blanche, parfaitement conservées et restaurées. Intégrées dans le décor, les boutiques d’artisanat proposent des eaux parfumées, des savons, du miel, du nougat, du pain d’épices… ou encore des bijoux et objets de décoration en verre.

Saint-Agnès

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Saint-Agnès / Crédit Photo : Office de Tourisme de Saint-Agnès

Encore un village classé parmi les Plus Beaux Villages de France ! Situé dans l’arrière-pays mentonnais, Saint-Agnès est surnommé « le balcon de la Côte d’Azur » de par son époustouflant panorama sur la mer. A moins d’1h de la Cité azuréenne, perché à près de 800 mètres d’altitude, cet ancien poste de défense de la frontière franco-italienne sur la ligne Maginot, vous invite aujourd’hui à sillonner ses jolies ruelles pavées de galets. A voir : le site du Château avec la visite des ruines et du jardin médiéval.`

Coaraze

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Coaraze / Crédit photo : NicoisDeCoeur / Wikimedia

Coaraze est le 3e et dernier village classé parmi les Plus Beaux Villages de France dans le département des Alpes-Maritimes. Situé à 45 minutes de Nice, non loin du Parc National du Mercantour et à 650 mètres d’altitude, Coaraze est le Village du Soleil car ses ruelles en sont inondées. Passages voutés, maison de pierre ou enduites de multiples couleurs – jaune, rose, bleu… – il a déjà séduit de nombreux artistes à l’instar de Jean Cocteau. Incontournables : La Chapelle Bleue ou encore la Chapelle Saint-Sébastien.

Entrevaux

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Entrevaux / Crédit Photo Wikimedia

Entrevaux me fascine ! C’est sans nul doute un des plus beaux villages que je connaisse. Il m’a particulièrement fasciné. Situé à un peu plus d’une heure du littoral, il est à limite du département des Alpes de Haute-Provence est des Alpes-Maritimes. Cette cité fortifiée au caractère médiéval est restée quasi intacte et y entrer, c’est entrer dans des siècles d’histoire. Maisons étroites, ruelles tortueuses, places et fontaines, remparts et pont-levis… impossible de ne pas succomber à son charme. A voir absolument : la Cathédrale mais aussi le Four à pain, allumé de temps à autres à l’occasion de certaines fêtes du village.

J’ai choisi ces 5 villages parce que j’y suis déjà allée mais il y en plein d’autres dans l’arrière-pays qui vous charmeront. Je pense notamment à Saint-Paul-de-Vence, Tourrettes-sur-Loup, Mougins, Gorbio, Callian, Peille, Touët-sur-Var, Annot… et bien d’autres. Je vous laisse d’ailleurs le soin d’allonger la liste avec vos petits villages coups de coeur.

Plus d’infos auprès des différents offices de tourisme ainsi que sur www.cotedazur-tourisme.com 

Mougins : marchez sur les pas de Picasso

Quarante cinq ans après son décès, la ville de Mougins a décidé de rendre hommage à cet immense artiste qu’est Picasso et qui a fait sa renommée, avec une sculpture monumentale ornant la Place des Patriotes.

© Ville de Mougins - Picasso à Mougins
Pablo par par Gabriël Sterk © Ville de Mougins

Baptisée Pablo, celle-ci a été réalisée par Gabriël Sterk et se fait désormais l’hôte des visiteurs en arrivant au village : 2,40 mètres de haut, 1,60 mètres de large, 1,80 de profondeur et 500 kilos… impossible de la louper !

Mais ce n’est pas tout. Au début du mois d’avril, Mougins a aussi lancé ses parcours « Picasso à Mougins » et invite ainsi le public à découvrir comment ce maître incontesté de la peinture du 20e siècle a contribué à façonner durablement l’identité et l’aura artistique de la commune.

Les parcours dédiés à Picasso

Une fois par semaine et sur réservation, photos et oeuvres à l’appui, le public peut ainsi marcher dans les pas de Picasso avec une visite guidée vivante et exceptionnelle à travers le village, le Musée de la Photographie André Villers qui conserve les témoignages photographiques de cette période, le quartier de Notre-Dame de Vie qui fut son dernier refuge ou encore le Musée d’Art Classique qui possède quelques œuvres du Maître.

Une visite vivante et exceptionnelle jusqu’aux derniers jours de la vie de Picasso. Deux formules sont proposées pour l’occasion et vous donnent droit à des avantages dans les restaurants de la ville (apéritif offert, remise sur l’addition finale, réduction…).

Musée de la Photographie André Villers expo permanente © Ville de Mougins
Musée de la Photographie André Villers expo permanente © Ville de Mougins

Plus d’infos : « Picasso à Mougins », visites guidées à 10h30 tous les mardis d’avril à octobre / réservation obligatoire auprès de l’office de tourisme, 18 place des Patriotes / 04 92 92 14 00 / tourisme@villedemougins.com

Route du Mimosa : suivez les petits pompons d’or

Parmi les routes touristiques de la région, j’aime particulièrement la Route du Mimosa. Si Obélix est tombé dans la marmite de la potion magique à sa naissance, pour ma part, c’est dans celle du mimosa. Vous savez, ces petits pompons d’or qui nous chatouillent le nez quand on respire leur délicate senteur.

Il existe différentes espèces de mimosas. Elles sont utilisées à des fins très variées : fleur coupée, plante ornementale ou de rocaille, haie défensive ou brise vent, retenue des sables et des sols, mais aussi pour la parfumerie. Et le mimosa se décline même en saveurs gourmandes comme les sirops et les bonbons.

Route du Mimosa / Whataboutnice.fr / Copyright OT Bormes-les-Mimosas
Route du Mimosa / Copyright OT Bormes-les-Mimosas

Pour revenir à nos pompons, et comme vous le savez, je suis varoise et j’ai grandi à La Londe-les-Maures, à 2 heures de Nice. J’allais souvent me balader avec mes parents à Bormes-les-Mimosas, un petit village médiéval posé telle une crèche provençale sur le flanc d’une colline, face à la Méditerranée. Et c’est ici précisément que commence la fameuse route du mimosa.

Celle-ci s’étend en effet sur 130 kilomètres, de Bormes-les-Mimosas à Grasse. Cet itinéraire touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d’une Côte d’Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil.

Route du Mimosa / Whataboutnice.fr / Copyright OT Mandelieu
Route du Mimosa / Copyright OT Mandelieu

Ainsi, après Bormes-les-Mimosas, direction le Rayol Canadel, puis Sainte-Maxime, Saint-Raphaël, Mandelieu-la-Napoule, Tanneron, Pégomas et enfin Grasse. Dans chacune de ses villes et villages le mimosa est à l’honneur pendant cette période de l’année et de nombreuses manifestations font la joie des petits et des grands.

A Bormes-les-Mimosas par exemple, rendez-vous est donné les 27 et 28 janvier avec Mimosalia, une exposition et vente de plantes de collection ou encore le Corso Fleuri, le 25 février, avec des chars décorés de fleurs fraîches et de mimosa. Plus près de Nice, à Mandelieu-la-Napoule, la Fête du Mimosa se déroulera du 20 au 28 février sur le thème du rêve américain. Bien d’autres évènements viendront ensoleillés ces jolis mois d’hiver sur la Côte d’Azur.

Pour tout savoir, rendez-vous sur le site dédié Routedumimosa.com

Chefs au Sommet : Auron affûte les spatules

Quand la neige et la gastronomie se rencontrent c’est tout un festival ! Du 20 au 26 janvier prochain, Chefs au Sommet revient pour une 7e édition à Auron.

Organisé par l’Association des Commerçants et Artisans d’Auron et St Etienne de Tinée, cet événement, fort en goût, se déroule sous la parrainage du Chef pâtissier Christian Cottard (j’avais d’ailleurs eu la chance de suivre un cours de pâtisserie avec le Chef).

Le Chef pâtissier Christian Cottard / © Cook and Shoot by Aline Gérard
Le Chef pâtissier Christian Cottard / © Cook and Shoot by Aline Gérard

Pendant près d’une semaine, les plus grands chefs de la Côte d’Azur se donnent rendez-vous dans la station azuréenne pour célébrer la gastronomie.

Parmi les Chefs Cuisiniers : David et Noëlle Faure (Le Sensôriel à Nice), Christophe Dufau (Les Bacchanales à Vence), Laurence Duperthuy (Notes de Cuisine à la Colle-sur-Loup), Benoit Witz (Hôtel l’Hermitage à Monaco), Emmanuel Lehrer (Le Mas de Pierre à St Paul de Vence) et bien d’autres. A la carte des Chefs Pâtissiers : Camille Berton (Vegan Gorilla à Nice), Jean-Michel Llorca (Llorca à la Colle-sur-Loup), Bruno Laffargue (Mic Mac Macarons) et plein d’autres chefs aussi talentueux et « toqués » les uns des autres.

Chefs au Sommet, c’est une semaine à déguster sans modération autour d’une recette détonante, à base de saveurs de nos montagnes, neige, soleil et détente, avec un grain de folie… pour une véritable cure de bon goût et de bien-être, au sommet des Alpes du Sud.

Chefs au Sommet / Crédit photo : Aline Gérard
Chefs au Sommet / Crédit photo : Aline Gérard

Cette année, les thèmes du « locavore » et les « produits bio » seront mis à l’honneur. Au programme également : des ateliers et des dégustations culinaires, des menus gastronomiques, un jeu de piste gourmand sur le domaine skiable, un barbecue géant sur les pistes, une immense fondue au chocolat, un marché et un after-ski gourmand…, tout plein de suprises pour les fins gourmets et les gourmands.

Chefs au Sommet d'Auron

Plus d’infos : 7e édition du Festival Chefs au Sommet d’Auron, du samedi 20 au vendredi 26 janvier 2018 / www.auron.com / Facebook

Crédit photo : Chefs au Sommet © Cook and Shoot by Aline Gerard

Notes de Cuisine : tout l’art de la cuisine niçoise

Dans ce nouveau billet, je vous emmène dans l’atelier Notes de Cuisine à la Colle-sur-Loup où Laurence Duperthuy propose des ateliers culinaires, entre autres dédiés à la cuisine niçoise. 

Si Nice rayonne autant, ce n’est pas seulement pour sa culture et ses traditions mais aussi pour sa délicieuse cuisine. Petits farcis, pissaladière, tourta de blea, pan bagnat… la cuisine niçoise c’est tout un art qui se transmet tel un héritage familial et surtout, qui ne s’improvise pas. Laurence Duperthuy en sait quelque chose.

Née dans une famille niçoise de cuisiniers hors pair, elle a vite mis la main à la pâte avec ses parents et grands-parents avant de faire elle-même le grand saut dans la marmite. Aujourd’hui, la cuisine niçoise n’a plus de secret pour elle.

Après une première vie de professeur des écoles, elle décide – forte de son blog culinaire Variations Gourmandes et de solides formations et expériences – d’ouvrir Notes de cuisine à la Colle-sur-Loup. Situé à une vingtaine de minutes de Nice, son atelier – parfaitement équipé et joliment décoré – prend place au sein d’une jolie bâtisse en pierres sèches située à l’entrée du village.

C’est ici qu’elle anime des ateliers culinaires pour les adultes et les enfants, en petits groupes de 6 à 8 personnes. Son objectif ? Conserver et perpétuer le patrimoine traditionnel culinaire niçois qui lui est si cher, donner envie de cuisiner à ceux qui n’osent pas se lancer et partager son savoir-faire.

Notes de Cuisine : c’est moi qui l’ai fait !

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de participer à un de ses cours, accompagnée de mon amie Cécile (le blog de Cécile Na) et de ma petite Louise (miniWAN pour les intimes).

Au programme : la réalisation d’un délicieux menu 100% niçois : Pissaladière, Tourta de blea nissarda, Gnocchis, Petits légumes en Bagna Cauda et Ganses niçoises. Tout ça en une après-midi. Habillés de nos tabliers, manches relevés, nous avions l’airs d’une brigade d’apprentis cuisto avec pour Chef, Laurence.

Etapes par étapes, nous nous sommes donc lancés dans la réalisation de ces différentes spécialités du patrimoine local à partir de produits locaux et bio. Le tout dans une ambiance très chaleureuse et conviviale. La suite, en quelques photos…

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

 

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Le plus long à réaliser a été la tourte de blettes car il ne faut bâcler aucune étape : réalisation de la pâte, de la garniture avec des blettes parfaitement nettoyées, coupées, superposées puis montage de la tourte et cuisson. Pour un résultat incroyable !

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

Nous nous sommes tous ensuite retrouvés autour d’une belle table pour déguster nos réalisations dont nous n’étions pas peu fiers ! Qu’en pensez-vous ?

Et si vous mettiez la main à la pâte ?

Les ateliers Notes de cuisine / Whataboutnice.fr

JEU CONCOURS FINI

Je vous propose de gagner un cours de cuisine pour adulte avec Laurence dans son atelier Notes de Cuisine. Pour participer, c’est simple, vous devez :

  • liker la page Facebook de Notes de Cuisine,
  • liker la page Facebook de What about Nice,
  • laisser un commentaire ci-dessous expliquer pourquoi vous souhaiter participer. 

Vous avez jusqu’au 15 décembre pour participer ! Tirage au sort via Random le 16 décembre : le gagnant sera contacté par mail. A vous de jouer ! A noter : le/la gagnant(e) devra réserver son cours parmi les cours proposés sur le site notesdecuisine.fr à partir de janvier 2018 (validité 6 mois). Le cours aura lieu à partir de 5 personnes inscrites. Les conditions de réservation et d’annulation sont précisées dans les conditions générales de vente sur le site.

Plus d’infos : Notes de Cuisine, 39 Rue Yves Klein, 06480 La Colle-sur-Loup / Tél. 07 83 34 65 94 / www.notesdecuisine.fr

Crédit photo : Notes de cuisine © Whataboutnice.fr 2017 (sauf celles indiquées Notes de Cuisine)

Praesent ut Phasellus Donec venenatis, Aliquam dapibus nunc risus vel, sem,