Cannes

Bruno Saint Hilaire, l’élégance à la française

Bruno saint hilaire / WhataboutniceRécemment, j’ai découvert la nouvelle collection de la marque Bruno Saint Hilaire et j’ai été agréablement surprise par cette marque française.

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir une maman couturière – en tout cas cela doit y contribuer – mais j’apporte une importance toute particulière à la qualité et au confort des vêtements que j’achète. Vade retro coupes approximatives, matières qui gratouillent, qui se détendent au moindre mouvement ou rétrécissent au premier lavage… dehors ! Et puis, j’aime aussi me sentir bien dans un vêtement. Mon p’tit côté prout-prout certainement (et mon grand âge).

Résultat, je reviens souvent bredouille de mes sessions shopping car un vêtement peut me plaire, mais rien que de le toucher peut me dissuader de mettre ne serait-ce que quelques dizaine d’euros dedans. Je préfère acheter peu mais de qualité ! Il y a quelques temps j’ai d’ailleurs été invitée à découvrir la nouvelle collection de la marque Bruno Saint Hilaire qui a une boutique à Cannes, rue d’Antibes. Cette marque, que je ne connaissais que de nom, m’a très agréablement surprise.

En effet, j’avoue qu’avant de franchir la porte de la boutique je l’associais à des vêtements un peu vieillots. Alors certes, elle propose des pièces pour les personnes d’un certain âge – quoique toujours très smart – mais j’étais complétement à côté de la plaque. Depuis quarante ans, Bruno Saint Hilaire se spécialise dans le prêt-à-porter haut de gamme – et fabriqué en France, à Toulouse – alliant confort et élégance à toute épreuve. Les collections reposent d’autant plus sur des vêtements « intelligents ». Oui, vous avez bien lu, « intelligents » : costumes antitaches, infroissables, régulateurs de température ou encore jeans push-up qui affinent la silhouette. Bref, j’ai eu un vrai coup de cœur !

La nouvelle collection Bruno Saint Hilaire

Et la nouvelle collection femme automne/hiver 2016/2017 séduira sans nul doute toutes celles qui aiment les styles chic et casual, et les vêtements aux coupes et aux tailles parfaitement bien adaptées à la silhouette. Le noir est le maître de cérémonie de cette saison avec la fameuse petite robe aux manches ¾. Les vestes sont aussi de rigueur avec une allure parfaite.

Les chemises et blouses jouent les motifs léopard ou à fleurs avec des coupes fit, près du corps. Les pantalons et jeans s’invitent version taille haute ou basse, dans des matières stretch pour faciliter le mouvement. Quant aux manteaux, ils ne sont pas en reste puisque de très belles pièces composent la collection. J’ai d’ailleurs craqué pour ce manteau drap de laine camel, city chic et intemporel avec son boutonnage caché. Il a été réalisé à Toulouse dans le plus pur respect du savoir-faire et de la qualité Française. Sur ce look, j’ai choisi de le porter avec des bottes cavalières noires (Cosmo Paris), une jupe en cuir (IKKS),  une blouse beige (Vero Moda) et une pochette (Primark). Alors, qu’en pensez-vous ?

Bruno saint hilaire / Whataboutnice

Bruno saint hilaire / Whataboutnice

Bruno saint hilaire / Whataboutnice

Bruno saint hilaire / Whataboutnice

Bruno saint hilaire / Whataboutnice

Plus d’infos : Bruno Saint Hilaire, 130 rue d’Antibes à Cannes 06400 / 04 93 39 99 10 / Facebook / http://www.bruno-saint-hilaire.com

Les Vendanges de Cannes : le rendez-vous des épicuriens

vendanges-de-cannesQuand Madame fait du shopping, Monsieur peut trinquer… et vice-versa ! La 9e édition des Vendanges de Cannes revient jeudi 6 octobre dans les rues de la capitale du 7e Art.

Organisée par l’association Cannes Prestige et le Palais des Festivals et des Congrès, cet évènement prestigieux, vous propose, le temps d’une soirée, de déguster les meilleurs vins de la région dans 19 des plus belles boutiques de la ville – Carmen Steffens, Casadei, Dinh Van, Fred, Galeries Lafayette… – que vous pourrez parcourir en musique via le petit train. Pour l’occasion, le tapis rouge sera dressé devant chaque boutique et les clients – chouchoutés à souhait – se verront remettre un bracelet pour parcourir les différentes enseignes.

Du côté des vignobles, pour cette édition 2016, vous pourrez ainsi déguster les crus du Domaine de la Pertuade, du Château de l’Aumérade Cru Classé, du Château de la Clapière Cru Classé, du Château Rasque, du Château Reillanne, du Château de Berne, du Domaines OTT et bien d’autres !

J’ai participé à la 8e édition le jeudi 1er octobre 2015. Un très chouette moment, où l’on se retrouve à déguster de très bons vins en découvrant les nouvelles collections des marques prestigieuses. Un moment très VIP à savourer avec sa meilleure amie par exemple !

Plus d’infos : 9e Vendanges de Cannes, jeudi 6 octobre 2016, de 19h à 22h. Sur invitation uniquement. Renseignements auprès de l’Office de Tourisme de Cannes sur www.cannes-destination.fr et au +33 (0)4 92 99 84 22

Crédit photo à la une / DR

Cannes : une nuit sous les étoiles de l’hôtel OKKO

0
okko hôtels cannes / Whataboutnice.fr
La Terrasse du OKKO Hôtels Cannes Centre

Après Nantes, Grenoble et Lyon, le groupe hôtelier OKKO vient de s’implanter à Cannes avec une 4e adresse : OKKO Hotels Cannes Centre. Situé juste à côté de la gare SNCF, le nouvel établissement affiche clairement ses ambitions : accueillir les voyageurs du monde entier qui font escale dans la ville du 7e Art.

Avec ses « Quatre étoiles et aucun nuage » – telle est l’accroche – celui-ci bouscule les codes de l’hôtellerie traditionnelle et propose un concept novateur que j’ai testé le temps d’un court séjour.

En effet, avec son style imposant et épuré, il se présente de prime abord comme un hôtel classique mais, une fois la porte franchie, c’est tout autre. Pour accéder à l’accueil, déjà, il faut emprunter l’ascenseur et grimper jusqu’au 6e et dernier étage du bâtiment. Les portes s’ouvrent alors et l’on se croirait ailleurs.

Pas à Cannes en tout cas. Quelque part où le design a élu domicile, loin du bruit de la ville. De prime abord, on remarque la terrasse à la vue incroyable sur le Suquet et l’Esterel. C’est ici d’ailleurs que tout se passe quand on n’est pas dans sa chambre.

Les chambres justement, au nombre de 125, sont répartis sur les niveaux inférieurs. Conçues par le designer Patrick Norguet, celles-ci sont de véritables petits cocons urbains à la fois fonctionnels et chaleureux, mêlant teintes sombres et claires. Elles sont toutes parfaitement équipées : lit haut de gamme, machine Nespresso, téléphone avec fonction dock I-Phone, coffre-fort, bureau, dressing… rien de manque. Jusque dans la salle de bain où les produits cosmétiques sont délicieusement signés Nuxe.

OKKO : séjour TOUT compris
okko hôtels cannes / Whataboutnice.fr
A l’heure de l’Aperitivo

Mais revenons à notre 6e étage autrement baptisé le Club et pensé comme un véritable espace à vivre à part entière. Accessible 24h/24, on peut, à toute heure du jour ou de la nuit, se détendre dans la partie salon en piochant une BD ou un beau livre dans la bibliothèque, travailler au business center, boire un verre, s’installer à la table d’hôte pour prendre le petit-déjeuner ou se retrouver à l’heure de l’apéritif. Le tout avec un accueil aux petits oignons, version 4 étoiles bien sûr !

Mais le point fort de la marque est de proposer une offre tout compris. Tout ? Oui tout ! Une fois votre séjour réservé (à partir de 85€ TTC la nuit), vous bénéficiez du petit-déjeuner, de l’Apéritivo chaque soir (1 verre de bienvenue et un buffet de délicieux tapas), de l’accès à l’espace forme, du wifi ou encore de la VOD. Vous l’aurez compris, au moment du check-out… aucune mauvaise surprise !

OKKO est un groupe hôtelier indépendant créé par Olivier Devys. Celui-ci a pour ambition de constituer un parc de 50 hôtels dans toute la France. Après Cannes, deux autres ouvertures suivront en 2016, à Rueil-Malmaison et à Bayonne.

Plus d’infos : Okko Hotels Cannes Centre, 6 bis place de la gare à Cannes (06400) / Tél. 04 92 98 30 30 / www.okkohotels.com / contact@okkohotels.com / Facebook

okko hôtels cannes / Whataboutnice.frokko hôtels cannes / Whataboutnice.fr

Festival de Cannes : un peu plus près des étoiles

Au lendemain du clap de fin du 69e Festival de Cannes, retour sur une journée pas comme les autres où, le temps de quelques heures, j’ai été chouchoutée comme une star du 7e Art…

« La vie, c’est un escalier qu’on monte et chaque marche est encore plus passionnante que celle qui est derrière… ». Vendredi 20 mai dernier, nous avons eu – avec le Blog de Cécile Na – l’immense privilège d’être invitées par l’Hôtel Barrière Le Gray d’Albion à Cannes et Les Galeries Lafayette de Nice Masséna à une « Journée de Star » qui allait s’achever par la montée des marches du Festival de Cannes. Une journée que nous attendions avec impatience depuis que nous avions choisi nos tenues, quelques jours plus tôt.

12h00 – Surexcitées et après un court trajet en train depuis Nice, nous arrivons en quelques minutes au Gray d’Albion, hôtel emblématique de la ville, situé rue des Serbes, à deux pas de l’effervescente Croisette. Du haut de son grand siècle et griffé de ses quatre étoiles, l’établissement est synonyme d’art de vivre. En partie rénové durant l’hiver 2015, il se fait l’hôte de 200 chambres et suites mêlant subtilement élégance chaleureuse et modernité. Pour les fins gourmets, son restaurant « Le 38 » décline une cuisine inventive aux accents de Provence et d’Italie, signée Fabrice Gautier. Le Jane’s Bar – où nous dégustons un cocktail champagne divinement pétillant – ainsi que de nombreux salons, salles de réunion complètent l’offre.

festival de cannes / Whataboutnice.fr

12h30  Après avoir déposé nos affaires dans la suite 706 où nous allons être coiffées et maquillées pour la montée des marches, nous nous rendons au restaurant de la plage privée du Gray d’Albion, à quelques pas de l’hôtel, pour une pause bistronomique ensoleillée. Une girafe annonce la couleur : ici, l’exotisme et le dépaysement sont rois dans un tout nouveau décor, aux accents bohème chic, imaginé par la décoratrice Chantal Peyrat.

Festival de cannes / Whataboutnice.fr

festival de cannes / Whataboutnice.fr

13h – Avant de déguster les délicieux plats aux parfums méditerranéens du Chef Maryan Gandon, nous profitons du cadre idyllique avec sable blanc, ponton romantique, mer turquoise et horizon à perte de vue pour prendre la pose, telles des starlettes. Mon look ? Robe babydoll blanche ajourée signée Carven (et prêtée par L’Habibliothèque dont je vous ai parlé ici), sac Metropolis Furla et bijoux Misaki provenant de la collection Cheek to Cheek.
Festival de cannes / Whataboutnice.frFestival de cannes / Whataboutnice.frFestival de cannes / Whataboutnice.frFestival de cannes / Whataboutnice.fr13h30 – Après de longues minutes à parcourir la carte, j’opte pour une salade composée de homards, d’avocats, de mangues et de tomates sur lit de salade verte. C’est frais et savoureux. Les couleurs autant que les saveurs se mélangent. Pour un lunch c’est parfait ! Le Chef Abdul Kantar, qui opère aux côtés du Chef Gandon, ravira également vos papilles avec une réécriture gourmande des classiques de la cuisine libanaise. Et pour conclure sur une note sucrée, rien de tel que le café gourmand avec ses mini-desserts « maison » pour les papilles des plus gourmands. Comme moi. Estelle, du blog Estelleblogmode, nous rejoint à ce moment-là et nous repartons à l’hôtel pour l’avant-dernière séquence de cette journée pleine d’étoiles dans les yeux.
Festival de cannes / Whataboutnice.fr IMG_489515h30 – Dans la suite qui nous est réservée au 7e étage de l’hôtel, les talentueuses Noella Roussignol (coiffeuse à domicile) et Esther (maquilleuse Belle comme un camion) sont à nos petits soins. Un trait d’eye-liner par-ci, une épingle à cheveux par-là, un coup de pinceau par ici, une mèche attachée par-là, un peu de laque par ici, du rouge à lèvre par-là… pendant plus de 2h30 la transformation s’opère sous leurs mains expertes.
Festival de cannes / Whataboutnice.frFestival de cannes / Whataboutnice.fr18h – Le temps presse ! Nous peaufinons nos tenues, faisons quelques retouches maquillages et enfilons nos escarpins avant de retrouver Charles Richez, le Directeur de l’hôtel, pour immortaliser l’instant.
Festival de cannes / Whataboutnice.fr18h10  Tickets en mains, et papillons dans le ventre, l’heure est enfin venue de se diriger vers le Palais des festivals pour assister à la projection du film « The Last Face », réalisé par Sean Penn, avec Charlize Theron, Javier Bardem, Adèle Exarchopoulos et Jean Reno. Il y a foule sur la Croisette et nous nous retrouvons aux pieds des fameuses marches tant attendues. Je porte une robe longue bleue klein en crêpe de Chine (Cacharel) et un collier en pierres semi-précieuses (Stella & Dot) également prêtés par L’Habibliothèque. Les escarpins et la pochette sont, quant à eux, signés CosmoParis. Pas le temps de dire ouf, on se lance sur le tapis rouge du Festival de Cannes. Par chance, on croise l’objectif d’Olivier Huitel (En passant par La Riviera) qui immortalise ce moment rare et précieux entre amies… La suite ?

« Emporté(e)s par la foule qui nous traîne /
Et nous entraîne […]
Et nous laisse tou(tes) les deux épanoui(e)s, énivré(e)s et heureu(ses) ».

Festival de cannes / Whataboutnice.fr / EnpassantparlaRivieria / Olivier HuitelUn grand merci à Séverine Delaitre (Galeries Lafayette Nice Masséna), Charles Richez, Fabienne Buttelli et Virginie Lotte (Hôtel Barrière Le Gray d’Albion) qui ont rendu cette journée au Festival de Cannes inoubliable.

Festival de cannes / Whataboutnice.fr

Anne Lombardo.

De Cannes à Saint-Tropez, la Grande Côte d’Azur est née

0
David Lisnard, Maire de Cannes, Vice-Président du Département des Alpes-Maritimes et Président du CRT Côte d’Azur et Camille Bouge, Maire de Tourettes et vice-président de l’Agence  de Développement Touristique Estérel Côte d’Azur. © Gilles Traverso
David Lisnard, Maire de Cannes, Vice-Président du Département des Alpes-Maritimes et Président du CRT Côte d’Azur et Camille Bouge, Maire de Tourettes et vice-président de l’Agence de Développement Touristique Estérel Côte d’Azur. © Gilles Traverso

En tant que varoise je ne pouvais passer à côté de cette actualité ! Le Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur et l’Agence de Développement Touristique (ADT) Estérel Côte d’Azur lancent une alliance touristique originale et novatrice : la Grande Côte d’Azur. Ou comment les Alpes-Maritimes et le l’Est Varois vont désormais promouvoir les atouts de leurs territoires et leur offre touristique d’une seule et même voix.

« La Côte d’Azur ne s’arrête pas à Théoule-sur-Mer mais se prolonge dans le Var avec Saint Tropez, Hyères et ses îles. Il convient donc d’unir nos forces pour développer un marketing touristique performant à l’échelle nationale et internationale, en phase avec la réalité de nos territoires et des attentes de nos clients », a déclaré David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur. « Nous lançons, aujourd’hui, la Grande Côte d’Azur! », a-t-il ajouté.

Cette nouvelle offre touristique va voir le jour par le lancement de produits mis en communs à l’instar d’un pass touristique Côte d’Azur Card et d’un portail baptisée Cotedazur-reservation.com. Dès la saison 2016, celui-ci recensera 400 activités réparties sur le territoire, de Cannes à Saint-Tropez.

Crédit photo (à la une) :  Saint-Raphaël © Office de Tourisme de Saint-Raphaël

De Saint-Tropez à Monaco, 6 lieux à redécouvrir à l’automne

Il en a mis du temps à s’installer, y est allé crescendo, entrecoupé de terribles pluies mais il est bel et bien arrivé laissant au sol des feuilles dorées par milliers : l’automne, ma saison préférée. Juste avant les frimas de l’hiver, c’est parfait pour partir sur les routes de la Côte d’Azur, pousser la porte de lieux délaissés en été et se réapproprier sa ville et sa région. De Saint-Tropez à Monaco, je vous propose ma sélection de lieux à (re)découvrir à l’automne.

Antibes
antibes-marche-vieille-villeA cette saison, Antibes offre de nombreuses possibilités de balades agréables, car il ne fait ni trop chaud ni trop froid : le port Vauban, le vieux port et le quai Camille Rayon, le Fort-Carré, la fontaine de la Tourraque et l’ancien lavoir ou encore le Marché provençal du cours Masséna qui étale chaque matin son festival de senteurs et d’accent. Incontournable également : Le musée Peynet et du dessin humoristique et Le Musée Picasso. Et on ne manquera pas non plus, le Salon du sucre et du chocolat les 31 octobre et 1er novembre 2015.

Cannes
Tragiquement touché par les terribles inondations de ce début de saison, Cannes se relève doucement, panse les plaies dans ses rues et retrouve tout doucement son faste d’avant. En cette saison, Cannes se prête à merveille à une pause shopping. Celle-ci pourra commencer par la Croisette (ne serait-ce que pour admirer les vitrines des boutiques de prêt-à-porter de luxe). Juste au-dessus, et bien plus accessible, la rue d’Antibes offre une multitude de boutiques fashion. Enfin, plus conviviale, la rue Meynadier, rue piétonne qui prolonge le très chouette quartier du Suquet. A Cannes, on ne manquera pas non plus, en novembre, le Festival de Danse actuelle et contemporaine, du 20 au 29 novembre 2015.

Grasse
fragonardEst-ce que vous avez du nez ? C’est le moment où jamais de le savoir ! Cité des fleurs et capitale des parfums, Grasse abrite les grands noms de la parfumerie, comme Fragonard, Galimard, Molinard etc. Chaque usine propose des cours d’initiation à la Parfumerie qui permettent aux amoureux du parfum de créer leur propre eau de toilette, comme chez Fragonard avec le stage découverte « l’Apprenti Parfumeur ». Mais Grasse c’est une aussi une jolie vieille ville à découvrir à pieds ! Et sans oublier ses alentours ! Opio, Cabris, Peymeinade, Gourdon, Tourrettes-sur-Loup… l’occasion de belles balades.

Monaco
Palais-Princier-de-NuitS’il y a bien un endroit où j’aime particulièrement me balader en cette saison, c’est Monaco. L’été, la principauté grouille de touristes ! En ce moment, côté Rocher, les petites ruelles qui courent jusqu’au Palais princier respirent. Entre les petites boutiques de souvenirs, les restaurants et autres snacks pour faire une pause gourmande, il y a de quoi faire, même en famille. Sur le rocher et pour les petites princesses en herbe, un détour par les Grands Appartements du Palais s’impose (fermeture annuelle à partir du 1er novembre). A ne pas manquer non plus, l’incroyable Musée Océanographique avec, entre autres, son lagon aux requins ! Plus bas, sur le Port Hercule, vous ne pourrez passer à côté de la grande fête foraine, installée du 23 octobre au 19 novembre 2015.

Nice
vieux_nice_99082708730663809Nice à l’automne, c’est magique ! Les plages de galets sont presque désertes, la lumière est présente du matin au soir, les niçois(es) se sont réappropriés la Promenade des Anglais, il fleure bon de faire le marché aux Fleurs du Cours Saleya, d’errer dans les ruelles du Vieux-Nice, de se poser à la terrasse d’un café Place Rossetti ou encore de pousser la porte d’un des musées de la ville, comme le M.A.M.A.C, le Théâtre de la Photographie et de l’Image, le Musée Chagall ou encore le Musée du Sport. Version shopping, culture, famille ou gastronomique, Nice se redécouvre à souhait.

Saint-Tropez
saint-tropez-photoEn tant que varoise, je ne pouvais passer à côté de Saint-Tropez, ce petit village portuaire qu’on ne présente plus et qui a gagné ses lettres de noblesse avec des célébrités comme Brigitte Bardot ou Johnny Hallyday. A l’automne, Saint-Tropez se dévoile sous ses meilleurs jours. La foule des touristes est partie. La cohue estivale a laissé place à un joli village rythmé par la vie locale, où balader dans les ruelles, s’attabler à la terrasse d’un café sur le Port ou sur la Place des Lices redevient plaisir. Pourquoi ne pas visiter l’un des jolis musées ou monuments de la ville comme La Citadelle ou le musée de l’Annonciade ? Et pour les plus gourmands, n’oubliez pas de faire une halte dans l’une des quatre adresses de La Tarte Tropézienne ! Souvent imitée, jamais égalée !

Pratique…

Pour vous déplacer, n’hésitez pas à utiliser les transports en commun comme le train, qui offre une belle desserte sur toute la région PACA (souvent perturbée je vous l’accorde). Aussi, et pour plus de liberté, vous pouvez également louer une voiture. Telle une vraie citadine, j’ai décidé, il y a peu, de renoncer à avoir ma propre voiture alors pour mes déplacements, j’en loue une, le plus souvent via BSP Auto, qui propose des tarifs vraiment attractifs !

Anne Lombardo.

Crédit photo (à la une) : Le joli port de Saint-Tropez © Whataboutnice.fr 2015

S’immerger dans la vie monastique des moines de Lérins

IMG_3207-300x225Pour rompre avec le brouhaha des villes, se déconnecter du stress de la vie quotidienne, direction l’île Saint-Honorat, au large de Cannes, pour un séjour hors du commun au sein de la communauté des moines cisterciens de l’Abbaye de Lérins.

Ces derniers vous ouvrent en effet les portes de leur monastère, et, que ce soit pour deux nuits ou plus (une semaine maximum), ils vous invitent partager leur quotidien. Ici, point de fioritures : l’hébergement est simple et sommaire mais confortable.

Accessibles aux hommes et aux femmes, à titre individuel et collectif (ainsi qu’aux couples), ces retraites s’adressent à tous ceux qui sont en quête de spiritualité ou, simplement, de repos dans le silence. Et la coutume veut que les hôtes participent à certaines tâches courantes telles que la vaisselle, la mise du couvert, le nettoyage de la chambre et si nécessaire, des parties communes. Les repas, quant à eux, se prennent au réfectoire de l’hôtellerie et en silence bien entendu.

Alors on oublie son Smartphone, son PC, son Facebook, son Instagram… ici, les mots d’ordre sont paix, solitude et silence. Et de toute façon, dans le monastère il n’y a pas de connexion Internet… juste le Wifi dans une zone très restreinte.

aerienne-sud-039-300x200Infos pratiques : Fermeture de l’hôtellerie entre le 12 novembre et le 14 décembre 2015  (dates à confirmer). La participation moyenne aux frais de séjour en pension complète : de 40€ à 50€ par jour et par personne. Pour en savoir plus, adressez-vous au Frère Antoine par email hotellerie@abbayedelerins.com ou par courrier, Abbaye Notre Dame de Lérins, Hôtellerie – Île Saint Honorat CS 10040 – 06414 Cannes Cedex / Tél. : 00.33.04.92.99.54.20 / Site web: www.abbayedelerins.com.

Pour y aller, seule la société Planaria assure la liaison maritime directe entre Cannes et l’Île Saint-Honorat à partir de 14€ l’aller-retour depuis Cannes (prix web). Pour en savoir plus : tél. 04.92.98.71.38 / www.cannes-ilesdelerins.com

Crédit photo (à la une) : Jean-Jacques Giordan /Photos-hdr.com © Abbaye de Lérins – 2014.

elit. quis sit dolor fringilla accumsan suscipit venenatis,