Monaco

Saint-Valentin : mes bons plans Sans Valentin à Nice

Je ne sais pas vous, mais le Cupidon qui veille sur moi n’est pas fichu de décocher une flèche correctement : il vise mal, il vise à côté, il vise que d’un côté, il vise dans le vide…

Je ne vois qu’une seule raison à tout cela : soit il est aveugle – et dans ce cas une bonne paire de lunettes pourraient sérieusement arrangée mes affaires – soit il est bourré mais alors c’est la bonne grosse cuite au rhum qui dure depuis très longtemps.

Soit encore, ça l’amuse de jouer avec son arc et ses flèches : il me fait croire qu’il a visé juste. Et puis non. Ses flèches ont une durée de vie limitée. Quelques semaines ou mois seulement et au moindre coup de tonnerre elles se décrochent. Et encore je suis large, parfois elles tiennent tout juste jusqu’à minuit et disparaissent. C’est ce qu’on appelle le syndrome de Cendrillon ! Rien de bien solide en tout cas. Je soupçonne même son cousin Eros d’être dans le coup.

Cupidon, Eros et les autres

En tout cas, le 14 février, le fils de Mars et Vénus, autrement nommé le Dieu de l’Amour, est en fête : c’est la Saint-Valentin. Et impossible de passer outre : dans les vitrines des magasins, les menus des restaurants, les séries TV… les petits coeurs rouges fleurissent un peu partout et jusqu’aux rayons surgelés de Picard.

Toujours est-il qu’au départ j’étais partie sur l’idée de faire un article avec des idées de sorties à faire en amoureux et puis, j’ai changé d’avis. Ce sera un article dédié à la Saint-Valentin sans Valentin(e) ! Non mais ! Ce n’est pas parce qu’on a pas de moitié, qu’on doit être privé de Saint-Valentin. Passer une soirée en tête à tête avec soi-même c’est l’assurance de ne pas être déçu (ça fait un peu aigri je sais). Voici donc ma sélection d’idées pour une Sans Valentin réussie :

Saint-Valentin : si vous voulez sortir solo

Se faire une toile
Se faire un ciné en solo, perso, j’adore ! Quand on est amoureux de 7e Art, on ose franchir le cap des portes de cinéma. En discutant avec mes ami(e)s je me rends compte que nombreux sont ceux et celles réfractaires à cette idée. Alors que pour moi, aller au cinéma seul(e) est une vraie parenthèse de bonheur. Un grand écran rien que pour soi. Et puis les sorties de la semaine donnent le ton : « Dans la terrible jungle », « Nos vies formidables » ou encore « Le Silence des autres ». Ça promet !

Rejoindre Copines de Sortie
Je vous en ai déjà parlé mais l’application Copines de Sortie est géniale ! Ouverte aux nanas seulement, elle fête sa première année en février ! Le but est de trouver des « copines » de sorties pour échanger et créer des liens le temps d’une soirée. Et ce, quand on est solo et qu’on a envie de sortir. Pour la Saint-Valentin, quelques initiatives ont été lancées : soirée « Saint Célibataire », « Zumba spéciale Saint Valentin », « Soirée de célibataires ». Une chouette occasion de faire de nouvelles connaissances ! Par ici pour télécharger l’appli.

Saint-Valentin: mes bons plans Sans Valentin à Nice

Participer à des soirées entre célibataires
J’ai passé pas mal de temps à faire des recherches sur internet pour vous dégoter des bons plans. Quand on écrit « Soirée célibataires Nice Saint-Valentin » dans Google, il n’y a pas grand chose. En revanche, sur Facebook, dans l’onglet « Evénements », on y trouve quelques petites soirées thématiques qui me semblent pas mal :

– La boutique de Go Sport Nice Masséna organise une sortie fitness d’une heure, spéciale célibataires. Le départ est prévu à 18h depuis la boutique située sur la Place Masséna : ici.

Arty Hour, qui se donne pour objectif de (re)créer du vrai lien social grâce à une pratique artistique, organise une soirée Saint-Valentin de 19h30 à 22h30 avec jeux, repas libanais et ateliers de créations. Original ! Par ici.

Saint-Valentin : si vous voulez rester chez vous

Une soirée TV / Netflix
Le grand classique de la soirée solo c’est la soirée canapé/plaid. Rien de bien folichon mais c’est l’occasion de se regarder un film qu’on ne regarderait jamais à deux (histoire de pleurer sans se cacher). Il y a tout plein de films hyper-romantico et parfois dramatico-depressifs : Une rencontre, 500 jours ensemble, La Môme, PS: I Love You, Love Actually, Quatre mariages et un enterrement, Happiness Therapy, la Cité des Anges, I feel pretty… pas très récents pour certains, je vous l’accorde, mais des valeurs sûres pour rêvasser ou rire. Et puis, Netflix sera le partenaire parfait pour la soirée. Mon préféré ? Sur la Route de Madison, je l’ai vu à peu près 25 fois, et je ne comprends toujours pas pourquoi cette courge n’ouvre pas la portière de la voiture. Alors peut-être qu’en 2019… elle fera le grand saut !

Une soirée hygge et bouquin
Pour être heureux, mettons de grosses chaussettes, un plaid, allumons une bougie et ouvrons un libre ! C’est le concept du bonheur version danoise, baptisé hygge. Alors le soir de la Saint-Valentin est le moment idéal ! Côté bouquins, et sans faire dans le cliché on pourra opter pour le très joli et original « Amours Solitaires » de Morgane Ortin, qui a compilé des échanges de sms entre amoureux pour en faire un livre. On le dévore en une soirée. Autre choix : « S’aimer comme on se quitte : chroniques du premier et du dernier jour » par Lorraine De Foucher, « Vise a lune et au-delà ! » de Marilyse Trécourt ou encore « Que faire des cons ? » par Maxime Rovere (au hasard). Voici une sélection FNAC par ici

Un bon plat de pâtes
Attention ce qui suit risque de choquer les âmes sensibles (maman désolé mais j’ai tellement rit !) Je vous propose en plus de la TV et du bouquin… un bon plat de pâtes, mais pas n’importe lesquelles… des pâtes en forme de « Zizi » ou des « Pasta Boobs » à déguster al dente bien sûr. Les variantes : des moules en silicone pour préparer un cake ou des glaçons. No comment. Merci qui ? Le géant Amazon bien sûr ! (et pas Jacquie et Michel !!!). Vous l’aurez compris, dans l’idée on se prépare un bon petit plat qui réchauffe le corps et au diable la balance !

Des fleurs avec un petit mot doux
La veille, on se donne rendez-vous sur un site internet qui livre des fleurs et on s’envoie un bouquet de magnifique roses auquel on joint un petit mot « Tu es la personne la plus importante pour moi ». On évitera la couleur jaune, en revanche, signe d’infidélité version « jaune cocu » ! Car oui, on reste fidèle à soi-même ! C’est la base quand on est célibataire. Mon coup de coeur ? Interflora ! C’est juste que le/la Community Manager est génial(e) : voyez plutôt !

Saint-Valentin: mes bons plans Sans Valentin à Nice

Les applis de rencontres
Pour le fun ou pas, on ose franchir le cap des applis de rencontres : Happn, Bumble, Meetic, AdopteUnMec, Tinder… il y en a beaucoup ! J’avoue que je n’ai jamais vraiment été fan parce que je trouve cela un peu triste d’être obligée de passer par là pour faire des rencontres (parce que j’ai quand même un peu d’ego et je suis du genre à penser « je vais pas me rabaisser à ça »). Mais il est vrai qu’aujourd’hui les codes ont changé. A part les applis, où faire des rencontres ? Et puis la drague n’existe plus vraiment dans la « vraie vie ». Et le cas échéant, quand ces messieurs s’y mettent, on se sent vite agressé et on devient agressive (moi la première).

Saint-Valentin: mes bons plans Sans Valentin à Nice

En tout cas, à défaut de « trouver le bon / la bonne » (quelle drôle d’expression), on peut toujours se faire des amis et surtout, prendre du recul sur tout cela… et en rire !

On a quand même le droit d’être exigeant(e), de ne pas se contenter du premier crapaud à embrasser et de vouloir un(e) guerrier(e) à ses côtés ! Et puis on ne cessera de se le répéter : mieux vaut être seul(e) et heureux/se plutôt que mal accompagné(e). Vraiment. Et pas seulement le soir de la Saint-Valentin.

En tout cas, avec tout cela, vous avez de quoi réussir votre Sans Valentin ! Sinon, dites-moi quel est votre programme pour ce tête-à-tête avec vous-même ?

Et pour tous les autres – amoureux et en couple – bonne fête à vous quand même… parce que, non, je suis pas rancunière et j’espère bien que mon Cupidon va décuver un jour et ouvrir les yeux !

Anne L.

Naçionalista : un bar à cocktails où le pisco est roi 

Inutile de partir au bout du monde pour se dépayser ! Si vous allez à Monaco, tout au bout du Port de Fontvieille, je vous invite à franchir la porte du bar à cocktails : Naçionalista.

Ouvert en avril 2018, à l’initiative de Riccardo Giraudi – déjà à la tête de plusieurs concepts de restauration comme BeefBar ou Grubers – le Naçionalista, lui, vous emmène tout droit au Mexique.

Dans une ambiance colorée muy caliente, la sympathique équipe de barmans vous accueille, tout sourire, prête à dégainer un shaker de derrière le comptoir pour réaliser un des délicieux cocktails à la carte, avec ou sans alcool.

Au choix : Pasión Nación, Pisco Time, Winter Martini ou encore Beso Apasionado. Ouvert du lundi au samedi, et en soirée seulement, l’établissement monégasque est l’adresse parfaite pour se réunir entre amis pour un afterwork ou un before.

En plus d’une belle carte de cocktails, vous pourrez également déguster la spécialité des lieux – le ceviche – ainsi que des tapas « maison » : nachos, quesadillas, tacos, tortillas… et bien d’autres.

Ceviche / Naçionalista

Pour résumer, prenez une gorgée d’un de ces délicieux cocktails, une bouchée de tapas, fermez les yeux. Voilà, normalement là, vous êtes au bord d’une plage à Cancún, avec de l’eau turquoise et les doigts de pieds en éventail…

Atelier cocktails au Naçionalista

Il y a quelques jours, et accompagnée de mon amie et blogueuse Cecile Na, nous avons été invité pour découvrir les lieux et participer à un chouette atelier de création de cocktails ainsi qu’à un déjeuner aux accents mexicains. La suite, en photo…

Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck
Atelier cocktails au Naçionalista / Crédit photo @ Tom Franck

Plus d’infos : Naçionalista, Port de Fontvieille, 34b Quai Jean-Charles Rey, 98000 Monaco / Sans réservation / Ouvert du lundi au samedi de 17h30 à 23h30 / +377 93 25 30 35 / Instagram / Facebook / www.nacionalista.mc

Bricklive : une montagne de Lego à Monaco ♥ Concours

Avis à tous les fans de LEGO® et de ses petites briques colorées et astucieuses ! A partir du 22 décembre et pendant deux semaines, le Grimaldi Forum de Monaco accueille Bricklive, un événement inédit où petits et grands pourront s’en donner à coeur joie !

En effet, après le succès de Bricklive à Londres en 2017, c’est au tour de la principauté d’accueillir cette exaltante expérience de construction de briques pour toute la famille, pendant les vacances de Noël.

Bricklive, une montagne de Lego à Monaco
Bricklive, une montagne de Lego à Monaco / Whataboutnice.fr

Selon un concept interactif, les fans avides de création pourront explorer de nombreuses zones de jeu thématiques : une fosse de briques remplie de 125 000 à 350 000 briques où les visiteurs pourront concevoir et construire leurs propres créations, un mur de graffitis pour laisser des messages, une zone Duplo, une piste de courses, une carte de construction de Monaco en briques, des statues Animal Paradise, une Fan Zone ou encore un espace interactif Lego Friends… en somme, un monde (et une montagne) de LEGO !

Bricklive, une montagne de Lego à Monaco / Whataboutnice.fr

Gagnez vos entrées à Brick Live // JEU CONCOURS FINI

Pour vous permettre d’aller vous amuser avec vos enfants, je vous propose de gagner – en partenariat avec le Grimaldi Forum – 5×2 entrées à l’évènement BrickLive. Pour ce faire, vous devez :
– Liker la page Facebook du Grimaldi Forum
– Liker ma page Facebook Whataboutnice.fr
– Laisser un commentaire sous cet article, valant pour validation au jeu

Vous avez jusqu’au 12 décembre 2018 pour participer. Je tirerai les 5 gagnants au sort via Random à J+3 max ! A vous de jouer !

Plus d’infos : Bricklive, du 22 décembre au 6 janvier au Grimaldi Forum de Monaco / Tous les jours exceptés les 25/12 et 01/01 de 10h à 18h / Tarif à la journée : 20 euros adultes / 16 euros enfants de moins de 12 ans / Pré-ventes à 15 euros pour tous / www.bricklivemonaco.com

Nessia : et si on (re)découvrait le patrimoine religieux ?

Je ne sais pas vous mais, peu importe où je me trouve, quand je me balade, j’adore aller visiter les églises. Alors non, je ne suis pas spécialement croyante – et là n’est pas l’objet de cet article et puis de toute façon peu importe – mais je voue une fascination pour l’architecture du patrimoine religieux que nos ancêtres nous ont légué.

Nessia, poussez la porte des églises à Nice / Whataboutnice.fr

De la petite chapelle abandonnée au détour d’un chemin de randonnée, à l’imposante et magnifique cathédrale, le patrimoine religieux est incroyable ! Raison pour laquelle aujourd’hui, je vous invite à télécharger sans tarder la nouvelle application mobile baptisée Nessia.

Lancée en septembre dernier par la Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs (PRTL) – un service du diocèse de Nice – cette nouvelle application a pour objectif de guider les locaux et les touristes à la (re)découverte du patrimoine religieux des Alpes-Maritimes.

Nessia, voyage voyage…

Nessia – qui signifie « voyage » en hébreux – vous invite ainsi à pousser les portes de plus de 1000 églises, cathédrales, chapelles et autres sanctuaires, du littoral azuréen aux sommets de l’arrière-pays niçois.

Grâce à une carte interactive, vous pouvez ainsi explorer les plus beaux édifices du département et tout savoir sur leurs histoires et particularités.

Basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice / Whataboutnice.fr
Basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice / Whataboutnice.fr

Au-delà de son aspect ludique et pratique, Nessia propose en outre une immersion au cœur de la communauté catholique : contacter un prêtre chargé des mariages, s’évader le temps d’un pèlerinage ou encore célébrer une fête patronale.

Initié l’année dernière sous l’impulsion du Père Frederic Sanges, responsable de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL), ce concept unique en France a vu le jour grâce à une équipe jeune et dynamique ! Et peu importe que l’on soit croyant ou non-croyant, Nessia réunit tout le monde autour d’un seul et même héritage culturel commun… au creux de la main !

Plus d’infos : l’application Nessia est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et sur Google Play / https://nice.catholique.fr

Vacances de la Toussaint : mes idées de sorties pour les enfants

0

La rentrée de septembre c’était hier… et les vacances de la Toussaint c’est déjà demain ! Deux semaines de vacances pour nos chers bambins. Pour certains, direction le centre aéré, pour d’autres les grands-parents… et pour d’autres encore, c’est tout bénef : deux semaines à la maison. Dans tous les cas, pendant cette trêve automnale il va falloir trouver de quoi occuper nos têtes à poux pour éviter de leur entendre dire « je m’ennuie ». Et ce n’est pas une mince affaire ! Aussi, je vous propose ma petite sélection de sorties et d’activités pour occuper les enfants pendant la Toussaint. Tour d’horizon.

Mes idées pour occuper nos enfants pendant la Toussaint © 2018 Sarah Stefani
© 2018 Sarah Stefani

♥Festival Génération Z au Théâtre de Nice
Du 25 octobre au 3 novembre, et pour la deuxième année consécutive, le Théâtre national de Nice réitère son festival de théâtre pour les plus jeunes : Génération Z. Pendant 8 jours, 4 spectacles et 12 représentations attendent les enfants à partir de 2 ans. Au programme, en plus, des rencontres privilégiées avec les artistes, un week-end de stage pour les ados avec Les Éclaireurs, des ateliers et des propositions hors les murs. A voir : Le Petit Bain, un spectacle qui plonge les tout-petits dans un énorme bain de mousse magique… Plus d’infos sur www.tnn.fr

2018-08-317-le-petit-bain
Le Petit Bain au TNN pour les tous petits

♥La Fête foraine sur le Port de Monaco
Du 19 octobre au 19 novembre, la fête foraine reprend ses quartiers à Monaco : près de 80 stands, manèges et attractions attendent les petits et les grands sur le Port Hercule : de la pêche aux canards aux manèges à sensation, il y a de quoi faire ! Rendez-vous du dimanche au jeudi de 11h à 23h et les vendredis et samedis jusqu’à minuit. L’accès au site est gratuit, mais les différentes attractions payantes. Plus d’infos sur www.foire-attractions-monaco.com

♥La grotte du Jardin exotique de Monaco
On reste à Monaco ! Je vous en parlais il y a quelques temps sur le blog : le Jardin exotique de Monaco est une balade idéale à faire en famille. Ce jardin recense une grande variété de plantes exotiques – principalement des cactus – issus de plusieurs zones sèches lointaines. Mais le clou de la visite reste sans nul doute la Grotte de l’Observatoire. Niché tout en bas du jardin, elle se visite avec un guide spécialisé après avoir descendu près de 300 marches. Pour les aventuriers en herbe, c’est magique ! Plus d’infos sur www.jardin-exotique.mc

Jardin exotique de Monaco / Whataboutnice.fr

♥Le Festival P’tits Cannes à You
Du 19 octobre et jusqu’au 3 novembre, la Ville de Cannes propose son désormais traditionnel festival pour le jeune public de 3 à 13 ans : le festival P’tits Cannes à You. Au programme, des spectacles à tous petits prix à partager en famille : théâtre, cinéma, cirque, marionnettes, contes, danse et ateliers… il est interdit de s’ennuyer. Plus d’infos sur www.cannes.com

♥Halloween au Parc Alpha
On prend un peu de hauteur, direction le Parc Alpha à Saint-Martin Vésubie. Du 20 octobre au 4 novembre, pendant toutes les vacances de la Toussant, le parc se met à l’heure d’Halloween et nos petits vont adorer avoir peur. Au programme : atelier de la Trouille, concoction d’une potion magique d’Halloween, création d’un Grimoire ou encore d’un grigri ! Bon plan : l’entrée du parc sera gratuite pour les enfants costumés ! Plus d’infos sur www.alpha-loup.com

♥Aller voir les dauphins en pleine mer
Je vous en parlais sur le blog il y a quelques jours ! L’association SOS Grand Bleu vous propose de sorties en mer jusqu’au 12 novembre pour aller observer des cétacés dans leur milieu naturel, à bord du Santo Sospir. Ouvrez grand vos yeux, les dauphins et les baleines pourraient surgir du fond de la mer. Un vrai beau moment à partager en famille. Plus d’infos par ici ou via mon article.

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr
Louise et SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / A.L – Whataboutnice.fr

Et vous ? Quels sont vos idées pour occuper (et vous débarrasser de) vos enfants pendant les vacances de la Toussaint ?

Anne L.

SOS Grand Bleu : à la rencontre des cétacés en Méditerranée

Aller à la rencontre des dauphins et des baleines en Méditerranée était un rêve de petite fille et aujourd’hui, c’est chose faite ! Il y a quelques jours en effet, grâce à l’association SOS Grand Bleu, j’ai passé une journée en mer pour observer des cétacés dans leur milieu naturel.

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr

Reconnue d’utilité publique, l’association lutte depuis près de 30 ans, pour la protection de l’environnement marin et plus particulièrement des dauphins et des baleines, au sein du sanctuaire Pélagos.

Celui-ci s’étend sur 87 500 km2 au sein du bassin Corso-Liguro-Provençal et l’on estime d’ailleurs qu’entre 1000 et 3000 rorquals communs, ainsi qu’environ 25 000 dauphins bleu et blanc, fréquentent ce périmètre, en été.

C’est ainsi qu’un dimanche matin de septembre, ma fille et moi sommes parties pour une balade en mer que nous ne sommes pas prêtes d’oublier.

De belles rencontres en mer

Rendez-vous était donné à 8h45 au bout de la jetée du Port de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Sac à dos et pique-nique de rigueur (sans oublier du Mercalm en cas de mal de mer). Au total, nous étions une vingtaine a embarqué à bord du Santo Souspir, un magnifique gréement, qui n’est autre que la réplique exacte d’un caïque turc du 16e siècle. Une merveille au doux parfum oriental !

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr

Après avoir été chaleureusement accueillis par Arnaud et François, deux skippers diplômés d’Etat, et après une première explication et présentation de l’association et du bateau, nous avons mis les voiles sur le large.

Aucune vague en vue. Le trajet s’annonce des plus agréables. Chacun prend place sur le bateau, et pour certains, comme pour nous, le voyage débute assis sur la proue, horizon devant (et chevelure au vent). Le littoral commence à s’éloigner pour disparaître ensuite. Sans s’en rendre compte nous nous retrouvons en pleine mer en moins de deux !

En véritables passionnés, les 2 animateurs nous expliquent, tour à tour, les enjeux et les missions de l’association. Car au-delà de l’aspect ludique de ces sorties, il y a surtout une action pédagogique : apprendre à identifier les différentes espèces de cétacés (dauphins bleu et blanc, dauphin de Risso, globicéphale noir, grand dauphin, cachalot, rorqual commun) selon leur morphologie, leur couleur, leur vitesse de déplacement, leur comportement au sein du groupe. Mais aussi les dangers qui les menacent, et les moyens qui sont mis en œuvre pour les protéger.

Le Santo Sospir / SOS Grand Bleu
Le Santo Sospir / SOS Grand Bleu

Après 3 heures de navigation, pas de dauphins en vue mais la balade est exceptionnelle. Le bateau s’arrête le temps de quelques plongeons dans la grande bleue. Imaginez : nous sommes en plein milieu de la Méditerranée (plus de 2000 mètres de profondeur), avec pour seuls voisins, l’horizon, le ciel bleu et le soleil. Un décor de carte postal. On se laisse tout simplement porter et emporter par la beauté des lieux.

Dauphins… et baleines

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr

Par chance, dès que nous remontons sur le bateau nous apercevons au loin un ballet de dauphins blancs qui sautent et semblent s’amuser. Magique ! Ma fille n’en revient pas ! On les voit de loin mais ils sont bien là, si agiles et rapides ! Vite, ils disparaissent et nous reprenons la navigation en direction de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Certains s’endorment sur le pont, ce qui est mon cas et celui de Louise qui s’accorde une longue sieste bien méritée (3 plongeons depuis le bateau ça fatigue !).

Au loin, nous voyons de nouveau se dessiner la côte et l’arrivée se rapproche tout doucement, avec une petite déception – pour ma fille – je l’avoue : celle de n’avoir pas vu « plus » de cétacés dans leur milieu naturel. Mais justement, rappelons-le, nous sommes en pleine mer (et pas dans un zoo !) et la rencontre avec les mammifères marins n’est pas garantie à chaque sortie.

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr

En tout cas, rien que la sortie en mer est un moment incroyable et on apprend tout plein de choses ! C’est aussi l’occasion de ramasser des déchets (ballons, bouteilles en plastique, filets… ) et de réaliser le danger qu’ils représentent.

Soudain, un des passagers nous indique qu’il voit une « bosse noire » sur l’eau. Tout le monde se positionne en direction de la forme en question. Nous sommes à seulement 4,5 km des côtes, juste en face de Monaco. Au loin, on peut même apercevoir le Musée océanographique.

Un des skipper attrape ses jumelles et grimpe sur le mât. Après quelques instants, il nous annonce qu’il s’agit – non pas d’une – mais de deux baleines : des rorquals communs. Après la baleine bleue, et avec une longueur d’environ 25 mètres, et un point de 50 tonnes minimum, c’est le 2e plus grand animal vivant sur la planète et le plus bruyant des mammifères marins. Le spectacle est magique… et même émouvant.

SOS Grand Bleu, à la rencontre des cétacés en Méditerranée / Whataboutnice.fr
La plus belle des rencontres, au large de St-Jean-Cap-Ferrat / Whataboutnice.fr

Devant nous, des baleines. Rien que ça. Nous décidons alors de les suivre. Toutes les 4 minutes en moyenne, elles reviennent à la surface de la mer pour respirer. On admire le spectacle et on reste sans voix, appareils photos en main pour tenter d’immortaliser le moment. Un moment rare et intense et vraiment émouvant.

Au-delà de ça, on réalise surtout que nous ne sommes pas grand chose face à l’immensité de la mer et de ses habitants… et qu’il est important et impératif de les protéger par des actions de sensibilisation.

Les actions de SOS Grand Bleu

SOS Grand Bleu a déjà remporté de nombreuses victoires : interdiction totale des filets dérivants au niveau de l’Union Européenne, interdiction de la pêche à la thonaille, empêchement de quatre projets de delphinariums, contribution à la création d’un sanctuaire international pour les mammifères marins en Méditerranée (Sanctuaire PELAGOS), et participation à sa gestion.

Plus d’infos : sorties en mer tous les jours, d’avril à mi-novembre / Départ à 9h précises du Port de Saint-Jean-Cap-Ferrat / Retour à 17h / Tarif : Adultes 60 € et enfants de – de 12 ans 40 € / Réservation auprès de SOS Grand Bleu 04 93 76 17 61 ou gb@sosgrandbleu.asso.fr / www.sosgrandbleu.asso.fr

Crédit photo : A.L / Whataboutnice.fr 2018 (sauf à la Une / Photo SOS Grand Bleu)

Mes 5 plus beaux villages de l’arrière-pays niçois

Loin de l’agitation du Festival de Cannes et du brouhaha de la ville en général, je vous propose un détour par 5 magnifiques villages situés dans l’arrière-pays niçois. Ces derniers méritent largement qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour se ressourcer le temps d’une journée ou de quelques heures.

Eze-Village

Eze / Crédit photo : Whataboutnice.fr
Eze / Crédit photo : Whataboutnice.fr

A une dizaine de kilomètres de Nice, quand on emprunte la Moyenne Corniche en direction de Monaco, on ne peut pas manquer Eze. Du haut de son éperon rocheux perché au-dessus de la mer, il apparaît au détour d’un ultime virage. A l’intérieur, ses ruelles ensoleillées dévoilent un riche patrimoine en pierres sèches. Ces dernières grimpent jusqu’au sommet du village, dominé par les ruines d’une forteresse médiévale. On y croise des ateliers d’artistes et de créateurs et des hôtels très luxe. Parfois pris d’assaut par des cars de touristes, il reste cependant un site incontournable.

Gourdon

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Gourdon / Crédit photo : Whataboutnice.fr

Situé à 1 heure de Nice dans l’arrière-pays grassois, ce magnifique village accroché au sommet d’une falaise de 760m d’altitude, domine les Gorges du Loup et la Côte d’Azur. Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, Gourdon compte de magnifiques ruelles bordées de maisons médiévales en pierre blanche, parfaitement conservées et restaurées. Intégrées dans le décor, les boutiques d’artisanat proposent des eaux parfumées, des savons, du miel, du nougat, du pain d’épices… ou encore des bijoux et objets de décoration en verre.

Saint-Agnès

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Saint-Agnès / Crédit Photo : Office de Tourisme de Saint-Agnès

Encore un village classé parmi les Plus Beaux Villages de France ! Situé dans l’arrière-pays mentonnais, Saint-Agnès est surnommé « le balcon de la Côte d’Azur » de par son époustouflant panorama sur la mer. A moins d’1h de la Cité azuréenne, perché à près de 800 mètres d’altitude, cet ancien poste de défense de la frontière franco-italienne sur la ligne Maginot, vous invite aujourd’hui à sillonner ses jolies ruelles pavées de galets. A voir : le site du Château avec la visite des ruines et du jardin médiéval.`

Coaraze

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Coaraze / Crédit photo : NicoisDeCoeur / Wikimedia

Coaraze est le 3e et dernier village classé parmi les Plus Beaux Villages de France dans le département des Alpes-Maritimes. Situé à 45 minutes de Nice, non loin du Parc National du Mercantour et à 650 mètres d’altitude, Coaraze est le Village du Soleil car ses ruelles en sont inondées. Passages voutés, maison de pierre ou enduites de multiples couleurs – jaune, rose, bleu… – il a déjà séduit de nombreux artistes à l’instar de Jean Cocteau. Incontournables : La Chapelle Bleue ou encore la Chapelle Saint-Sébastien.

Entrevaux

Mes 5 plus beaux villages de l'arrière-pays niçois / Whataboutnice.fr
Entrevaux / Crédit Photo Wikimedia

Entrevaux me fascine ! C’est sans nul doute un des plus beaux villages que je connaisse. Il m’a particulièrement fasciné. Situé à un peu plus d’une heure du littoral, il est à limite du département des Alpes de Haute-Provence est des Alpes-Maritimes. Cette cité fortifiée au caractère médiéval est restée quasi intacte et y entrer, c’est entrer dans des siècles d’histoire. Maisons étroites, ruelles tortueuses, places et fontaines, remparts et pont-levis… impossible de ne pas succomber à son charme. A voir absolument : la Cathédrale mais aussi le Four à pain, allumé de temps à autres à l’occasion de certaines fêtes du village.

J’ai choisi ces 5 villages parce que j’y suis déjà allée mais il y en plein d’autres dans l’arrière-pays qui vous charmeront. Je pense notamment à Saint-Paul-de-Vence, Tourrettes-sur-Loup, Mougins, Gorbio, Callian, Peille, Touët-sur-Var, Annot… et bien d’autres. Je vous laisse d’ailleurs le soin d’allonger la liste avec vos petits villages coups de coeur.

Plus d’infos auprès des différents offices de tourisme ainsi que sur www.cotedazur-tourisme.com 

ut Praesent velit, non Phasellus tristique consectetur Aliquam massa dapibus sed nunc