Nice

Eté : mes 5 idées de sorties à Nice

L’heure de l’été a sonné comme une libération et un air de vacances s’installe déjà sur notre chère Baie des Anges. On a tous envie de sortir et de profiter – tout en respectant les gestes barrières. A part les boites de nuits, tout a rouvert, des restaus aux musées, des cinémas aux théâtres. Que vous passiez l’été à Nice ou que vous y veniez en vacances (je sais que j’ai quelques parisiens parmi mes lecteurs), je vous propose 5 idées de sorties à faire à Nice et dans la région, payantes ou gratuites.

Se faire une expo photo
Le Musée de la Photographie Charles Nègre – sur la Place Pierre Gautier – vous invite à découvrir l’exposition « Sebastião Salgado Déclarations ». Photographe humaniste, voyageur infatigable, acteur environnemental engagé, Sebastião Salgado est aujourd’hui l’une des plus grandes signatures du Photojournalisme. A voir, jusqu’au 26 septembre.

Prendre de la hauteur
Nice compte de nombreux Rooftops – vous savez ces toits terrasses aménagés en bars ou restaus ultra hype et tendance – où vous pourrez siroter un verre ou manger un morceau avec une vue incroyable sur Nice, côté mer ou côté ville. Mes coups de coeur ? Le MoonBar, le Skylounge, le Calade Rooftop, le Farago ou encore l’EssenCiel. Les réservations sont vivement conseillées.

Assister à un concert
Tout au long de l’été, les festivals de musique sont de retours à Nice et partout dans la région. Du Nice Jazz Festival aux Nuits Guitares (Beaulieu), des Plages électroniques au Festival des Nuit du Sud (Vence), il y en a pour tous les goûts. Mon coup de cœur reste le Nice Jazz Festival qui propose cette année une belle programmation après une édition 2020 annulée. Je vous en avais parlé par ici. L’occasion d’en prendre plein les oreilles !

Aller déguster une glace
Qui dit été, dit glaces ! A Nice, il existe une multitude de glaciers qui rivalisent de saveurs les uns des autres. Mais attention, tous ne se valent pas ! Quelques artisans glaciers tirent leur épingle du jeu et restent des incontournables : Fenocchio, Arlequin Gelati, Cesar Milano, Néron Glacier ou encore Azzurro. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Se balader en bateau le long des côtes
Pour découvrir Nice différemment, embarquez à bord du Méditerranée XII pour une jolie promenade côtière du Cap de Nice à la Promenade des Anglais, en passant par la célèbre Baie de Villefranche-sur-Mer. Proposée par la compagnie maritime Trans Côte d’Azur, cette balade vous invite à naviguer au milieu d’un décor de rêve. On peut observer de splendides édifices comme le Palais Maeterlinck ou d’incroyables villas comme le Château de l’Anglais. A faire en famille.

Voici une première sélection d’idées de sorties que je mettrai à jour tout au long de l’été. Mais une chose est sûre, les idées ne manquent pas… alors n’hésitez pas à indiquer les vôtres !

Anne L.

Théâtre : le Festival de Commedia Dell’Arte investit les rues de Nice

L’été est de retour avec une belle programmation de festivals. Musique, danse, théâtre… il y en a pour tous les goûts. Un de mes premiers coups de coeur ? Le Festival de Commedia Dell’Arte de Nice, du 29 juin au 7 juillet.

Organisé par l’association la Semeuse, le festival propose de venir savourer un art théâtral traditionnel et populaire né en Italie au 16e siècle, basé sur le geste, la posture, le verbe et le masque. Tour à tour, acrobatie, jonglerie, escrime, mime, chant, danse, se succéderont au Centre Culturel de la Providence, sur la place Saint François, dans les quartiers de Las Planas et de l’Ariane ainsi qu’à Drap. Pour cette 6e édition, la Semeuse vous invite à redécouvrir des classiques comme Carmen de Prosper Mérimée ou Il Campielo de Carlo Goldoni dans une version populaire & accessible à tous les publics. Pour le plus grand bonheur de tous, la Compagnie Stivalaccio Teatro venue de la région de Venise, sera de retour avec son Don Quichotte.

Au programme 5 spectacles, six représentations, des œuvres en français et en italien et une trentaine d’artistes venus de nombreux pays voisins dont Carlo Boso, maître incontesté de la commedia dell’arte en Europe. Une belle occasion de (re)découvrir le théâtre ! En plus, les spectacles sont présentés en plein air et gratuits.

Plus d’infos : Festival de Commedia Dell’Arte de Nice, du 29 juin au 7 juillet ; www.commedia-nice.com / www.lasemeuse.asso.fr ; Tél 04 93 80 34 12

Sport : s’envoler avec le cerceau aérien chez Acasa Fit

Férue de course à pieds, j’en suis devenue accro depuis le premier confinement. C’est une soupape de décompression, un bol d’air, un moment pour moi et en plus c’est bon pour le coeur, le corps et l’esprit. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez à quel point mon bonheur est d’aller voir la mer, tôt le matin, juste avant que le lever de soleil. C’est ma méditation active.

Au-delà du running, que je pratique presque tous les jours – et tant que mes jambes me le permettront je courrai – il y a aussi le yoga. Je tombe tout doucement dans la marmite, mais je n’arrive pas encore à avoir le même rythme que la course à pieds. D’autant que c’est un sport qui demande de l’assiduité. Ce que j’aime dans le yoga, c’est le temps qu’il faut prendre pour respirer, pour s’ancrer. C’est une prise de conscience de tout son corps et surtout, un égo à mettre de côté. Ce n’est pas une course aux postures. Il suffit d’écouter son corps. J’en fait 15 minutes le matin – 1 à 2 fois par semaine – avant la mise en route de « la maison » et ma journée se déroule beaucoup plus facilement. Même si on est sur du yoga amateur ! Quoiqu’il en soit, le sport est indispensable à mon équilibre.

A la recherche de la grâce avec le cerceau aérien

Je suis aussi la première quand il s’agit d’essayer de nouvelles activités sportives. C’est mon côté garçon manqué, peur de rien et tête brûlée ! Récemment, par exemple, j’ai testé le cerceau aérien et… gros coup de coeur ! J’ai eu la chance de découvrir cette activité grâce au blog, le temps d’un workshop entre professionnels chez Acasa Fit, une salle de sport privée à Nice fondée par la superbe Ramona.

Ramona, fondatrice d’Acasa Fit / Crédit Photo Acasa Fit

Et depuis, j’adore ce sport. Alors non, ce n’est pas un cours de hula-hoop où l’on enchaine les déhanchés. C’est une discipline à part entière, vraiment ludique, très physique mais accessible à tout le monde et à tous les âges. Le cerceau aérien permet d’apprendre des techniques de suspension et d’équilibre tout en enchainant des figures gracieuses sur, dans et autour du cerceau. Alors oui, avant d’atteindre la grâce et l’équilibre, il faut pratiquer quelques heures – quelques mois voire années – mais on peut vite progresser et se surprendre.

Si au premier cours j’ai eu l’impression de ressembler à une espèce de marionnette en bois toute emmêlée et coincée dans un cerceau tentant de comprendre comment mettre telle jambe ici et tel bras là, au second et troisième cours, j’ai réussi à enchainer quelques figures gracieuses mais loin d’être parfaites. Pour voir le résultat, c’est par ici ou par là !

Alors oui, ça travaille des muscles dont j’ignorais l’existence – comme ces petits muscles sous les bras ou dans le dos – mais c’est incroyable ce que le corps est capable de faire quand on lui fait confiance ! Bien évidemment avant d’attaquer des figures comme le Pierrot, le Peter Pan ou la Secrétaire, l’échauffement est de rigueur et pour cela, vous pouvez compter sur Mélanie, la coach de cerceau.

L’incroyable Mélanie, coach de cerceau / Crédit Photo Acasa Fit

Belle et talentueuse, Mélanie est une professionnelle de la discipline et a plus d’une corde à son arc : après une première vie de danseuse professionnelle, elle se forme à la capoeira puis au breakdance, au pole dance et enfin au cerceau aérien qu’elle enseigne aujourd’hui entre Nice et Monaco. Mélanie a ça dans le sang et quand elle est sur le cerceau c’est tout simplement magique, comme si elle dansait en apesanteur. Vous pourrez voir un aperçu par ici.

Les cours de cerceaux aériens se déroulent les samedi matin de 10h30 à 12h. J’adore y assister car c’est une vraie parenthèse et la bonne humeur est de rigueur Peu importe le niveau de chacune, on est là pour lâcher prise et s’amuser. C’est d’ailleurs ici aussi chez Acasa Fit que vous pourrez vous essayer à d’autres sports comme le yoga aérien avec Delphine ou l’acro yoga avec Léa & Georges. De quoi se challenger et se dépasser… ou juste d’essayer.

Plus d’infos : Acasa Fit, 8 rue Gubernatis à Nice / Du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h à 12h / Tél. 09 84 36 13 82 /contact@acasa-fit.com / Plusieurs tarifs disponibles / www.acasa-fit.com

Anne L.

Sport : s'envoler avec le cerceau aérien chez Acasa Fit / WhataboutNice.fr
Sport : s’envoler avec le cerceau aérien chez Acasa Fit / WhataboutNice.fr

Insolite : Nice en side-car avec Retro Tour French Riviera

Cette année pour la Fête des Mères je n’ai offert ni parfum ni fleurs à ma chère maman. Rien de tout ça. Cette année, j’avais envie de lui offrir un moment original à partager ensemble et dont on se souviendrait longtemps. Après avoir erré sur le web pendant des heures, j’ai découvert Retro Tour French Riviera et c’est exactement ce que je souhaitais : de l’insolite, de l’inattendu et des souvenirs en vue.

Lancé à l’initiative de Rémi, en mars 2020 (juste avant le 1er confinement) Retro Tour propose des balades en side-cars pour (re)découvrir Nice et la Côte d’Azur… et c’est un véritable coup de coeur ! Quand ma mère découvre la surprise – rendez-vous était donné sur la Place du Palais de Justice en fin de journée – elle n’en croit pas ses yeux.

Après de sympathiques présentations et échanges avec le gentleman sider Rémi, elle s’installe à bord de la voiturette du magnifique side-car au look vintage – inspiré de la première Ural la M72. Quant à moi, je prends place derrière le pilote. Casques vissés sur la tête, c’est parti pour une virée rétro-chic de 45 minutes. Dès les premiers tours de roues, le vrombissement du moteur nous bercent. Nous prenons de la hauteur, direction le Mont Boron.

Le paysage est sublime avec une vue mer incroyable sur la rade de Villefranche-sur-Mer. On croise beaucoup de monde qui nous sourit et nous salue. Pas commun en effet de croiser un side-car ! On se croirait dans un film, à mi-chemin entre Indiana Jones et la Grande Vadrouille. Ma mère est aux anges. Moi aussi… une véritable gamine !

Pilote hors pair, Rémi est aussi un amoureux de la Côte d’Azur et ponctue la balade d’anecdotes et d’histoires sur la cité azuréenne. Après une pause au Fort du Mont Alban, juste avant le coucher du soleil, nous reprenons la route jusqu’au point de départ. On en profite pour faire quelques photos dans un cadre est magique et immortaliser cette parenthèse enchantée à bord du side-car Retro Tour French Riviera. Car, plus qu’une simple excursion, c’est un véritable voyage dans le temps.

Et parce qu’une image et une vidéo valent mille mots…

Insolite : Nice en side-car avec Retro Tour French Riviera – Vidéo Whataboutnice.fr
Insolite : Nice en side-car avec Retro Tour French Riviera – Crédit photo Whataboutnice.fr
Insolite : Nice en side-car avec Retro Tour French Riviera – Crédit photo Whataboutnice.fr

Plus d’infos : Retro Tour French Riviera au +33 6 23 87 74 79, par e-mail remi.gaultier@retro-tour.com ou via Instagram ; Prix à partir de 89 euros le Retro Classic Nice de 45 minutes (1 ou 2 passagers) / https://www.retro-tour.com/nice-french-riviera/

Anne L.

Nice Jazz Festival : découvrez la programmation de l’édition 2021

Ça va swinguer dans la cité azuréenne ! Le Nice Jazz Festival est en effet – et enfin – de retour cet été. Il reprendra ses quartiers Place Masséna du 12 au 17 juillet pour une nouvelle édition sur des airs de jazz, de swing, de pop, de folk ou encore de soul. Pas moins de quinze artistes français et internationaux sont attendus lors de cet évènement musical incontournable.

Catherine Ringer ouvrira le festival avec toute sa fougue, en chantant les Rita Mitsouko, et partagera cette soirée avec Christian Sands et les surprenants Gogo Penguin. Le mélange des genres sera au rendez-vous le lendemain avec Thomas Dutronc et son album de reprises au swing entêtant.

Thoams Dutronc © Yann Orhan
Thoams Dutronc © Yann Orhan

Suivront Brad Mehldau Trio ou véritable Everest du jazz, qui animera la soirée du 15 juillet avec la merveilleuse Angelique Kidjo, qui associe les musiques traditionnelles du Benin au Jazz, ou encore Roberto Fonseca’s Cuban Symphony et ses sonorités cubaines jazzy, une création du festival qui mobilise de façon inédite de très nombreux artistes niçois (l’Orchestre Philharmonique de Nice, le Nice Jazz Orchestra, le tout sous la direction de Pierre Bertrand).

Autre touche féminine, Ayọ vous fera vibrer avec ses succès très Folk-soul. Sans oublier Asaf Avidan, l’émotion à l’état pur, et l’hommage de Stefano Di Battista à Ennio Morricone.

La soirée de la clôture sera éclectique et festive avec Kyle Eastwood « Cinematic », Amazing Keystone Big Band. Et enfin Woodkid, l’artiste français aux multiples talents sera de retour après sept ans d’absence.

Christian Sands © DR
Christian Sands © DR

« Nous avons travaillé sur un format compatible avec les contraintes imposées par la crise sanitaire. L’occasion de proposer une nouvelle expérience aux festivaliers avec une grande scène unique place Masséna, un format 100% assis où la distanciation sociale sera possible, une jauge de 1672 à 2618 places selon les annonces gouvernementales, des référents covid sur place et un sens de circulation permettant d’éviter les croisements entre spectateur », a indiqué Christian Estrosi, le Maire de Nice.

La billetterie ouvrira le lundi 31 mai à 10h sur nicejazzfestival.fr (à partir de 29 euros la soirée)

Réouverture des musées : 10 expositions à ne pas manquer à Nice

Depuis le 19 mai, un vent de renouveau souffle dans nos vies avec la réouverture des terrasses des bars et des restaurants. Siroter un verre à l’ombre d’un palmier, déguster un petit café sur le Cours Saleya… on redécouvre les petits plaisirs simples. Mais depuis le 19 mai c’est aussi la réouverture des musées et des lieux culturels. Même si ces derniers se sont adaptés pendant les divers confinements pour nous proposer du contenu enrichi en ligne, fouler de nouveau les planches d’un musée – avec un protocole sanitaire renforcé – là aussi, niveau sensation, on redécouvre l’art comme il se doit. Aussi, pour cette réouverture artistique, je vous propose une sélection de 10 expositions à ne pas manquer dans les musées de Nice.

Jusqu’au 23 mai, le Musée de la Photographie Charles Nègre propose l’exposition de Pentti Sammallahti, Miniatures empreinte de délicatesse et de poésie.

Jusqu’au 30 mai, rendez-vous à la Galerie contemporaine du MAMAC avec l’exposition Ursula Biemann : Savoirs indigènes_Fictions cosmologiques. Celle-ci rassemble plusieurs œuvres vidéo de l’artiste Suisse avec une sélection focalisée sur les questions environnementales.

Jusqu’au 13 juin, la Galerie du Musée de la Photographie rend hommage à Charles Nègre, pionnier de la photographie avec l’exposition Nice, Sur les traces de Charles Nègre, avec la possibilité de jouer à l’escape game virtuel éponyme.

Jusqu’au 14 juin, le Musée Massena célèbre Antoine de Saint Exupéry, dont la vie extraordinaire et l’œuvre littéraire mondialement connue sont intimement liées à Nice, à son histoire et à son territoire. Son attachement à ses racines provençales fait de lui une des figures emblématiques de notre région.

Jusqu’au 5 juillet, l’ancienne pharmacie du Palais au Palais Lascaris propose, avec les Lascar(e)s du Palais, de découvrir le dialogue fertile entre les œuvres d’Annabelle Tatu et de Rice.

Jusqu’au 29 août, retour au MAMAC, avec She-Bam Pow POP Wizz !, Les Amazones du POP vous attendent hautes en couleurs, elles révèlent pour la première fois la contribution des femmes à l’histoire du POP Art 

Jusqu’au 31 octobre, au Musée des Beaux-Arts Jules Chéret, La Bataille des Beaux-Arts. Art et politique à Nice au XIXe siècle vous raconte l’émergence des expositions et des musées à Nice au XIXe siècle. Une occasion de découvrir l’histoire et les chefs d’œuvres du musée.

Jusqu’au 13 novembre, l’Artistique propose une exposition dédiée à La Télé de Moya. Exposition des premières recherches de l’artiste, de 1977 à 1982, utilisant la télévision dans son désir de devenir créature, un télé-artiste qui vivrait dans son œuvre. Visite commentée par Patrick MOYA un après-midi par semaine, sur réservation, places limitées.

Jusqu’à la mi-novembre, au Palais Lascaris toujours, ce sont cent portraits du18e siècle, réalisés par les plus grands portraitistes de l’époque et précédemment exposés au musée Lambinet de Versailles, qui sont présentés avec De la Cour à la Ville : cent portraits pour un siècle sous les règnes de Louis XV et Louis XVI.

Enfin, jusqu’au 23 janvier 2022, au Musée d’Archéologie Nice / Cimiez, Sosno squatte l’Antique avec 70 œuvres de l’illustre représentant de l’École de Nice installées dans le musée et sur le site archéologique, pour un dialogue entre les œuvres et l’Antiquité, chère à l’artiste.

Le saviez-vous ? Tous les Niçois et les habitants des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur de plus de 18 ans peuvent bénéficier du Pass Musée de Nice qui permet d’accéder gratuitement aux 10 musées municipaux (tous ceux que j’ai cité sont concernés sauf l’Artistique – accès libre). Pour en bénéficier, il suffit de présenter une pièce d’identité et un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Les enfants et les jeunes de moins de 18 ans sont admis gratuitement dans les musées sans devoir justifier d’une Carte Pass. Un ticket gratuit leur sera délivré à l’accueil des musées. Plus d’infos sur Nice.fr

Nice : tous en ligne pour la Fête des Mai

Pour la deuxième année consécutive et en raison de la crise sanitaire, nous sommes privés de la traditionnelle Fête des Mai qui prenait place dans les Jardins des Arènes de Cimiez chaque dimanche de Mai, pour célébrer l’arrivée du printemps. En familles ou entre amis, on adorait s’y retrouver pour revivre les traditions niçoises, ponctuées de danses et de musiques traditionnelles ou encore de spécialités culinaires nissardes. Le tout, autour d’un pique-nique ensoleillé et arrosé de rosé bien frais.

En attendant de pouvoir se retrouver en 2022, la Ville de Nice a redoublé d’imagination et a décidé de proposer une  « Bal(l)ade virtuelle des Mai » avec des contenus originaux à découvrir en ligne, sur le site Fetedesmai.nice.fr : le dessin « la Farandole » crée par l’association « Les Niçois d’Adèle », l’historique de la Fête des Mai, des photos d’antan, des recettes niçoises, des fabrications de pantins, des coloriages, des puzzles, un quiz culinaire. Pour les petits et les grands.

Il sera même possible d’assister à la retransmission de concerts folkloriques enregistrés pour l’occasion avec le concours de l’association Lou Cat. Au programme, dès le 7 mai, sur Youtube : Badin Badan, La Tremoulina, Les Ptites ouvreuses, Lo Cepon, Lu Barbalucou, Lu Musicant de la countea, Lu Ribaire, Mar et mountagnos, Pistou Connection, Zine… Vous l’aurez compris, il ne reste plus qu’à s’installer sur son balcon, dans sa cours ou dans son jardin pour une Fête des Mai (presque) digne de ce nom. 

Enfin, si vous avez l’occasion d’une balade dans le jardin des Arènes de Cimiez (port du masque obligatoire), vous pourrez assister à l’exposition du buste de la Reine du Carnaval 2020 « La Niçoise » (jusqu’au 30 mai) et de costumes traditionnels (tous les dimanches). Bonne fête des mai… et rendez-vous l’année prochaine sous les oliviers !

Plus d’infos : en attendant 2022, rendez-vous sur Fetedesmai.nice.fr