Nice

Bibliothèques de Nice : à vos livres, prêts, c’est parti !

Malgré l’annonce de l’assouplissement des mesures sanitaires et la réouverture des commerces, d’autres établissements restent fermés au public. C’est le cas des bibliothèques. Mais bonne nouvelle ! La Ville de Nice vient de mettre en place un service « Cliquez et empruntez » pour permettre à tout un chacun de pouvoir continuer à accéder à la culture. Lancé le 20 novembre dernier à la Bibliothèque Louis Nucéra, ce dispositif vous permet de réserver en ligne ou par téléphone avant de venir retirer vos documents sur place.

Côté pratique, ça se passe comment ? Il vous suffit de vous connecter à votre compte sur www.bmvr.nice.fr et de réserver votre document. Vous recevrez alors un message de confirmation avec un créneau horaire qui vous sera attribué pour venir retirer vos documents dans la bibliothèque concernée. Vous pourrez ensuite rendre les documents dans n’importe quelle bibliothèque. Vous pouvez aussi contacter vos bibliothèques par téléphone (cf contacts ci-dessous). Vous pouvez emprunter jusqu’à 5 documents, tous types confondus (livres, livres lus, CD, DVD…), les conserver 3 semaines et les renouveler si besoin.

Notez cependant que vous avez besoin de votre carte de la bibliothèque pour pouvoir emprunter. Si vous n’êtes pas inscrit, c’est gratuit avec la possibilité de vous préinscrire en ligne. A vos livres, prêts, c’est parti !

Plus d’infos :
Bibliothèque Louis Nucéra – 04 97 13 48 90
Bibliothèque Alain Lefeuvre-Les Moulins – 04 92 29 61 00
Bibliothèque Caucade – 04 93 72 87 20
Bibliothèque Fontaine du Temple – 04 92 07 85 74
Bibliothèque Léonard da Vinci – l’Ariane – 04 97 13 49 52
Bibliothèque Le Port – 04 93 89 09 46
Bibliothèque Saint Roch – 04 97 12 12 83
Médiabus – 06 76 98 73 94

Nice For Kids : une association pour aider les enfants défavorisés

0

Ils s’appellent Léna, Lucie, Paul, Titouan et Chiara. Ils ont tout juste 18 ans et viennent d’intégrer l’Edhec à Nice. Mais pas seulement. Sensibles à la pauvreté infantile, ces 5 jeunes talents ont décidé de s’engager dans une aventure humaine en créant l’association Nice For Kids.

« Nous traversons actuellement une crise très difficile qui l’est d’autant plus dans les quartiers populaires », indique l’association. « C’est la raison pour laquelle nous avons eu envie de venir en aide à ces enfants, parfois en décrochage scolaire ».

Partenaire d’Unicef, l’association se donne ainsi pour objectif de venir en aide aux enfants des foyers des quartiers défavorisés de la ville – et notamment du quartier Saint-Augustin – en leur permettant d’accéder à la culture, en leur offrant des jouets et en les aidant à recréer un lien social. 

Léna, Lucie, Paul, Titouan et Chiara ont lancé l’association Nice For Kids / WhataboutNice.fr

Pour ce faire, les 5 étudiants ont lancé une cagnotte en ligne via le site internet de leur belle association Nice For Kids pour récolter des fonds, qui serviront directement à la réalisation de leurs buts communs.

Soutenons-les ! Les belles initiatives doivent être saluées ! Bravo à eux pour leur engagement.

Plus d’infos : Association Nice for Kids / niceforkids06@gmail.com / 06 22 65 15 89 / Rendez-vous sur le site internet https://niceforkids06.wixsite.com/website ou le compte Instagram de l’association @niceforkids06

Nuit des Musées : restez chez vous, visitez les musées de Nice

0

Qu’avez-vous prévu ce week-end… à la maison ? Comme chaque année, au mois de novembre, revient la Nuit européennes des musées, organisée par le Ministère de la Culture. Contexte oblige, cette année, l’évènement se fera bel et bien, mais en version numérique. Depuis chez vous, vous pourrez ainsi vous balader de musées en musées, d’expositions en expositions et découvrir des chefs d’oeuvres et des rétrospectives inédites. La Ville de Nice ne manquera pas le rendez-vous et ses musées proposeront aussi une #NuitDesMuséesChezNous, samedi 14 novembre.

Sur cultivez-vous.nice.fr – dont je vous avais parlé lors du 1er confinement – vous pouvez découvrir de nombreuses expositions. Rendez-vous également sur les sites internet et réseaux sociaux des musées de Nice pour accéder aux programmes mis en place pour l’occasion.

Du côté du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, via son site internet et son compte Instagram, vous pourrez accéder à des jeux et des contenus à télécharger pour vos enfants telle qu’une visite dont ils sont le héros. Pour les férus d’expos, vous pourrez retrouver le teaser de l’exposition « She bam pow POP wizz ! Les Amazones du pop » ou encore la visite filmée de l’exposition « Ursula Biemann. Savoirs indigènes – Fictions cosmologiques ». Et à travers « Raconte-moi une œuvre », l’équipe du MAMAC dévoilera même une dizaine d’œuvres phares du musée.

Direction ensuite le Musée de préhistoire Terra Amata ou plutôt sa chaîne Youtube. On pourra pas exemple y suivre le Yéti se promenant à travers les collections du musée pour découvrir la Préhistoire. Mais tout est expliqué sur l’application « Terra Amata », accessible sur smartphone !

Enfin, pourquoi ne pas aller faire un tour sur la page Facebook du Musée Masséna ou sur sa nouvelle application téléchargeable gratuitement ? Vous pourrez par exemple participer – à travers le regard de Muriel Mayette-Holtz, Directrice du Théâtre National de Nice – à la visite de l’exposition « Nice et le Second Empire », dans les prestigieux salons de la Villa Masséna. Alors, prêts pour aller aux musées ? Aucune tenue correcte n’est exigée.

Plus d’infos sur nuitdesmusees.culture.gouv.fr ainsi que sur les sites et applications des musées de la Ville de Nice

Happy List : mes 10 petits bonheurs du moment

Le climat ambiant n’est pas des plus réjouissants en ce moment, je vous l’accorde. Et le mot est faible. Pas toujours facile de rester zen en cette période particulièrement anxiogène et de garder le moral au beau fixe. Du matin au soir, les mots « Covid », « Reconfinement », « Réanimations » sont dans toutes les bouches et chacun y va de son avis. Famille, amis, voisins, collègues, commerçants… des « infos » viennent de toutes parts. On a tous quelqu’un dont le cousin a un ami qui connaît quelqu’un qui est « haut placé » et qui sait que… Argh ! Et encore, je ne parle pas des réseaux sociaux et des médias qui cultivent la peur avec, en première ligne, les chaines de télévision d’informations en continu. Si je me branche dessus 5 minutes, j’ai une montée de stress et limite, des palpitations cardiaques. Bref, le but de ce billet n’est pas de vous dire ce que vous savez déjà bien évidemment mais d’apporter un peu de légèreté parce qu’en ce moment, plus que jamais, on en a besoin… de futilité(s).

Je vous propose donc une Happy List de mes 10 petits bonheurs simples qui me mettent du baume au coeur en cette période troublée. Non loin d’être exhaustive, cette liste est avant tout heureuse et personnelle.

1 / Courir bien évidement au bord de la mer et au lever du soleil de préférence. Il n’y a quasiment personne. Quand je me retrouve là, face à la mer et que je vois le soleil se lever, ça me rend tellement heureuse.

2 / Mettre la musique à fond à la maison et danser. N’importe comment. Juste danser. Avec ma fille, on adore chanter et danser sur des playbacks et utiliser une spatule en bois, en guise de micro. La musique c’est une perfusion d’émotions !

3 / Aller chercher des chouquettes au sucre, des brioches à la fleur d’oranger et préparer la table du petit-déjeuner avant le petit réveil de la maison. Et laisser un petit post-it pour annoncer le menu.

4 / Préparer un petit dîner « bonheur ». C’est le nom donné par ma fille quand je lui prépare des oeufs frais à la coque avec du bon pain (de chez Zielinska par exemple) , une salade verte et en dessert, du pain perdu brioché avec du « sucre de glace ». Interdiction de déranger !

5 / Programmer une soirée cinéma à la maison : un film, une pizza et le tout, plongé dans le noir. Et interdiction de parler !

6 / Rester au lit, au chaud et écouter la pluie tomber ou les oiseaux chanter. Variante : rester sur le canapé, les jambes allongées et s’endormir devant sa série préférée (avec un plaid doudou).

7 / Prendre soin de mes petites plantes, les arroser, nettoyer leurs feuilles, les mettre au soleil, les rempoter. Etre fière de moi et me dire que, plus tard, j’irai vivre au vert, loin du stress.

8 / M’accorder du temps pour faire un gommage du visage, poser du vernis sur les mains, faire un brushing digne de celui de Dalida. Bref, prendre du temps pour se faire joli et se plaire avant tout. 

9 / Allumer des bougies, créer une ambiance mystique et tirer les cartes…

10/ Me faire un petit cadeau : une paire de chaussettes avec des coeurs, un pull de ma marque préféré à prix cassé, un joli cactus, un oeuf Kinder (pour ma fille).

Mais aussi : écrire, lire, envoyer des gentils messages aux personnes qui comptent, réfléchir à ses prochaines destinations vacances, faire un gâteau avec ma fille… puis se rendre soudain compte que l’instant présent est le plus important. 

Et vous, quels sont vos petits moments de bonheurs dans cette période délicate ?

Anne L.

La Maison du Don à Nice : un petit geste pour sauver des vies

0

Depuis que j’ai créé ce blog, j’ai à cœur de vous proposer mes adresses incontournables à Nice et sur la Côte d’Azur. Aujourd’hui encore, et même si nous sortons de la ligne éditoriale du blog, je souhaitais vous parler d’un endroit où nous devrions tous aller : La Maison du Don à Nice, qui a récemment déménagé ses locaux. 

Alors certes, il ne s’agit pas là du dernier endroit tendance pour shopper des pièces de créateurs azuréens ou d’un restaurant qu’il faut absolument tester, mais bel et bien d’un lieu incontournable. Késako ? C’est un lieu où l’on collecte du sang pour répondre aux besoins des malades.

Car depuis quelques années, et en complément des collectes mobiles, l’Etablissement français du sang (EFS) s’est implanté de manière permanente au sein de toutes les grandes villes de France avec des sites « Nouvelle génération » comme à Nice, avec la Maison du Don situé désormais au numéro 3 de la rue Galléan. Plus centrale et plus facilement accessible en transport en commun que la précédente Maison du Don (TNL), le nouvel établissement a été décoré et pensé pour que les donneurs se sentent « comme à la maison ».

La Maison du Don à Nice / Whataboutnice.fr

Quel que soit le type de don – sang total, plaquettes ou don de plasma – le confort et la convivialité sont au rendez-vous et l’équipe est aux petits soins ! En plus, tout au long de l’année, une multitude d’évènements sont organisés : dons gourmets, semaine bien-être, et bien d’autres, pour le plus grand bonheur des donneurs ! Et puis si vous avez des doutes, des questions sur le don du sang, n’hésitez pas à demander conseils à la très chouette équipe de la Maison du don !

Ne l’oublions pas, le don du sang est un geste altruiste et indispensable qui sauve des milliers de vie. Les réserves diminuent et l’ESF a besoin de nous tous !

Plus d’infos : Maison du Don, 3 rue Galléan 06000 Nice – du lundi au samedi de 9h30 à 16h30 et le jeudi de 11h à 18h / https://dondesang.efs.sante.fr / 04.92.00.10.69

Art et culture : les théâtres de Nice en fête

« J’aime le théâtre. C’est tellement plus réel que la vie »*

La 6e édition de la Fête des Théâtres est de retour jusqu’au 18 octobre, dans 22 théâtres de Nice. Malgré la situation sanitaire actuelle, la Ville de Nice a souhaité maintenir ce rendez-vous culturel incontournable de l’automne pour soutenir le secteur et re-mobiliser le public autour du spectacle vivant.

Théâtre de l’Alphabet / Le Paradis c’est d’enfer

Dans le respect des règles sanitaires, les théâtres participants de Nice et de la Métropole Nice Côte d’Azur proposeront plus de 50 spectacles. Contemporain ou classique, comédie, boulevard, spectacles musicaux ou immersifs, danse, lectures, spectacles jeune public, contes, magie… pendant deux semaines le théâtre sera en fête.

Les communes métropolitaines du Broc, Villefranche-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var seront également de la partie. Quatre nouvelles salles ont également rejoint à cette édition (le Théâtre du Cours, le Forum Nice Nord, la Nouvelle Comédie et la Villa des Légendes) ainsi qu’un nouveau partenaire, la Face 06, première organisation étudiante du département.

Théâtre Francis Gag

Afin de préserver la santé de tous, de nouvelles mesures sanitaires sont mises en place dans les salles municipales avec une jauge limitée à 40% de la capacité des salles.

Programme complet de La Fête des Théâtres sur https://theatres.nice.fr/fete-des-theatres

*Oscar Wilde

Octobre Rose 2020 : prêtes à partager votre #MammoCheck ?

(Article publié le 1er octobre 2019 / Mis à jour le 1er octobre 2020) – Pour la 27e édition d’Octobre Rose et pour la 2e année consécutive – avec le précieux soutien de l’association niçoise Rose Azur – j’ai décidé d’apporter ma contribution de blogueuse – et de femme avant tout – en réitérant mon petit projet baptisé #MammoCheck. Voici l’article publié l’an passé dans lequel je vous dis tout du pourquoi du comment ! Et j’ai besoin de vous…

Et puis voilà Octobre… et Octobre Rose. Chaque année depuis 25 ans en France, à l’initiative de l’association Cancerdusein.org, le mois d’Octobre est consacré à la lutte contre le cancer du sein. Du 1er au 31 octobre en effet, les professionnels de la santé, les ONG, les associations mais aussi les collectivités, les enseignes se mobilisent pour informer sur le dépistage du cancer du sein et collecter des dons pour soutenir la recherche. C’est ainsi que de nombreuses initiatives voient le jour tout au long du mois. Cette année, c’est la 26e édition et je souhaitais apporter mon soutien et ma contribution de blogueuse mais de femme avant tout. Et je vais vous dire comment dans quelques lignes…

Comme une évidence

Cette idée m’est apparue comme une évidence après une mammographie réalisée fin août 2019. Dans la salle d’attente, j’étais inondée par un florilège d’émotions. Je pensais à elles, à toutes ces femmes qui se battent contre la maladie, à toutes celles qui sont passées par là, à toutes celles à qui ont a annoncé qu’elles avaient un cancer, à toutes celles qui sont sur la voie de la guérison et à toutes celles qui sont guéries, à toutes celles qui vivent une deuxième vie. Et puis, je pensais surtout à une amie proche partie trop tôt des suites d’une leucémie, à elle, à toi. Mais aussi à elle que j’aime à l’infini. Bref toutes ces émotions, de peur, de tristesse, de colère, d’angoisses, d’injustice… je les ai sentis en moi et je devais absolument en faire quelque chose et les transformer. Alors, ma mammo sous le bras, je suis sortie d’ici convaincue que je devais utiliser mon blog et mes réseaux sociaux pour inciter et inviter les femmes à faire leur dépistage… en temps et en heure et sans reporter au lendemain.

Et vous, où en êtes-vous ?

Mon idée est toute simple ! Du 1er au 31 Octobre, je vous invite à poster une photo/story sur Instagram ou Facebook (en mode public) avec la mention #MammoCheck ! Cela pourra être une photo de vous, celle de votre agenda, celle d’un téléphone… ce que vous voulez ! L’essentiel est de dire que vous avez un Rdv pour une mammographie, que vous allez la faire ce mois-ci, que vous êtes à jour, que votre chérie l’est… que le message est bien passé et que vous avez vos seins en mains ! Et à la fin du mois je re-partagerai toutes les publications dans une story permanente ! Et le coup d’envoi c’est maintenant… via mon compte Instagram.

L’Association Rose Azur

Et puisqu’à plusieurs on est encore plus fort, je suis heureuse de vous annoncer que ma démarche est soutenue par l’Association Rose Azur à laquelle j’exprime toute ma gratitude et reconnaissance. Quand j’ai exposé mon projet à Céline Collet, Chargée de partenariats de l’association, elle a tout de suite adhéré. MERCI ! Rose Azur accompagne l’Institut du Sein Nice-Santa Maria dans la prise en charge des patientes atteintes du cancer du sein ou gynécologiques. Son équipe de bénévoles se mobilise pour leur offrir un espace d’écoute et d’échanges, des ateliers gratuits (conseil en image, activités physiques et sportives, ateliers diététiques et nutrition, danse, sophrologie, yoga…), un environnement convivial et familial, facilitant le rétablissement physique et la sérénité autour du bien-être et du sport. Cette belle association offre également à chaque patiente hospitalisée un coffret cocooning (voir photo ci-dessous) comprenant des soins, des petits cadeaux ainsi qu’une brassière post-opératoire. Les patientes sont ainsi accompagnées tout au long de leurs parcours de soin.

Alors, prêtes ? On compte sur vous pour partager votre #MammoCheck à vous !

Le saviez-vous ?
En France, 650 000 femmes sont atteintes d’un cancer du sein ou ont été touchées par cette maladie, 54 000 nouveaux cas de cancers du sein sont diagnostiqués chaque année et 12 000 femmes en décèdent. On estime qu’1 femme sur 8 sera touchée par le cancer du sein au cours de sa vie, d’où l’importance d’un dépistage précoce. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Dès 25 ans, une palpation par un professionnel de santé une fois par an est recommandée, et en plus dès 50 ans, une mammographie tous les deux ans. Ce droit au dépistage sauve des vies. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Merci <3
Un immense merci aux nanas et amies qui m’ont soutenu dans ce projet : Sarah, Cécile, Carole, Marine, Julie, Audrey ainsi que Capucine qui m’a présentée Céline, Présidente de l’association…

En savoir plus : Association Rose Azur / Institut du Sein Nice Santa Maria, 57 av. de la Californie à Nice (06 200) / Tél. 04 92 03 02 01 / Site Web / Instagram

Anne L.

eget felis ipsum leo. tempus vel, et, nec Donec lectus ut venenatis,