Nice

Carnaval de Nice : le Roi de la Mode en 10 photos

Depuis le 15 février et jusqu’à la fin du mois, le coeur de Nice bat au rythme de son Carnaval, un des plus beaux au monde ! Cette 136e édition, placée sous le signe de la mode, fait place à un roi et une reine 100% fashion et décalés. Pas moins de 17 chars allégoriques ou burlesques ont été imaginés et créés en secret, pendant de longs mois, dans la Maison de Carnaval à Riquier. Le résultat est tout simplement grandiose et magnifique.

C’est une ôde à la mode mais aussi une critique de la mode ! Une mode colorée, fun mais aussi responsable rendant hommage aux grands noms – comme Karl Lagerfeld disparu en 2019 – ou aux personnalités de ce monde. Mardi dernier, j’ai eu le privilège d’assister au corso carnavalesque illuminé et je vous propose un retour en 10 photos sur ce moment féérique qui a embrasé toute la Place Massena. L’avez-vous vu ?

Le Roi de la Mode par Chad Crowe – Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
La Reine de la Mode par Gérard Artufel – Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Le Diable s’habille en Ratapignata par Johan Garcia / Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Queen Coco and Prince par Chad Crowe - Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Queen Coco and Prince par Chad Crowe – Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Sneakers Avalanche par Isefac Bachelor - Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Sneakers Avalanche par Isefac Bachelor – Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
XXS Taille Mannequin par Kristian – Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Le compte de Fée par Gérard Artufel- Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Le compte de Fée par Gérard Artufel- Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr
Carnaval de Nice 2020 / Whataboutnice.fr

Le Corso Carnavalesque en chiffres :

  • 17 chars de 12m de long sur 3m de large et 8 à 17m de haut.
  • Les 3 chars de tête sont le Roi, la Reine et Carnavalon, leur fils (cette année, une fille)
  • 20 tonnes de confettis sont au cœur des Corsi et Batailles de fleurs.
  • 400m de tissus pour confectionner le costume du Roi.

Toutes les dates et billetterie en ligne : www.nicecarnaval.com

Bar à Thé : Maranna, le rendez-vous des gourmands

Il y a un peu plus d’un an, et suite à de belles expériences professionnelles à l’étranger, Claudia et Carla, deux soeurs passionnées, décident de se lancer dans une aventure gourmande à Nice, en ouvrant leur bar à thé : Maranna.

Impossible de passer à côté de ce petit établissement cosy de la rue Droite, dans la vieille ville, qui ne laisse pas indifférent. Avec sa jolie devanture végétale et sa mezzanine, Maranna donne le ton : ici, l’ambiance est intimiste et chaleureuse. On y vient entre amis ou en famille pour une jolie parenthèse gustative. Au départ salon de thé – avec sa propre marque de thés scrupuleusement sélectionnés par les hôtes des lieux – Maranna est devenu également un lieu de gourmandise.

A n’importe quelle heure de la journée, on peut donc y venir pour une simple pause thé savoureuse ou pour combler sa faim avec ce que l’on veut, en version sucrée ou salée. Il y en a pour tous les goûts. D’autant que tout est fait maison.

Maranna, côté brunch

Et quand vient le week-end, Maranna passe à l’heure du brunch. Celui-ci se décline en formule mini à 17 euros et maxi à 25 euros. L’occasion de se régaler avec un avocado toast, des pancakes géants – et vraiment déments et tellement moelleux – un cookie matcha au chocolat blanc ou bien encore des oeufs brouillés à la truffe… c’est un régal pour les yeux et les papilles ! Le tout est servi avec une boisson chaude et froide à choisir sur la carte comme les smoothies du jour. C’est un délice !

Et parce que Maranna Thé est aussi une boutique de thés, vous pourrez même prolonger le plaisir en rapportant le thé que vous avez dégusté. Une adresse coup de coeur à découvrir et à retenir !

Plus d’infos : Maranna Thé, 36 rue droite à Nice (vieille ville) / Ouvert du Mardi au Vendredi de 10h30 à 18h30, le samedi de 11h à 17h et le dimanche de 11h à 16h / Tél. 04 89 05 01 49 (réservation vivement conseillée pour les brunchs) / http://maranna-the.fr

Saint-Valentin : celle qui avait testé les applis de rencontres

0

Aujourd’hui c’est la Saint-Valentin, la Fête des amoureux… ou pas ! Une fois n’est pas coutume, suite à l’article de l’an dernier dédié à la « Saint-Valentin, sans Valentin » – que vous aviez adoré – j’ai eu envie d’écrire cette année un billet plus personnel encore mais léger sur le célibat. Un sujet que je connais bien puisque cette année encore – et à moins que je sois foudroyée par l’amour dans les heures qui suivent – ce sera sans.

Pas de chéri, pas de copain, pas de compagnon, pas de mec… peanuts ! Et c’est pas faute d’avoir essayé et d’essayer encore mais je ne rencontre pas celui qui me correspond. Parait-il que je suis compliquée pour certain(e)s, exigeante pour d’autres… en tout cas cela fait parler, intrigue ou inquiète – à la vue de ce que j’ai pu entendre ou même lire. Cela inquiète oui d’autant plus je n’ai pas peur de dire que je suis heureuse : célibataire, maman et heureuse. Pire même, puisque je viens tout juste d’avoir 40 ans : « Anne, faudrait peut-être que tu songes à refaire ta vie, le temps passe ! » Me dit-on. J’y songes bien sûr !

Bien sûr que j’aimerais aussi faire des soirées en amoureux, des balades à deux, des petits restaus, boire du vin et rire de rien. Bien sûr ! Mais pour l’instant tous ceux qui m’approchent ne me correspondent pas, ne restent pas ou ne tiennent pas le choc. Car non, je ne suis toujours pas un furet, ni une plante verte et puis, je ne sais pas si c’est l’âge mais j’ai une sorte de 6e sens « relou » qui ne cesse de me raconter des tas de choses : « N’y va pas, il y a un truc qui n’est pas clair chez lui », « c’est bizarre son comportement soudain tu ne trouves pas ? », « tiens, il te dit qu’il est chez lui mais ce n’est pas lui là-bas en train de boire un café ? »… et à chaque fois je peux être sûre que mon 6e sens avait raison. Donc note à moi-même : toujours écouter ma petite voix ! C’est peut-être pour cela aussi qu’il y a tant de couples mal-heureux. Il y a des choses du départ qui clochent et qu’on ne veut pas voir… et on y va quand même ! Bref, là est un autre sujet et pour ma part je n’y peux rien, c’est ainsi. En tout cas, j’y travaille !

Et pour cela, j’ai déjà testé les applications de rencontre et j’ai fait mes petits pronostics. Sur 10 hommes : 7 sont malheureux, 2 ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent et le seul équilibré qui reste ne veut pas de moi 😀 Veni, vidi, vici… J’ai testé et j’ai renoncé – jusqu’à la prochaine fois – car c’est quand même très chronophage et le soir quand je rentre à la maison, j’ai d’autres choses à faire. Et puis, j’avoue, je fais partie de celles qui croient en la vraie rencontre, dans la rue, au supermarché, au sport… oui je sais c’est beau de rêver ! En tout cas, et pour revenir à mon sujet, j’avais envie de vous dresser brièvement le profils de 7 types d’hommes croisés sur les applis et dignes de prétendre au Cesar du cinéma ! Dans la catégorie meilleur acteur, il y a donc…

Celui qui se prend pour Georges Clooney

Celui qui dit : « Passée la quarantaine, certaines femmes sont des antiquités »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « J’aime me balader aux bras des jeunettes »
– Option 2 : « Je refuse de vieillir »
– Option 3 : « Je suis un gros misogyne »
– Option 4 : « Je suis un ami de Yann Moix »

Celui qui se prend pour Bill Gates

Celui qui dit : « Les gilets jaunes, c’est pas les plus fortunés (rires) »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « Moi, j’ai de l’argent et ça pique pas au 10 de chaque mois lol »
– Option 2 : « Moi je peux entretenir une femme »
– Option 3 : « Je suis persuadé qu’avec le fric on peut tout avoir et acheter tout le monde »
– Option 4 : « J’adore mépriser le « petit peuple » »

Celui qui se prend pour Jul

Celui qui dit : « Sa va ? Tu fé koi dan la vi ? »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « Je n’ai jamais ouvert un livre »
– Option 2 : « Je pense que Bescherelle est la sauce que l’on met dans les lasagnes »
– Option 3 : « Je me suis arrêté à Bac -5 »
– Option 4 : « Je suis fan des anges de la télé-réalité »

Celui qui se prend pour Chandler

Celui qui dit : « Je recherche une belle amitié »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « Je recherche un plan cul »
– Option 2 : « Je ne suis pas libre et je préfère aller voir ailleurs »
– Option 3 : « J’ai besoin de regonfler mon ego. Tu veux bien m’aider ? »
– Option 4 : « J’ai déjà une femme, une maitresse et un chien »

Celui qui se prend pour Christian Grey

Celui qui dit : « Je suis un amant exceptionnel »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « J’aime bien les trucs un peu tordus »
– Option 2 : « J’ai une paire de menottes et un fouet »
– Option 3 : « Je recherche un plan cul »
– Option 4 : « Je cumule les conquêtes et cela flatte mon ego »

Celui qui se prend pour Ben Affleck

Celui qui dit : « Je viens de me séparer »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « Je recherche un plan cul »
– Option 2 : « On vit encore sous le même toit mais je vais bientôt déménager »
– Option 3 : « On vit encore sous le même toit »
– Option 4 : « Je vais me séparer mais je ne suis pas encore tout à fait prêt »

Celui qui se prend pour Chris Brown

Celui qui dit : « Je viens de loin mais je suis prêt à aimer »
Ce qu’il faut comprendre :
– Option 1 : « Je suis dépressif »
– Option 2 : « Je vis seul depuis peu mais mon ex était une folle »
– Option 3 : « Mon psy me dit que je suis prêt à aimer »
– Option 4 : « Je suis comme ça à cause de mon ex »

Et j’ai du en oublier ! Je suis moqueuse je sais mais c’est à prendre au second degré bien sûr car il y a aussi beaucoup de personnes très sympas et les échanges peuvent être très enrichissants !

Et vous, avez-vous déjà testé les Tinder, Meetic, Adopte et autres ? Peut-être que certain(e)s d’entre vous fêtent d’ailleurs leur première Saint-Valentin ensemble !

En tout cas, pour ma part, je continue ma petite route de maman célibataire et heureuse qui n’est pas prête à n’importe quoi pour rentrer dans des cases. A 40 ans, on ne veut plus jouer les infirmières, les psychologues ou les assistantes sociales…. en amour mais également dans tous les domaines. Alors mieux vaut prendre le temps et aller loin que se précipiter et se ramasser. Les longs brasiers sont toujours plus réconfortants que les feux de paille.

Anne L.

Expo : la fabuleuse histoire du cirque au Musée Masséna

Jusqu’au 1er mars, le Musée Masséna, à Nice, vous ouvre les portes du monde du cirque avec une exposition baptisée « Le cercle enchanté ». Placée sous le Haut Patronage de la Princesse Stéphanie de Monaco, cette retrospective raconte la fabuleuse histoire du cirque, de sa naissance – au 18e siècle – jusqu’à nos jours, grâce aux œuvres de la collection particulière d’Alain Frère, maire de Tourette-Levens et vice-président de la Métropole en charge de la Culture.

Maquette du cirque Zoo circus créé par Alfred Court Photo Ville de Nice-Musée Masséna

Côté piste ou côté coulisses, vous (re)découvrirez les clowns, les trapézistes, les funambules, les dresseurs, les jongleurs ou encore les écuyers à travers des costumes, des documents, des objets et des accessoires liés à une histoire, une vie de scène. Cette exposition sera aussi l’occasion de côtoyer les grands artistes comme Toulouse Lautrec, Pablo Picasso, Victor Vasarely… que le cirque a inspiré à travers leurs oeuvres.

Le cirque, c’est aussi…

Le stade de Buffalo Bill. Maquette, H 80 x L 176 cm. Collection du docteur Alain Frère Photo Ville de Nice-Musée Masséna

Mais le cirque c’est aussi les grandes familles que l’on connait tous – Amar, Bouglione, Gruss ou encore Zavatta – et les festivals mondialement connus comme celui de Monte-Carlo qui revient chaque année depuis plus de 40 ans sous le chapiteau de Fontvieille. Une exposition à ne manquer sous aucun prétexte pour les petits et les grands ! Tous en piste !

Sans oublier des spectacles de magie

En partenariat avec l’association Tous en Piste, des spectacles de magie et des démonstrations de jonglage sont également proposés : le Monde magique d’Alexia et des démonstration de jonglage.

Alexia, (ci-dessus), magicienne professionnelle accompagné de Rico son « perroquet » vous transporte dans leur monde magique et extraordinaire pour un spectacle drôle et interactif (45mn). Quand ? à partir du dimanche 9 et jusqu’au 26 février (sur réservation).

Marco, quant à lui, va vous faire découvrir la jonglerie, balles, massue, diabolo puis vous proposera une participation-découverte du jonglage. A vous de jouer ! Quand ? Du mercredi 12 février au dimanche 1er mars (sur réservation).

Plus d’infos : exposition « Le cercle enchanté », jusqu’au 1er mars 2020 de 10h à 18h au Musée Masséna, 65 rue de France à Nice (06000) / Horaires de 10h à 18h / Plusieurs tarifs applicables ainsi que le Pass Musée pour les niçois / Tel. 04 93 911 910 / Réservations des spectacles sur https://www.eventbrite.fr/o/ville-de-nice-musee-massena-28795484219

Exposition : Matisse, le sculpteur

Connu pour ses toiles pleines de couleurs et ses papiers découpés, Henri Matisse a aussi été un grand sculpteur. 

Pour la première fois en France depuis les années soixante-dix, le musée Matisse consacre une exposition à la sculpture d’Henri Matisse, une part importante de son œuvre encore trop méconnue. En effet, quand on évoque Matisse, on évoque le peintre et ses papiers découpés, plus rarement le sculpteur et ses sculptures qui n’ont pas aussi fortement marqué le grand public. Elles sont restées longtemps dans l’ombre de son œuvre peint.

Henri Matisse travaillant la sculpture Henriette II
Nice, place Charles-Félix, v. 1927
Reproduction d’une photographie d’archives. 
Original : Archives Henri Matisse / D.R

Ainsi, du 14 février au 4 mai prochain, le musée proposera l’exposition « Matisse – Métamorphoses ». Initié par le Kunsthaus Zurich, celle-ci a naturellement trouvé un écho favorable auprès du musée Matisse dont les collections sont historiquement constituées d’un riche ensemble de sculptures issues de la collection Jean Matisse : pas moins de 120 œuvres sculptures, peintures, dessins et photographies.

L’exposition porte essentiellement sur la méthode artistique que Matisse a appliquée pour quasiment toutes ses principales sculptures : la progression formelle dans Nu de dos, qui mène d’une mise en forme presque naturaliste jusqu’à une tournure radicalement stylisée, se retrouve aussi dans Nu couché, Jeannette et Henriette. La reprise du même motif, que l’artiste, en forçant l’abstraction et la stylisation, déforme de plus en plus d’une version à l’autre, est un trait caractéristique de sa sculpture.

« Matisse – Métamorphoses » présente ainsi le travail de plasticien de Matisse en mettant en lumière le processus de création et de transformation qui lʼanime. A voir absolument.

Plus d’infos : « Matisse – Métamorphoses », du 14 février au 4 mai 2020 / Musée Matisse, 164, avenue des Arènes de Cimiez – Nice / 04 93 81 08 08 / musee-matisse-nice.org / Tous les jours sauf le mardi de 10h à 17h

Vidéo // L’hiver sur la Côte d’Azur… en février 1956

0

A Nice et sur la Côte d’Azur, même si le grand soleil est de retour ces derniers jours, il faut avouer que les mois de novembre et décembre ont été catastrophiques avec les intempéries à répétition et toutes les tristes conséquences engendrées. Il y a des périodes, des cycles, des saisons étranges…

La preuve ! Sur le site de l’Institut National de l’Audiovisuel (Ina.fr) j’ai déniché cette vidéo datant du 4 février 1956 de Provence Magazine. Elle a 64 ans et c’est un petit trésor à regarder du début à la fin. Et avec le son ! Nous sommes donc en plein hiver, en Provence, à Marseille, Cannes, Antibes, Nice… au bord de la mer et une vague de froid inhabituel s’abat sur cette terre « d’ordinaire favorisée des dieux« . Je ne vous en dis pas plus et vous laisse visionner cette merveille… quand « La Côte d’Azur paye son tribut à l’hiver » !

Si elle ne s’affiche pas, vous pouvez cliquer ici directement !

Save the date : les temps forts en 2020 sur la Côte d’Azur

2020 promet d’être riche en évènements à Nice et sur la Côte d’Azur ! Alors, pour commencer cette nouvelle année sous les meilleurs auspices, je vous propose une petite sélection de temps forts qui vont jalonner la Côte d’Azur en 2020. D’Auron à Menton, de Nice à Monaco… tour d’horizon de mes immanquables ! Prenez date !

Pour les amateurs de gastronomie et de ski, rendez-vous du 18 au 24 janvier à Auron pour la 9e édition de Chefs au Sommet ! Pendant une semaine, les plus grands chefs de la région vous invitent à découvrir leur univers à travers des ateliers, des démonstrations, des conférences, des diners gastronomiques et de nombreuses autres animations. Plus d’infos sur auron.com

Impossible, ensuite, de passer à côté du Carnaval de Nice qui revient du 15 au 29 février sous les couleurs du Roi de la Mode pour une 136e édition. Pendant 15 jours, les Corsi carnavalesques et les Batailles de fleurs offriront un spectacle burlesque dédié à la mode sous toutes ses coutures pour vous amuser. Plus d’infos sur nicecarnaval.com

On ne manquera pas non plus la Fête du Citron à Menton. Du 15 février au 3 mars, la célèbre fête des agrumes célèbre Les Fêtes du Monde. Cette 87ème édition traversera les quatre coins de la planète : 12 décors ornés d’agrumes inviteront au voyage, du Mexique avec l’univers fascinant du Dia de los Muertos à la Fête des lanternes en Chine. Plus d’infos sur fete-du-citron.com

Au retour du printemps, impossible de louper ExpoRose à Grasse du 8 au 10 mai. Pendant 3 jours, Grasse célèbre la rose et devient un jardin immense : 6 000 roses en bouquets, 15 000 rosiers mis en vente et 25 000 fleurs coupées pour rehausser les fontaines et les façades. Et pour 2020, ExpoRose célèbre 50 ans d’histoire en revisitant les grands classiques du cinéma et du parfum. Plus d’infos sur tourisme.paysdegrasse.fr 

Pendant l’été, de nombreux festivals de musique viendront donner le La. A Nice le Nice Jazz Festival revient du 17 au 21 juillet sur la Place Masséna et au Jardin Albert 1er. Même si la programmation n’a pas encore été dévoilée, chaque année, les talents se succèdent sur scène !

Du côté de Juan-les-Pins, la 60 édition de Jazz à Juan – du 9 au 22 juillet – annonce déjà quelques belles têtes d’affiche à l’instar de Lionel Richie, Marcus Miller ou encore Ibrahim Maalouf ! D’autres festivals viendront ponctuer la saison comme Les Nuits du Sud à Vence, les Plages Électro à Cannes ou encore le Festival Crossover. Plus d’infos auprès de chaque festival.

Dans un tout autre registre et pour les amoureux de voitures, le Grimaldi Forum de Monaco vous proposera l’exposition « Monaco et l’automobile, de 1893 à nos jours » du 11 juillet au 6 septembre prochain. Pour la première fois au pied du circuit mythique, une exposition-événement va retracer l’histoire de l’épopée automobile. Plus d’infos sur grimaldiforum.com

Il ne s’agit là que d’un échantillon de ce qu’il vous attend cette année sur la Côte d’Azur ! Bien d’autres évènements sont au programme : des festivals de musique, des compétitions sportives, des expositions… sans oublier le Festival du Livre, mais aussi Nice Fictions, Un Festival c’est trop court, le Festival des Jeux de Cannes, le Festival de Cannes, le Grand Prix de Monaco… la liste est longue !

Un très bon début d’année à tous !

Anne L.

mattis sem, eleifend diam elit. Aenean