mot-clés Articles incluant les mot-clés "nice"

nice

Back Pack sur Whataboutnice.fr / 2017

A Nice, du côté de Lépante, un sandwich bar vous invite à faire le tour du monde : Back Pack. En plus tout est fait maison et frais. On n’en fait qu’une bouchée.

Back Pack sur Whataboutnice.fr / 2017Depuis quelques mois à Nice, une nouvelle adresse gourmande a ouvert ses portes à Nice, plus précisément au numéro 2 de la rue Lépante : Back Pack.

Reconnaissable entre tous avec son incroyable devanture gravée, représentant l’artiste-peintre mexicaine Frida Kahlo, ce bar à sandwich change les codes. Ici, point de sandwich jambon/beurre ! Back Pack vous emmène faire un tour du monde des saveurs dans un cadre unique, où l’art pluriel est à l’honneur avec des expositions itinérantes d’artistes locaux.

Ouvert à l’initiative de Virginie, ancienne gérante du Bliss Bar et de Nicolas, auparavant journaliste, ces deux voyageurs au long cours ont eu envie de lancer un café restaurant tout cocooning, offrant une cuisine fraîche et créative, inspirée par la street food.

Ainsi, à la carte, on pourra se régaler avec un Chivito, burger chilien, un Pastrami, pour les new-yorkais dans l’âme, un Hot Asian version vietnamienne, un Completo vénézuélien ou encore avec un traditionnel Pan Bagnat nissart. Le tout est servi à l’assiette et avec le sourire.

FAire l’Aperitivo chez Back Pack

Chaque jour également, Nicolas vous concocte des salades composées, réalisées minute et uniquement avec des produits frais et de saison. Et pour accompagner ces plats, un choix de bières provenant des 4 coins du monde… et à consommer avec modération bien entendu !

Pour finir sur une note sucrée, comptez sur les délicieuses pâtisseries maison qui sont… à tomber ! Mention spéciale pour le tiramisu qui se déguste les yeux fermés. Tous les matins, Back Pack propose des formules petit-déjeuners et l’après-midi, passe en mode goûter. L’occasion de se poser avec une tasse de thé fumante et un de ces merveilleux sablés fourrés à la confiture de lait.

Back Pack sur Whataboutnice.fr / 2017

Enfin, pour les amateurs d’afterworks, Back Pack propose tous les jeudis et vendredis soirs, de 18h à 22h, l’Aperitivo. Au programme : buffet frais, bières et vins au verre ou en bouteille… arrosé de bons sons et de rires à souhait.

Plus d’infos : Back Pack 2, rue de Lépante – 06000 Nice / 06 26 47 24 01 / contact@back-pack.fr / Facebook / Tarifs : 8,5€ le sandwich / Du lundi au vendredi : du lundi au mercredi de 8h à 18h et les jeudis et vendredis de 8h à 22h / Site : http://back-pack.fr/

20140617_130406Il y a quelques temps sur le blog, je vous proposais un billet pour (re)découvrir Nice, en 10 plaisirs tout simples à consommer sans modération et qui ne coûtent rien ou quelques euros. Aujourd’hui, je vous propose une version romantico-bisounours du billet pour les amoureux, les couples, les amants, les tourtereaux, les époux, les inséparables… bref tous ceux et celles qui s’aiment sur la Côte d’Azur.

Pour la petite histoire, c’est en allant faire mon footing matinal, et en passant devant deux « amoureux » en train de se bécoter (sur un banc public), que j’ai pensé aux Amoureux de Peynet et cette idée m’est venue… Car oui, avec sa moitié – au bout de 6 mois ou de 15 ans de relation – on est toujours à la recherche d’endroits romantiques pour profiter d’instants magiques (ou pour tenter de raviver la flamme).

Messieurs, Mesdames, avant de lire la suite, je vous informe que tout cela pourrait être ensuite agrémenté d’un joli pique-nique, d’une bouteille de champagne, d’une bouteille de rosé, de musique, de graou-graou, de papouilles, de selfies, de bla-bla plein de soupe et de niaiseries… et pourquoi pas d’une bague.

On évitera cependant de profiter de ces moments pour parler de ses ex-conquêtes, pour faire des reproches à l’autre sur le ménage, pour parler de son/sa collègue de travail qui est formidable ou même pour rompre. Ce dernier opus pourra faire l’objet d’un billet à part entière. En attendant, savourez bien tous ces instants…

1. Admirer le coucher de soleil à la Pointe de Rauba Capeu à Nice. Toute l’année, à chaque tombée de la nuit, on y recoule de longues heures paisibles face à un paysage unique à la lumière changeante. L’hiver prévoir une petite laine car il y a souvent du vent !

1_cculturespaces2. Louer un Vélo Bleu et sillonner la Promenade Anglais, via la piste cyclable, en s’octroyant des petites pauses, assis face à la mer… et sur une chaise Bleue bien sûr. Parfait pour voir la vie en rose !

3. Prendre de la hauteur, direction la Colline du Château à Nice qui offre une vue unique. Histoire d’épater sa moitié, une jolie cascade pourra vous aider à rejouer le scénario de la Dolce Vita de Federico Fellini.

4. Aller conter fleurette à la Villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat, qui compte 9 jardins thématiques dont la Roseraie, un enchantement pour les yeux et pour les sens ! L’occasion de scander ses plus beaux vers à madame…

5. Se balader à la tombée de la nuit sur le Port de Saint-Jean-Cap-Ferrat et marcher, main dans la main, jusqu’au phare. Eté comme hiver, le romantisme est assuré, avec, en toile de fond, le cliquetis de la mer. On évitera cependant les jours de grands vents pour garder une dignité capillaire.

la-rue-obscure

6. Se cacher dans la Rue Obscure à Villefranche-sur-Mer. Située le long du premier rempart, cette rue est accessible à pieds depuis la vieille ville qui domine le port de la Santé. C’est un endroit mystérieux. Parfait, messieurs, pour jouer les chevaliers.

7. Prendre la mer à Cannes, direction les Iles de Lérins pour une journée « nature peinture et sac-à-dos » sur l’île Saint-Honorat ou l’île Sainte-Marguerite. Ici le silence est de rigueur. Madame ne la ramènera pas trop et monsieur devra lire dans ses yeux.

8. Se faire une virée au Cap d’Antibes, pour réveiller et mettre au grand jour sa beauté sauvage et naturelle, toujours en mode « nature peinture et sac-à-dos ». Paysages incroyables garantis !

9. murdepeynet_200_200_0Se dépayser dans le Jardin Japonais de Monaco, zen à souhait ! Ce surprenant espace vert de 7000m² est une authentique oeuvre d’art. Ponts, cascades, canetons… tous les ingrédients sont réunis pour enchainer sur une soirée sushis.

10. Enfin, et puisque c’est de cette idée que part le billet : aller se recueillir et méditer devant le Mur des Amoureux de Peynet au Cannet, passage quasi-obligé des amoureux, et, dans la foulée, aller visiter le très chouette Musée dédié à Antibes. So romantic !

Et vous quels sont vos plaisirs tout simples en amoureux ?

Anne Lombardo.

Crédit (à la une) : Les Amoureux / Peynet

Maison du don / Whataboutnice.fr - 2016

Maison du don / Whataboutnice.fr - 2016Depuis que j’ai créé ce blog, j’ai à cœur de vous proposer mes adresses incontournables à Nice et sur la Côte d’Azur. Aujourd’hui encore, et même si nous sortons de la ligne éditoriale du blog, je compte bien vous parler d’un endroit où nous devrions tous aller : La Maison du Don à Nice.

Alors certes, il ne s’agit pas là du dernier endroit tendance pour shopper des pièces de créateurs azuréens ou d’un restaurant qu’il faut absolument tester, mais bel et bien d’un lieu incontournable. Késako ? C’est un lieu où l’on collecte du sang pour répondre aux besoins des malades.

Car depuis quelques années, et en complément des collectes mobiles, l’Etablissement français du sang (EFS) s’est implanté de manière permanente au sein de toutes les grandes villes de France avec des sites « Nouvelle génération » comme à Nice, avec la Maison du Don situé au numéro 45 de la rue Auguste Gal, juste au-dessus de Carrefour TNL.

Quel que soit le type de don – sang total, plaquettes ou don de plasma – le confort et la convivialité sont au rendez-vous et l’équipe est aux petits soins ! En plus, tout au long de l’année, une multitude d’évènements sont au programme : le 2 février, à l’occasion de la Chandeleur, des crêpes seront servies aux donneurs ; le 14 février – jour de la Saint Valentin – des cadeaux seront distribuées aux amoureux ; du lundi 27 février au samedi 4 mars, à l’occasion de la semaine du bien-être, les donneurs pourront bénéficier de prestations comme des séances de réflexologie, de massage ou encore de sophrologie ; Du 10 au 14 avril, les donneurs pourront déguster des mets concoctés par des chefs niçois et/ou des étudiants en écoles hôtelières… et plein d’autres animations à découvrir sur le site dondusang.net. Et puis si vous avez des doutes, des questions sur le don du sang, n’hésitez pas à demander conseils à la très chouette équipe de la Maison du don !

Ne l’oublions pas, le don du sang est un geste altruiste et indispensable qui sauve des milliers de vie. Les réserves diminuent et l’ESF a besoin de nous tous !

Plus d’infos : La maison du don de Nice accueille les donneurs tous au long de l’année au 45, rue Auguste Gal – 1er étage du centre commercial Nice TNL, le lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 9h30 à 16h30 et le jeudi de 11h à 18h / www.dondusang.net / Facebook

absolu-spa

equipe-absolu-spa-elise-camille-laure-5Pour fuir le brouhaha de la ville, les caprices de nos mioches et ce(ux) qui nous pollue(nt) au quotidien… rien de telle qu’une pause détente rien que pour soi. Et dans un spa c’est encore mieux.

En plein cœur de Nice, à quelques pas de la Promenade des Anglais, je vous invite à pousser la porte de l’Absolu Spa, une adresse cocooning entièrement dédiée à votre bien-être et ouverte en 2012 à l’initiative de la pétillante Laure. Ici, point de stress ni de tensions, d’ondes négatives ou énergivores ! La seule chose à laquelle vous devez penser c’est à vous et rien qu’à vous !

Dans cet espace de 300m², Laure et son équipe de professionnelles vous invitent au relâchement total du corps et de l’esprit. Hammam et zone hydro, espace balnéo, cabine individuelle et duo, bar à masques, bar à ongles, spa pédicure… viennent s’ajouter à une carte de soins Carita, prestigieuse marque dédiée à la haute-beauté, ainsi que des massages et des forfaits délicieusement signés Cinq Mondes (seul Spa à Nice labellisé). Au programme, des rituels de voyages sensoriels pour une détente Absolu, à l’instar du forfait Escapade Détente comprenant Hammam, Cérémonial du Thé et Modelage… pour partir loin loin loin de Nice.

J’ai testé le soin massage du visage Cinq Mondes « sublimateur rituel aux Cinq Fleurs ». Une heure de pur bonheur d’où je suis ressortie plus détendue et zen que jamais. Nettoyage, gommage, modelage… un moment magique à offrir ou à s’offrir…

Infos pratiques : Absolu Spa est situé au 25 rue Meyerbeer à Nice (PLAN). Ouvert le lundi de 14h à 19h, du mardi au vendredi de 10h à 19h et le samedi de 10h à 18h. Soins sur RDV. Tél. 04 93 82 97 57 / Email : contact@absoluspa.com  / www.absoluspa.com (avec un e-shop) / Facebook

Pastis de nice / whataboutnice.fr

Pastis de nice / whataboutnice.frPetits farcis, pan bagnat, socca ou encore tourte de blette… les spécialités niçoises n’ont certainement plus de secret pour vous ! Mais saviez-vous que Nice s’enorgueillit également d’avoir son pastis. Oui, vous avez bien entendu et le Pastis de Nice* existe bel et bien.

En effet, depuis plus de 25 ans, c’est le Père Gil Florini, recteur du sanctuaire de la Madone d’Utelle et Curé-Doyen à Nice, qui déploie ses talents pour créer des apéritifs et des liqueurs mais aussi le Pastis. La fameuse boisson au goût d’anis et de réglisse n’est plus seulement l’apanage de Marseille. La preuve. Mon père, enfin le nôtre, a concocté un délicieux breuvage avec des plantes cueillies non loin de chez nous.

C’est ainsi qu’est né le Pastis de Nice, pastis artisanal élaboré selon les anciennes méthodes. A déguster hiver comme été, noyée dans un peu ou beaucoup d’eau, il se prête à merveille aux longues soirées d’été, aux parties de pétanques mais également aux douces soirées d’hiver.

Le Pastis de Nice a aussi sa boutique et sa fabrique au n°6 de la rue Vernier à Nice, non loin de la Gare Sncf. En plus de la divine boisson – déclinée en Pastis de Nice, Pastis Père Gil et Pastis du Comte Rouge – on peut y acheter plein de gourmandises sucrées et salées, des liqueurs, des boissons sans alcool ou encore des produits monastiques 100% nissart.

Mes coups de cœur ? Le panettone – Lou Pastissoun Nissart – fabriquée de façon artisanale, rehaussé d’une légère touche de Pastis, de Nice bien évidemment ainsi que le Jus de Pomme de la Madone, sans sucre ajouté et vraiment délicieux. Depuis peu, il y a même un coin « merenda » pour goûter sur place tous les produits.

Pastis de Nice : bon plan !

A l’occasion des fêtes, la boutique vous propose de nombreuses idées cadeaux pour tous les budgets et notamment des coffrets à composer soi-même. Bon plan ! Avec le code promo NOEL PASTIS DE NICE, bénéficiez de 30% de réduction sur vos achats en boutique !

Plus d’infos : Pastis de Nice (boutique et fabrique), 6 rue Vernier à Nice – 04 93 92 60 29 / Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 19h / Facebook / www.pastisdenice.com / boutique@pastisdenice.com

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé…

Aux commandes d’un Airbus A320
Appelez-moi commandant ! © Whataboutnice.fr -2014

« J’arrêterais d’avoir peur en avion quand les gens arrêteront d’applaudir le pilote à l’atterrissage ». Nous avons tous rigolé sur cette célèbre phrase de l’humoriste Gad Elmaleh, puisqu’on a tous déjà eu des frayeurs en avion et/ou applaudi le pilote après un atterrissage musclé… non ?

Moi la première, et je l’avoue haut et fort, j’ai (un peu) peur en avion : je ferme les yeux au décollage et mon coeur bat la chamade au moindre bruit ou à la moindre turbulence en vol… enfin, j’arrive reprend mon souffle à l’atterrissage. Bref, c’est à chaque fois une petite épreuve… et si j’ai peur c’est parce que je ne sais pas comment ça marche un avion, comment ça se pilote. Aussi, l’invitation pour découvrir le centre de simulation AviaSim est tombée à pic !

Unique en Europe

« AviaSim a été lancé à Lyon en septembre 2010 et compte aujourd’hui 13 centres en France dont celui de Nice », explique Thomas Gasser , fondateur de la marque. AviaSim – unique en Europe – vous propose de prendre les commandes d’un Airbus A320. « Que vous soyez amateur ou passionné, notre simulateur de vol est accessible à tout un chacun », ajoute Christopher Reville, aux commandes du centre de Nice. « En proposant un simulateur de haute technologie, la volonté d’AviaSim est d’immerger le public dans un environnement réaliste ».

Le principe ?

IMG_3634
Un des trois pilotes instructeurs chez AviaSim Nice © Whataboutnice.fr -2014

Après 20 minutes de briefing avec l’un des 3 instructeurs – tous pilotes professionnels – place  à la pratique. Une fois le vol souhaité choisi (24 000 aéroports possibles), la main droite est sur les manettes des gaz, l’autre sur les commandes… l’avion accélère et prend alors son envol. Une fois la vitesse de croisière atteinte, plusieurs choix s’offrent alors au pilote : profiter en admirant la vue, ou, pourquoi pas, pimenter le voyage en ajoutant des pannes et des conditions météorologiques délicates comme du vent, de l’orage, de la neige… puis vient l’atterrissage. On n’oublie pas de ralentir l’appareil, sortir le train et les volets et se pose tout en douceur sur la piste (enfin on essaie). J’ai testé (voir la vidéo sur Facebook) et c’est comme si on y était. Au dessus de New York précisément. Les sensations sont assurées ! Plusieurs packs sont disponibles à partir de 99€ ainsi que des stages « anti-stress » pour les phobiques de l’avion. Alors, tentez par l’expérience ?

Plus d’infos : le centre de simulation AviaSim est situé au n°3 Promenade de la Plage à Cagnes-sur-Mer. Plusieurs packs disponibles à partir de 99€ : Découverte (40mn de vol et 20mn de briefing), Duo (50mn de vol et 20mn de briefing), Sensations (70mn de vol et 20mn de briefing) et Expert (120mn de vol et 20mn de briefing). Réservez dès à présent votre vol sur www.aviasim.fr ou par Tél. au 04 93 08 99 50. La page Facebook c’est par ici !

Claire Bosio Photographe

A 28 ans, Claire Bosio est une photographe professionnelle pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur. En quelques lignes, je vous invite à découvrir la passion, le métier et l’univers de cette niçoise pleine de talents.

Claire Bosio PhotographeAussi loin qu’elle se souvienne, Claire (ci-contre) a eu un véritable déclic pour la photo alors qu’elle n’était encore qu’une petite fille. « Mon père était passionné de photo et possédait un vieil appareil, un Yashica », raconte la jeune femme. « Il développait même ses photos. Le jour où j’ai eu son appareil photo entre les mains, j’ai eu une véritable révélation », ajoute-t-elle. C’est ainsi qu’elle a commencé à faire des photos : d’abord avec des jetables puis avec des appareils à pellicules… elle achète son premier Reflex à l’âge de 21 ans.

« Je suis fan de photos. Il y en a partout accrochées chez moi. Les photos ce sont les souvenirs, le temps qui passe », confie-t-elle. « En faisant des photos, j’ai la sensation de prendre l’instant, de figer le moment présent ». Au départ, elle faisait des photos pour le plaisir puis est vite devenue accro. Jamais sans son appareil, elle a commencé par shooter ses amis, sa famille et même les animaux. « Mon père m’avait emmené au Zoo de Berlin et j’avais adoré attendre de longues minutes pour shooter les animaux », se souvient Claire.

La vie n’étant pas une route toute droite, elle l’a d’abord entrainée dans les dédalles du Vieux-Nice où elle a exercé le métier de factrice pendant plusieurs années. Et le Vieux-Nice, elle le connaît comme sa poche, jusque dans le moindre recoin. De ses tournées, elle en a ramené plein de jolies histoires, de petites adresses et de belles rencontres qui lui ont même permis de décrocher des prix à des concours de photographies.

Et il y a un an, elle décide de prendre un nouveau virage et se lance comme photographe professionnelle. Aujourd’hui spécialiste des portraits, elle les préfère « volés » et « inattendus » et de préférence en extérieur « car la lumière ici est incroyable », explique-t-elle. Elle aime aussi couvrir les mariages, faire des photos reportages, notamment dans des lieux insolites comme dans des maisons abandonnées. Et crapahuter pour avoir le meilleur angle de vue possible ne lui fait pas peur ! Et si c’est vous qui êtes devant l’objectif de Claire, n’ayez crainte, en plus d’être très sympathique, elle saura vous mettre à l’aise et s’il le faut elle emploiera même des moyens légaux comme la danse de la frite…

Plus d’infos : Claire Bosio / Tél. 06 19 38 90 15 / clairebosio@hotmail.fr / Facebook / http://clairebosio.com/ / Voici un aperçu de son travail dans un montage photo que j’ai réalisé. Le mieux est encore d’aller faire un tour sur son site internet.

Claire Bosio PhotographeClaire Bosio Photographe

Redécouvrez #WAN

0
Le Bistrot Gourmand, c’est le nom du nouveau restaurant récemment inauguré à Cap d’Ail. Une cuisine traditionnelle et du bon vin ? What else ?!