mot-clés Articles incluant les mot-clés "promenade des anglais"

promenade des anglais

Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer

Dans ce nouveau billet, il est question de shooting et de photos mais pas seulement. Il est aussi question d’une belle rencontre avec des femmes qui ont quelque chose à exprimer, à travers leur art et leur talent.

Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. PhotographyLa vie est faite de rencontres, des mauvaises et des bonnes. Il n’y a jamais de hasard et toutes nous enseignent quelque chose. Inutile de s’étendre sur les leçons des mauvaises. J’en laisse le soin à Facebook et à ses incroyables citations. Le rapport avec cet article ?

Il est certes question de shooting et de looks, mais c’est avant tout l’histoire de rencontres et de belles rencontres. Celles qui sont évidentes, fluides et sans fausse note. Celles qui vous décrochent des rires francs et sans jugement. Et puis surtout, c’est l’histoire de rencontres avec des femmes. Des guerrières, des « nanas » qui en ont, qui ont vécu et portent en elles un pouvoir et une énergie indescriptible. Ce shooting-là, c’est tout ça à la fois : c’est une rencontre avec des femmes… et uniquement une affaire de femmes, devenu le thème de ce shooting.

Une histoire à raconter

L’idée de départ provient de Mouna Marini, créatrice des incroyables bijoux Beads of Aquarius, dont je vous ai récemment parlé sur le blog. Elle souhaitait réunir deux bloggeuses : des femmes tout simplement, uniques, avec leurs charmes et leurs imperfections, leurs histoires à raconter et leurs messages à faire passer.

C’est ainsi que l’incroyable Cris, auteure du blog Unfinites et moi-même, nous nous sommes retrouvées à vivre cette nouvelle aventure ensemble. Sur son blog, la belle et audacieuse Cris nous distille, avec style et avec des mots bien pensés, ses conseils mode, telle une ordonnance beauté pour mieux appréhender son estime de soi. Son but ? Que chacune exprime sa féminité à souhait. On ne peut que craquer pour ses billets plein de bonnes ondes et d’énergies positives !

Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography

Pour réaliser ce shooting, et comme vous vous en doutez, nous nous sommes entourées d’une équipe… de femmes. Côté make-up, je ne vous la présente plus : Juliette autrement dit Romy Tendances. Make-up artist et conseillère en image, c’est ma petite fée de la beauté dont je ne peux plus me passer. Car en plus d’être une professionnelle jusqu’au bout des ongles, c’est une véritable amie à qui je dois beaucoup. Elle jongle avec les pinceaux, les couleurs et les textures pour révéler notre beauté et réveiller un peu plus encore la femme qui est en nous. Elle met des étoiles plein les yeux !

Le pouvoir des femmes

A la photo, et en vraies princesses des temps modernes, nous n’avions pas une, mais deux photographes : Lesley et Sarah. Pour la petite histoire, c’est d’abord un homme – le talentueux Camille Dufosse pour le ne pas le citer – qui devait endosser le rôle de photographe de mode. N’étant pas disponible ce jour-là, il m’a vivement conseillé une certaine Lesley. Un échange de message plus tard, la voilà partante pour l’aventure. Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, elle allait même nous proposer de shooter avec sa « partner in crime », Sarah.

Quand les femmes s'en mêlent ©  © Sarah Stefani Wedding Photographer
Lesley par Sarah © Sarah Stefani Wedding Photographer

Un duo de charme et de choc qui décoiffe, rires inclus ! Spécialisées dans les photos de mariage et lifestyle, les deux consœurs mais aussi amies, ont plus d’un cliché dans leur appareil photo, qu’elles manient comme personne. Avec elles, impossible de ne pas sourire, de ne pas se laisser aller, de ne pas être soi-même devant l’objectif. La photo coule dans leur veine et le résultat est sans appel : je suis fan de leur travail – de leur art devrais-je dire.

Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
Sarah par Lesley © Lesley S. Photography

Enfin, pour la coiffure, nous avons décidé d’improviser. Côté fringues et côté shoes aussi d’ailleurs. Tout provient de nos penderies et de celle de Mouna. Seuls les bijoux sont griffés Beads of Aquarius. Nous voulions montrer que la beauté ne tient pas à grand-chose. Une belle pièce avec une tenue simple et le tour est joué.

Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography

Le jour du shooting, rendez-vous était donné à l’Hôtel Le Royal, situé au n°23 de la Promenade des Anglais à Nice. Impossible de passer outre cet ancien Palace – le plus vieux de Nice – qui offre une magnifique façade néo-classique. Aujourd’hui estampillé 3 étoiles, il compte 140 chambres, toutes parfaitement équipées, avec des vues à couper le souffle. Sa particularité ? Des œuvres du sculpteur Richard Mas ont pris possession des lieux. Des sculptures toutes en rondeurs, sensuelles, voluptueuses et pleines de couleurs… à l’image des femmes que nous sommes. Nous avons commencé le shooting à l’hôtel puis, nous avons décidé d’aller fouler, pieds nus, notre Promenade des Anglais. Elle aussi a son histoire, tragique, et est aujourd’hui, plus belle que jamais.

La suite, je vous propose de la découvrir en photos…
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography
Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography
Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography
Quand les femmes s'en mêlent © Sarah Stefani Wedding Photographer
© Sarah Stefani Wedding Photographer
Quand les femmes s'en mêlent ©  Lesley S. Photography
© Lesley S. Photography
Journées Européennes des Métiers d’Art

Les femmes aux JEMA / Whataboutnice.frDans le cadre des Journées Européennes Des Métiers D’Art, Beads of Aquarius vient à la rencontre du public et vous donne rendez-vous à l’Hôtel Le Royal (Salle Catherine Ségurane) les vendredis 31 mars (de 11h à 19h), samedi 1er (de 11h à 20h) et dimanche 2 avril (de 11h à 19h) avec une exposition baptisée « Autour du bijou brodé d’art ». Mouna Marini présentera pour l’occasion des pièces uniques de bijoux brodés et tissés à l’aiguille autour de pierres fines et pierres semi-précieuses. Et en plus, nous y serons toutes… photos itou version grand format ! Plus d’infos sur http://journeesdesmetiersdart.fr/. Et sinon retrouvez les sublimes bijoux Beads of Aquarius sur l’e-shop d’Etsy (à partir de 40€) / Facebook / Site Web / beadsofaquarius@yahoo.fr

Un grand merci à :

- Lesley S. Photography : Facebook / Site Web
*

– Sarah Stefani Wedding Photographer : Facebook / Site Web
*

– Romy Tendances : Facebook / Site Web
*

– L’Hôtel Le Royal : 23 Promenade des Anglais 06000 Nice / rroyal@vacancesbleues.fr / Site Web
*

– Cris, auteure du blog Unfinités : Facebook / Site Web
*

– Et aussi à Céline, architecte d’intérieur (Bleu Morange), pour son humour à toute épreuve : Facebook

<3

« On nous fait croire
Que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires
Dérisions de nous dérisoires… »

Ces paroles – issues de Foule sentimentale, chanson écrite, composée et interprétée par l’irremplaçable Alain Souchon – je me les répète (10 fois s’il le faut) dès que l’appel de la carte bleue est trop fort et que mes comptes flirtent plus avec le rouge qu’avec le vert (on est blogueur ou on ne l’est pas). Je me les répète aussi pour me persuader et me convaincre que « non, une nouvelle robe, une nouvelle paire de pompes…  ne me rendront pas plus heureuse » (méthode Coué quand tu me tiens !).

Aussi, à quelques jour du coup d’envoi des soldes d’été (1er juillet 2015 dans le 06), j’ai eu envie de lister 10 plaisirs tout simples à consommer sans modération à Nice… qui ne coûtent rien ou pas grand chose (moins de 5€).

1 / Faire son marché sur le Cours Saleya et s’offrir un bouquet d’œillets ou de roses… ou des jolies tomates rouges et jaunes (pas à petits pois) pour égayer sa table et belle-maman.

2 / Dégustez quelques-unes des typiques spécialités culinaires niçoises, Socca ou pissaladière (accompagnées d’un verre de Rosé bien frais).

3 / Se balader sur la Promenade des Anglais puis contempler l’horizon assis sur l’une des célèbres Chaises (Bleues). Attention aux mouettes !

4 / Pique-niquer dans le parc de la Colline du Château et s’émerveiller devant le magnifique panorama sur la Baie des Anges et le Port (mais pas pendant la Fête du PC Château)

5 / Boire un petit café sur l’une des terrasses ensoleillées de la Place Garibaldi et saluer Giuseppe Garibaldi, héros de l’unification italienne (interrogation écrite dans la foulée).

6 / Se perdre dans les ruelles du Vieux-Nice en dégustant une glace (de chez Fenocchio par exemple) et admirer palais, églises et monuments… un guide à l’appui.

promenade-des-anglais

7 / Aller courir sur la Promenade des Anglais - très tôt le matin avant que Nice se réveille – musique dans les oreilles, et donner le meilleur de soi-même… au moins 30 minutes.

8 / Se balader sur la Promenade du Paillon et admirer la valse des jets d’eau… et les enfants courir dedans (et trempés de la tête aux pieds).

9 / Admirer le coucher de soleil à la Pointe de Rauba Capeu et se prendre pour Francis Lalanne à la guitare.

10 / Prendre un bain de soleil sur l’une des jolies Plages de galets de Nice, sans oublier son matelas et ses jolies Méduse pour sortir de la mer avec élégance… ou pas.

Et vous, quels sont vos petits plaisirs à Nice ?

par -
0

On en présente plus Le Negresco. Du haut de son grand siècle, il domine et veille sur la Promenade des Anglais depuis 1913, affichant fièrement sa coupole rose, estampillée de touches de vert clair… et de vert il en est question, puisque l’hôtel a récemment obtenu la certification Ecolabel.

Le Negresco © Whataboutnice.fr - 2014Le Negresco  a officiellement ouvert ses portes le 8 janvier 1913 sous l’impulsion d’un certain Henri Negrescu, soucieux d’accueillir les nobles et les souverains qui venaient passer l’hiver sur la Côte. Plus qu’un hôtel  5 étoiles, cet établissement hors du commun reste aujourd’hui le symbole de Nice et plus largement celui de la Côte d’Azur. Mariant l’ancien au contemporain, l’établissement compte 96 chambres et 21 suites, aménagées et personnalisées avec d’exceptionnels meubles d’époque. Du style Louis XIII à l’art moderne, cinq siècles d’histoire y sont représentés.

Se mettre au vert

Depuis le mois d’avril, Le Negresco est le premier hôtel 5* de la Côte d’Azur certifié Ecolabel européen. Ce label exige d’importants efforts  en matière de consommations d’énergie, d’eau, de gestion des déchets…
C’est dans ce contexte que l’établissement a procédé, par exemple, au changement de l’ensemble de son système d’éclairage avec le remplacement de 5 800 ampoules par des ampoules à basse consommation, pour un gain de 80 000 euros par an de consommation d’électricité. Un palace oui, mais écolo !

Cet établissement hors du commun, je vous invite à le découvrir en 20 photos sur la page facebook de Whataboutnice, par ici

Plus d’infos : Le Negresco est situé au 37, Promenade des Anglais, 06000 Nice. Tel: +33 (0)4 9316 6400 / info@lenegresco.com / www.lenegresco.com

Avec l’été, revient son lot de festivals tous aussi attrayants les uns que les autres. Après l’incontournable Festival de Jazz qui voit défiler les plus grandes pointures musicales, mon coup de cœur revient à Prom’ Party dont le coup d’envoi sera donné samedi 14 juillet 2012, jour de la Fête Nationale.

Créées il y a quatre ans dans le cadre de la mission d’animation de l’Office du Tourisme de Nice, cet évènement propose une série de concerts répartis sur sept scènes mobiles, le long de la Promenade des Anglais, rendue piétonne pour l’occasion.

De 21h30 à 23h30, les scènes s’animeront, du jardin Albert 1er à l’Hôtel Negresco, dans une grande diversité musicale (pop, rock, musique du monde, latino, variétés…) qu’il s’agisse d’artistes locaux ou de renommée internationale. En plus, c’est gratuit, alors on n’hésite pas une seconde !

Infos pratiques : Prom’ Party, évènement gratuit proposé le 14 juillet puis 1er, 11, 15 et 25 août. A noter, les 14 juillet et 15 août s’ajoute à la programmation musicale, un feu d’artifice tiré sur la baie des Anges à 22h. Programme complet sur www.nicetourisme.com / T : +33 (0)892 707 407 (0,34€ ttc/min) / Email : info@otcnice.com

Crédit photo : affiche réalisé par l’Office du Tourisme et des Congrès de Nice

Avis aux inconditionnels de Thalassa, l’émission culte de France 3… Le Bel Espoir, la goélette de 38 mètres de long qui fait office de plateau télé, va jeter l’ancre au Port de Nice vendredi 1er juin.

Niçois(es) et visiteurs de passage dans la capitale azuréenne… tous sont invités à assister à la retransmission de l’émission sur écran géant à partir de 20h30, mais aussi aux nombreuses animations organisées sur le quai Riboty dès 19h30.

Au programme : défilé carnavalesque avec dragon et acrobates, grosses têtes et char de bataille de fleurs, groupe folklorique et buffet avec socca, pizza et pissaladière offert au public.

Parmi les reportages proposés, Thalassa fera une escale sur la promenade des Anglais avec le portrait de la famille qui possède, depuis près d’un siècle, Le Ruhl Plage.

Infos pratiques : rendez-vous le Vendredi 1er juin 2012 à partir de 19h30 au Port de Nice – Quai Riboty (En face du service de plaisance). Gratuit. Sommaire complet de l’émission sur le site internet : www.thalassa.france3.fr

Crédit Photo : En une Laurent Bignolas, Georges Pernoud et Sabine Quindou (Gérard Bedeau / FTV ) et Le Bel Espoir (Pierre Planchenault / FTV )

Même si c’est une image d’Epinal, la Promenade des Anglais – Prom’ pour les intimes – vaut à elle seule le détour à Nice. Chaque jour, des milliers de personnes s’y pressent.

Il y a ceux qui se promènent main dans la main, ceux qui font leur jogging tôt le matin, ceux qui promènent leur chien, ceux qui se baladent à vélo, ceux qui se défient en rollers ou en skate, ceux encore qui prennent l’air assis sur des fameuses chaises bleues…  La Promenade des Anglais a mille visages, à l’instar de sa ville.

Aujourd’hui, même si certains disent qu’elle a perdu de son faste, elle reste un endroit incontournable qui rayonne encore sur toute la Côte d’Azur. Car son nom, elle le doit à l’afflux de touristes britanniques qui venait passer l’hiver sur la French Riviera au 19e siècle. C’est à cette époque que les palaces, casinos et autres villas prestigieuses ont commencé à s’élever.

Pour vous donner un aperçu de cet Prom’ d’antan,  je vous invite à découvrir cette petite vidéo… un petit bijou.

Crédit Photo : Anne Lombardo
Crédit Vidéo : un certain – Chanson : La Promenade des Anglais par Bernard Lavilliers (Pouvoirs – 1979)

Redécouvrez #WAN

0
Pour les couche-tard et les lève-tard du vendredi et samedi soir, rien de tel qu’un brunch pour faire le plein d’énergie et défaire...